jeu 25 juillet 2024 - 18:07

Les Frères de la « Grande Loge du Gabon » boycottent l’invitation du Très Vénérable Ali Bongo

De notre confrère du Gabon gabonmediatime.com – ParMorel Mondjo Mouega

« La Rencontre fraternelle du samedi 27 mai 2023 » de la Grande Loge du Gabon (GLG) aurait semble-t-il été noircie par des faits pour le moins curieux. C’est du moins ce que pense savoir l’hebdomadaire L’Aube dans sa parution n°394 du lundi 05 juin dernier faisant état de l’absence très remarquée des très respectables frères Maixent Accrombessi, Alex Bernard Bongo Ondimba et le Très Illustre Jean-Denis Amoussou, déclinant de facto l’invitation du Très Vénérable Grand Maitre Ali Bongo Ondimba.

Si cette rencontre avait attiré l’œil des profanes du fait des fuites d’un message de la « GLG-Gamba » envoyé par David Ella Mintsa, elle aurait connu semble-t-il un franc succès. Une prouesse rendue possible après les changements opérés l’année dernière, notamment avec les nominations de Lin Mombo en qualité de pro-Grand maître et de Michel Mboussou en tant que député Grand maître. Ces derniers bénéficiant d’une très grande influence auprès de l’ensemble des « enfants de la Veuve » au Gabon. 

Il faut souligner que ce sont près de 1 230 frères et sœurs qui auraient pris part à cette rencontre qui a vu la présence du TRGM Ali Bongo Ondimba. Sauf que certains fraters auraient décidé de boycotter ce grand rendez-vous. « Alors que tout le monde croyait que la lumière d’amour et de compréhension avait rejailli dans les cœurs de tout le monde, Maixent Accrombessi, Alex Bernard Bongo Ondimba et Jean-Denis Amoussou n’ont toujours pas digéré leur éviction de la tete de leur business », relate L’Aube

Une rébellion à la Grande Loge du Gabon ?

Si dans le Code maçonnique de 1879  il est expressément dit : « Évite les querelles, préviens les insultes, obéis toujours à la raison », ces trois frères semblent avoir décidé de s’écarter de ce précepte. En effet, il se susurre sous cap que ces derniers ruminent de rancœur leur éviction à certaines fonctions au sein de la Grande Loge du Gabon. Ils auraient justifié leur absentéisme par diverses raisons. Si l’ancien Directeur de cabinet du Président de la République serait désormais persona non gratta au Gabon, Alex Bernard Bongo Ondimba, selon l’hebdomadaire, aurait prétexté une réunion familiale à Bongoville. Pour le dernier cité, il aurait même milité pour un échec de cette rencontre fraternelle.

Réception d’Ali Bongo à Libreville (Gabon) le 31 octobre 2009

2 Commentaires

  1. Hum, ça sent bon la FRANCE A FRIC de la Grande Loge Nationale Française (GLNF), soumise au diktat de Londres, La Mecque maçonnique…

  2. Afin de mieux comprendre l’étrange influence des francs-maçons en Afrique francophone, lisez “Le Monde diplomatique”. Extrait :
    “… La GLNF a essaimé ces dernières années en Afrique noire, et cette avancée de la seule obédience française reconnue par la Grande Loge unie d’Angleterre et par la maçonnerie américaine agace les autres loges françaises, où certains la considèrent comme le cheval de Troie de l’influence anglo-saxonne sur le continent africain, ce dont elle se défend énergiquement…”
    https://www.monde-diplomatique.fr/1997/09/WAUTHIER/4414

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES