mer 17 juillet 2024 - 21:07

Gabon : Jean Denis Amoussou, un « frère lumière » d’Ali Bongo dans le collimateur de la junte

De notre confrère gabonreview.com – Par Dimitri Mimongo

La chasse aux sorcières semble bel et bien ouverte au Gabon depuis l’arrivée au pouvoir de la junte militaire. Jean Denis Amoussou, ancien conseiller occulte d’Ali Bongo, soupçonné de détournements massifs sous le régime déchu, est en détention provisoire au B2, selon le site Gabonclic. Son arrestation marquerait le début de l’opération mains propres des nouvelles autorités visant à traquer les fossoyeurs de la République gabonaise.

Un article publié le 16 septembre sur le site Gabonclic, appartenant au groupe de presse gabonais Oloumambè éditant également les périodiques imprimés La Loupe et L’Aube, révèle que Jean Denis Amoussou, ancien conseiller à la présidence sous Ali Bongo, a été arrêté par les autorités de transition gabonaises. Selon le média, il serait « tombé dans les mailles du filet des militaires » et placé en détention préventive à la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire ou B2, pour des faits présumés de détournement de fonds publics.

Jean Denis Amoussou y est décrit comme un « personnage sulfureux » ayant « été de tous les coups tordus » sous la présidence d’Ali Bongo, au sein d’un cercle surnommé « la légion étrangère » par le public et bien de médias gabonais. Bien qu’il soit « très discret et totalement effacé », il était en réalité « omniprésent aux côtés de l’ancien chef de l’État ».

Remplaçant franc-maçonnique d’Ali Bongo jusqu’en 2022

Nommé par Ali Bongo à la tête de la société Necotrans Gabon, Amoussou « tirait toutes les ficelles au profit de sa loge maçonnique », selon Gabonclic. Lors de la 38ème assemblée générale de la Grande loge du Gabon (GLG), tenue à Libreville en novembre 2022, « Jean Denis Amoussou, très proche du chef de l’État et protégé de Maixent Accrombessi, l’ancien directeur de cabinet et homme fort du régime à l’époque» avait été évincé, informait le journal L’Aube, de sa qualité de Pro Grand maître supervisant les activités de la Grande loge maçonnique du Gabon.

Selon Stephane Zeng, activiste très suivi sur Facebook, « Pro est une expression venue d’Angleterre parce que le Grand Maitre de la Grande Loge Unie d’Angleterre est forcément le Roi. Le Pro remplace donc le Roi si besoin. Au Gabon seul Rawiri et Chavillot l’ont été pour OBO. Le Député est l’expression anglaise pour dire adjoint. Donc c’est le Grand Maitre Adjoint, mais il est en dessous du Pro qui prend tous les pouvoirs lorsque le Grand Maitre est indisponible. » Jean Denis Amoussou supervisait donc la GLG en l’absence d’Ali Bongo.

Prévarication et délinquance financière 

Arrêté le 15 septembre dernier, Amoussou est désormais interrogé sur « plusieurs actes délictueux, portant sur la prévarication et la délinquance financière ». Selon le média sus cité, son arrestation marque la volonté du comité militaire de transition « de traquer tous les fossoyeurs de la République ». Elle augure aussi de la possible chute prochaine de son associé Maixent Accrombessi, également cité dans des affaires de corruption sous Ali Bongo.

1 COMMENTAIRE

  1. Au Gabon comme partout ailleurs en Afrique, cette franc-maçonnerie là, on n’en veut pas.
    “Qui sème l’injustice récolte le malheur” (Proverbe 22,8).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES