dim 26 mai 2024 - 05:05

Derrière la façade des francs-maçons au Danemark…

De notre confrère du Danemark nordschleswiger.dk – Par Amanda Klara Stephany

Pour le 140e anniversaire, la loge de Hadersleben a ouvert ses portes au grand public. Entre les arbres généalogiques et la bibliothèque interne, les curieux pouvaient poser des questions – et chercher des explications. Mais qu’est-ce qui rend les francs-maçons si mystérieux ?

Peut-être que l’un ou l’autre a déjà remarqué la maison de Jomfrustien 12 à Hadersleben (Haderslev). C’est grand et vieux et la haute clôture autour de la maison semble éloigner les curieux. Certains vont maintenant se demander : qu’est-ce qui est réellement clôturé et que se passe-t-il derrière les portes closes ?

Un rapide coup d’œil à la carte numérique ou à l’écriture sur la maison révèle : C’est ici que les francs-maçons se rencontrent.

Le secret entourant les francs-maçons

Pour la plupart des citoyens, cette vue de la façade de l’ancienne maison reste le seul point de contact avec les francs-maçons.

Mais depuis peu les francs-maçons de Hadersleben ont ouvert leurs portes et ont accueilli tout le monde et aussi “tout le monde”. Le but était le dialogue avec le public. Et aussi l’élimination des préjugés.

Bien sûr, Kaj Schmidt Rasmussen, le président des francs-maçons de Hadersleben, sait aussi que les francs-maçons sont un mystère. Pour lui, il s’agit avant tout des rituels d’initiation et d’ascension tenus secrets par les francs-maçons. L’ascension et les rituels associés sont une partie importante de la franc-maçonnerie, de sorte que l’expérience des hommes qui sont acceptés dans l’ordre serait gâchée si elles n’étaient pas secrètes, le président le sait.

Il reconnaît également que ce secret peut sembler très mystérieux et insulaire aux étrangers.

Pour le 140e anniversaire, les francs-maçons de Hadersleben ont ouvert leurs portes.Photo: Amanda Klara Stephany

Journée portes ouvertes

Ainsi, aucun secret ne sera dévoilé l’après-midi des portes ouvertes et la salle de réunion restera également fermée aux visiteurs. Mais loin des portes closes, la maison au charme de vieille bâtisse est très chaleureuse, de nombreux vestiges anciens rappellent son histoire centenaire – et le tableau généalogique de celle du peuple : “Nos membres décédés sont immortalisés sur ce tableau généalogique”.

Le pedigree est en noir et blanc, montrant des hommes vêtus de vêtements des dernières décennies. Moustaches tordues, pattes ou lunettes accrocheuses – ils ont tous un point commun : ce sont des hommes.

« Seuls les hommes sont admis dans notre loge à Hadersleben. Il y a encore une vision du monde un peu ancienne. Mais les francs-maçons changent aussi », explique Kaj Schmidt Rasmussen.

À Odense et Aarhus, il y aurait désormais des loges pour femmes, et Hadersleben ouvre également ses portes aux femmes deux fois par an : “Nous organisons alors un programme légèrement différent, mais c’est quand même un début”, explique le président. Comme autrefois, les hommes sont majoritairement « entre eux ».

Une chorale de garçons a mis l’ambiance.Photo: Amanda Klara Stephany

Chant angélique

Les francs-maçons de Hadersleben ont mis beaucoup d’efforts en ce jeudi après-midi. Entre mocktails et apéritifs dans la salle à manger, de nombreux panneaux d’information sur le thème des « francs-maçons » sont présents. Une chorale de garçons sera également conduite dans les locaux, enveloppant les invités de chansons du monde entier pendant plus de 40 minutes.

“Avec cette journée portes ouvertes, on veut approcher un peu les gens, leur montrer ce qu’on fait ici”, explique le président.

Son pavillon célèbre cette année son 140e anniversaire, qui se déroule toujours de septembre à mars, donc quelque chose de spécial a été pensé.

Que font réellement les francs-maçons ?

Lorsqu’on lui demande ce que sont même les francs-maçons, Kaj Schmidt Rasmussen explique formellement : “Le but de l’Ordre est de travailler pour l’amélioration de ses membres, et donc de la race humaine, en enseignant le noble art de pratiquer la vertu et d’abdiquer la suppression du vice.”

Ce serait dans la charte de l’Ordre et il appartiendrait plus ou moins à chaque membre, aussi appelé ‘frères’ entre eux, d’interpréter plus ou moins pour eux-mêmes et cela dépendrait de qui les quelques ‘est’. Les méthodes anciennes et modernes se retrouveraient dans l’Ordre. Le but est de devenir la meilleure version de vous-même.

Une entreprise ambitieuse que les hommes poursuivent depuis plus de 140 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES