mer 19 juin 2024 - 18:06

Les maçons sardes se rebellent contre la gestion du Grand Maître Fabio Venzi

De notre confrère italien lanuovasardegna.it – Par Roberto Petretto

Des lettres de critiques ont entraîné la fermeture de loges et l’expulsion de membres

Le monde de la franc-maçonnerie sarde est en ébullition. Une polémique très dure secoue la Grande Loge Régulière d’Italie : les associés se rebellent et attaquent par une série de lettres la direction du Grand Maître Fabio Venzi. Ils contestent sa gestion caractérisée par de mauvaises relations avec la Grande Loge Unie d’Angleterre qui aurait conduit à l’octroi de la “reconnaissance anglaise” au Grand Orient. 

La Grande Loge régulière d’Italie s’est séparée du Goi en 1993 et ​​a obtenu la reconnaissance anglaise tandis que le Goi (la loge la plus nombreuse et la plus connue d’Italie) ne l’a reçue que cette année. La nouveauté offre aux loges sardes affiliées à la Glri l’opportunité d’adresser de vives critiques au Grand Maître Venzi, en poste depuis 22 ans. L’une des lettres a été envoyée par la Grande Loge régionale de Sardaigne-Loggia San Giorgio 262 de Cagliari. Il est demandé au Grand Maître de rendre compte des émoluments reçus au cours de ses vingt-deux années ininterrompues de mandat.

«Dans les longues et interminables 22 années de votre Grande Maestranza – écrivent les francs-maçons sardes -, une lente et continue détérioration de votre image en Italie et à l’étranger. Avant votre avènement, la Gliri était le fer de lance de la franc-maçonnerie anglaise, elle participait aux manifestations maçonniques internationales, mais le silence est tombé avec vous. Vous vous êtes perché sur Rome et avez gouverné de manière totalement arbitraire».

Critique ensuite la gestion économique, l’organisation des réunions et même la politique envers les associés : « Le Glri ressemblait à un hôtel avec une porte tournante à l’entrée : des profanes entrant et des maçons sortant. Environ 11 000 sont entrés et environ 9 000 sont partis, avec un solde actuel d’environ 2 000. C’est un échec total.”

Les lettres ont été divulguées le jour même où les dirigeants nationaux de la Grande Loge régulière se sont réunis à Rome. Et il semble qu’ils aient provoqué une réaction très dure avec la fermeture des loges (“démolition” serait le terme exact) et l’expulsion des membres. La bataille ne fait que commencer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES