mar 18 juin 2024 - 23:06

Les Constitutions d’Anderson en fac-similé : Édition limitée à 1000 exemplaires

Publié seulement 1000 exemplaires, le célèbre éditeur Lewis Masonic propose une magnifique réédition, en cette année de tricentenaire des Constitutions d’Anderson.

Originellement intitulées Constitution, Histoire, Lois, Obligations, Ordonnances, Règlements et Usages de la Très Respectable Confrérie des Francs-maçons acceptés, les Constitutions sont considérées comme l’un des textes fondateurs de la franc-maçonnerie moderne, dite spéculative.

Présentation de l’éditeur

Il y a trois cents ans

En 1723, un livre fut publié qui exposait les principes et les objectifs de la franc-maçonnerie anglaise. Des idées qui incluaient l’égalité sociale, la tolérance religieuse, le développement personnel, la récompense et l’avancement pour le mérite, la charité et la bonne volonté envers tous. Ces idées étaient radicales et stimulantes à une époque caractérisée par des conflits religieux et où la naissance et la richesse déterminaient le succès et souvent même la survie.

Ce livre fascinant et magnifique a également fourni un cadre pour la franc-maçonnerie, un livre de règles qui serait imité par de nombreux autres clubs et sociétés laïques en Grande-Bretagne et dans le monde. Les pratiques maçonniques introduites dans les Constitutions de 1723 comprennent l’élection d’officiers soumis à la responsabilité démocratique, un membre détenant une voix ; règle de la majorité; les discours des élus ; gouvernance nationale; et des constitutions écrites.

Introduit par un beau frontispice symbolique, cet ouvrage était non seulement pratique, mais aussi inspirant, contenant une histoire traditionnelle de la franc-maçonnerie et de nombreux chants maçonniques. Riche de perspicacité et de symbolisme maçonniques, il y a autant à trouver dans cet ouvrage pour les francs-maçons modernes qu’il y en avait au jour de sa publication.

Cette édition spéciale contient des photographies de haute qualité de l’un des premiers exemplaires des Constitutions des francs-maçons, imprimés à Londres en 1723.

La bordure de la couverture et le dessin central ont été soigneusement reproduits à partir des copies originales conservées dans les archives du Musée de la Franc-maçonnerie conservé à la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Cet ouvrage comprend :

Avant-propos du Grand Maître Métropolitain Sir Michael Snyder

Fac-similé photographique complet de l’exemplaire original appartenant au duc de Richmond, nommé Grand Maître en 1724.

Traduction de l’inscription/dédicace manuscrite de James Anderson en latin. Une introduction historique perspicace par le bibliothécaire Martin Cherry du Museum of Freemasonry de Londres

Les Constitutions des francs-maçons de 1723 : un fac-similé photographique

Grande Loge Unie d’Angleterre2023, 142 pages, 40,00 £ (environ 46,6552 €)

Édition limitée – seulement 1 000 exemplaires. Pour commander, c’est ICI. Pour la France, selon le choix soit par Royal Mail Europe Tracked (12,00 £) – prévoir jusqu’à 20 jours pour la livraison -, soit en mode “Courrier suivi Zone 1” (18,50 £) – livraison sous deux semaines -, il faut donc compter 67,95 €.

Lewis Masonic, un éditeur hors du commun

Lewis Masonic est une entreprise établie de longue date, fondée en 1801, spécialisée dans la publication de textes maçonniques. Alors appelée A Lewis, l’entreprise se concentrait exclusivement sur les livres rituels depuis les diplômes d’artisanat maçonnique jusqu’aux ordres maçonniques secondaires.

Au fil des années, le nom est passé de « A Lewis » à « Lewis Masonic ». De nos jours, les livres rituels restent une priorité chez Lewis Masonic, mais l’objectif de l’entreprise s’est élargi pour couvrir tous les domaines de l’édition maçonnique.

Qu’est-ce qu’un Lewis

Lewis Masonic doit son nom au symbole maçonnique d’un Lewis. Un Lewis est « une crampe de fer à trois branches qui est insérée dans une cavité préparée dans la pierre par laquelle elle peut être abaissée et soulevée avec précision ». Le nom vient du mot latin Leuis, signifiant léviter ou soulever.

Dans la franc-maçonnerie spéculative, un Lewis peut être trouvé dans chaque loge sur le piédestal du surveillant principal, attaché à une pierre de taille parfaite – une pierre finie – qui à son tour est suspendue à un trépied ou à un derrick.

Dans la franc-maçonnerie, un Lewis représente la force. La poigne du Lewis qui soulève la pierre est assimilée à la poigne donnée pour élever le candidat au troisième degré. Pour de nombreux francs-maçons, cela représente la propre capacité de chacun à s’améliorer et à s’élever au-dessus de ses vices et de ses défauts. Un Lewis est également devenu le terme utilisé pour décrire le fils d’un franc-maçon. La raison en est assez simple, comme cela est expliqué dans l’explication du tableau de traçage du premier degré. Le devoir d’un fils de maçon est de soutenir ses parents de la même manière qu’un Lewis soutient et soulève un rocher.

Le but de Lewis Masonic

Lewis Masonic, comme son nom l’indique, a été fondé dans le but de soutenir les francs-maçons et la franc-maçonnerie, son but étant comme le Lewis de donner à chaque franc-maçon les outils pour s’améliorer et l’aider à faire son avancement quotidien dans le savoir maçonnique.

Possible représentation de James Anderson dans une caricature de William Hogarth.

[NDLR : Le très célèbre éditeur Lewis Masonic dévoile une magnifique reproduction à l’identique des Constitutions des francs-maçons, publiées afin de commémorer le tricentenaire de sa première impression à Londres. Mieux connu sous le nom de Constitutions d’Anderson , il s’agit du livre de jurisprudence, d’histoire et d’autres orientations commandé par la première Grande Loge d’Angleterre, dont la paternité est attribuée au révérend James Anderson (c. 1678-1739) qui a joué un rôle important dans la naissance de la franc-maçonnerie moderne, dite « spéculative », en particulier par sa contribution à l’ouvrage connu sous le nom de Constitutions d’Anderson qui sert de base à la création de la première obédience au monde, la Première Grande Loge d’Angleterre. Mais nous pensons aussi, comme de nombreux historiens, que les officiers supérieurs de la Grande Loge ont eu une contribution éditoriale importante.]

6 Commentaires

    • Merci beaucoup ma très chère Michèle.
      Apprendre, progresser et surtout transmettre, voilà mon idéal.
      Belle journée à toi.

    • Cher Hoster,
      Ce fac-similé est dans la langue de Shakespeare. Si vous êtes collectionneur, il comblera toutes vos espérances.
      Siganlons aussi que sur le site BnF-Gallica, en tééchargement gratuit, vous trouverez plusiers versions gratuites dedites Constitutions, comme par exemple :
      “Les Constitutions d’ Anderson (1723) / James Anderson ; Textes, annexes, commentaires L.-J. Pierol 1967”
      https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8569746.r=constitutions%20anderson?rk=21459;2
      ou encore, à consulter toutefois avec précaution, la traduction de Mgr E. Jouin (1844-1932) connu pour son antijudaïsme, antimaçonnique et anti-occultisme et fondateur de la “Revue internationale des sociétés secrètes” en 1912 sous le titre “Livre des constitutions maçonniques : reproduction du texte original anglais de 1723 / J. Anderson ; accompagné d’une trad. française, d’une introd. et des notes et publ. par Mgr E. Jouin 1930”
      https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64879n.r=constitutions%20anderson?rk=42918;4
      Nous vous souhaitons une bonne lecture et restons à votre entière disposition.
      Avec toute notre fraternelle affection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES