jeu 13 juin 2024 - 22:06

Acte(s) manqué(s) et engagement maçonnique !

Si on doit à Sigmund Freud la découverte de l’importance de l’acte manqué dans l’interprétation psychanalytique, il y a une autre manière de comprendre la place de l’acte manqué dans ce que l’on appelle vulgairement « la recherche initiatique » !

Mais tout d’abord, qu’est-ce que l’acte manqué ?

Simplement, il s’agit d’une action qu’un individu entreprend mais qui ne va pas jusque sa finalité !

Tout un chacun réalise ainsi au cours de sa vie une multitude d’actes manqués ; un vase que l’on échappe et qui tombe à terre en se fracassant, un lapsus malencontreux qui fait rire « jaune », des larmes qui viennent aux yeux en regardant un film, des objets que l’on perd, un rendez-vous manqué, etc.

Bien souvent on pourrait les regrouper car ils appartiennent à la même « famille » ou plutôt à la même « causalité » qui remonte à l’enfance.

La plupart du temps on ne comprend pas trop ce qui se passe !  Il suffit parfois, d’une lecture ou d’un entretien avec un aidant, pour nous ouvrir les yeux et on comprend mieux !

Comprendre ses propres actes manqués permet d’abord de se connaître et en particulier de connaître ses propres contradictions !

Comme tout regard que l’on porte sur soi, dans notre propre intimité, l’examen et la compréhension des actes manqués est une souffrance qui renvoie à un vécu sensible dans notre propre enfance.

Acte manqué et franc-maçonnerie

Si dans la vie profane, dans la grande majorité des cas, les actes manqués rejoignent le monde de l’inconscience, du non-dit et de l’enfouissement dans les couches profondes d’un « oubli » bien agréable, dans la « recherche initiatique », c’est un outil extraordinaire qui nous permet d’être « clair » avec nous-mêmes !

Cela s’intègre, bien sûr, dans cette recherche de la Vérité qui ne supporte pas la médiocrité de la superficialité du « paraître » !

Si l’approche la plus intéressante concerne l’élucidation de nos propres actes manqués, remarquons que dans les rituels maçonniques, certains gestes peuvent être analysés comme l’utilisation d’actes manqués pour raconter une histoire.

Citons quelques exemples :

  • Le ou la Vénérable et les surveillants sont munis d’un maillet ; si cet outil a d’abord comme utilité symbolique de frapper sur le ciseau pour tailler sa pierre brute, dans les mains de ses officiers il s’agit de faire preuve d’autorité et de rappeler le degré auquel on travaille ! Avec ce maillet, le ou la Vénérable consacre aussi le ou la nouvelle initiée, en frappant sur l’épée flamboyante.   Mais c’est aussi le coup de maillet final qui met à mort Hiram !   Est-ce que le rituel insinue que le coup de maillet est l’acte manqué de la mise à mort d’Hiram ?
  • Lorsque nous faisons le signe d’ordre au premier degré est-ce que c’est une menace ? « Attention à toi que je salue ! Si tu parjures tu connais ton sort ? »
  • La tenue vestimentaire sombre obligatoire pour assister aux tenues n’est-ce pas d’abord un habillement réservé pour les obsèques ? Le rituel maçonnique ne serait-il pas avant tout un rituel funéraire ?
  • La triple tape sur l’épaule gauche lorsqu’on pratique l’accolade peut être interprétée comme une tape amicale mais on sait aussi que l’épaule gauche est associée à l’insécurité affective et à la dévalorisation ; taper sur un point faible en prétextant un geste amical n’est ce pas un acte manqué qui signifie bien autre chose ?

  • L’invention de la franc-maçonnerie n’est-elle pas aussi pour certains un “acte manqué” ? Avoir voulu prendre la place de la papauté, n’est-ce pas ce qu’on nous reproche ?

On pourrait ainsi interpréter l’association acte manqué – recherche initiatique comme un avertissement : « Tu es là ! Je t’accueille MAIS fais attention et ne joue pas au malin car sinon tu sais ce qui t’attend ! »

« Bizarrement » on retrouve cette approche dans les relations avec certains « hauts gradés » qui bien souvent ne se prennent pas pour rien et ont un malin plaisir de faire croire qu’ils en savent plus !

En conclusion

Pour bien se connaître, explorer ses propres actes manqués est une bonne entrée ! Cela nécessite d’être aidé par un ou une psychothérapeute !

Dans une approche “au 2ème degré”, certains gestes rituels peuvent aussi s’interpréter comme des actes manqués !

N’hésitez pas à réagir dans l’espace “Commentaires” ci-dessous !

1 COMMENTAIRE

  1. Ce premier article a essentiellement pour but de susciter la réflexion sur une approche qui est rarement évoquée ! D’autres développements peuvent être faits ; citons en un : nous déclarons notre désir de rassembler les personnes de hautes valeurs morales et nos dignitaires n’en finissent pas de se diviser et de se mener une gué-guerre d’influence pour autoproclamer la primauté de leur obédience ! Nous désirons la Paix, la Sagesse et la Bienveillance mais nos représentants instrumentent le conflit d’une soi-disant représentativité ! En un mot notre désir d’Amour se révèle bien souvent un acte manqué !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Alain Bréant
Alain Bréant
Médecin généraliste, orientation homéopathie acupuncture initié en 1979 dans la loge "La Voie Initiatique Universelle", à l'orient d'Orléans, du GODF Actuellement membre de la RL "Blaise Diagne" à l'orient de Dakar - GODF Auteur sous le pseudonyme de Matéo Simoita de : - "L'idéal maçonnique revisité - 1717- 2017" - Editions de l'oiseau - 2017 - "La loge maçonnique" - avec la participation de YaKaYaKa, dessinateur - Editions Hermésia - 2018 - "Emotions maçonniques " - Poèmes maçonniques à l'aune du Yi King - Editions Edilivre - 2021

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES