mer 24 avril 2024 - 08:04

La reconnaissance du Grand Orient d’Italie par la GLUA

Par notre confrère notiziegeopolitiche.netpar Enrico Oliari –

Se référant à ses propres sources « bien informées », Agenparl rapporte la nouvelle que le mois prochain la Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA) pourrait reconnaître le Grand Orient d’Italie (GOI), c’est-à-dire l’Obédience.

En 1993, cette reconnaissance avait été retirée aux Goi et donnée à la Grande Loge Régulière sécessionniste d’Italie, alors dirigée par le grand maître Giuliano Di Bernardo, une expérience qui s’était toutefois soldée par un nombre de membres beaucoup plus restreint.
Le Grand Orient d’Italie, dirigé par le Grand Maître Stefano Bisi, jouit déjà de plusieurs reconnaissances internationales (193), mais pendant 30 ans manquait celle de la « Loge Mère » qui, comme le constate Agenparl, pouvait désormais aller aux deux obédiences.

Stefano Bisi

Suite à “l’enquête de Cordoue“, Di Bernanrdo avait un jour rapporté avoir pris connaissance de l’existence d’infiltrations mafieuses et ndrangheta dans des loges du sud de l’Italie, d’où son choix de quitter le Grand Orient d’Italie et de fonder une nouvelle obédience. Or, l’histoire et l’actualité nous apprennent que, malheureusement, les infiltrations mafieuses sont transversales et impliquent même des partis et associations de toutes sortes, ainsi la stratégie de jeter l’enfant avec l’eau du bain entraînerait de facto l’annulation pour les fautifs (ou suspects) des individus la liberté d’association et d’expression prévue par les articles 18 et 21 de la Constitution, ou de nuire à des individus honnêtes et corrects qui n’ont rien à voir avec le crime organisé.

Correctement Bisi, qui a défini “Mafia, Ndrangheta et Camorra les vrais cancers de la société civile“, a immédiatement procédé à la suspension du médecin Alfonso Tumbarello, accusé (et innocent jusqu’à preuve du contraire) d’avoir aidé et encouragé le patron Matteo Messina Denaro, qui a utilisé le faux identité d’Andrea Bonafede.

Edward, duc de Kent, comte de St. Andrews et de baron Downpatrick, Grand Maître de la GLUA depuis 1968.

L’ Algenparlil rapporte également “quelques rumeurs malveillantes” selon lesquelles la recherche par l’Angleterre de “prosélytes en vue de l’éventuel affrontement avec les Russes en mars” est à la base de la décision d’Ugle, peut-être parce que le Goi reconnaît la Grande Loge d’Ukraine. Cependant, cette reconstruction est décidément risquée. Plus susceptibles d’avoir bougé, la diplomatie des deux parties, qui bénéficierait de la reconnaissance mutuelle physiologique à la lumière d’une des principales valeurs proclamées par les francs-maçons, à savoir la fraternité universelle.

1 COMMENTAIRE

  1. Intéressant comme article. Nous notons que ces dernières semaines, la « Newsletter – Grande Oriente d’Italia – Sito Ufficiale » ne se fait nullement l’écho de cette future reconnaissance de la « Mother Lodge ». Du moins, c’est elle qui l’écrit sur son site : « The United Grand Lodge of England (UGLE), which dates back to June 1717, is the oldest Grand Lodge and is universally regarded as the Mother Grand Lodge of organised Freemasonry. »
    https://www.ugle.org.uk/about-us/foreign-grand-lodges
    Affaire à suivre, si vous n’avez que cela à faire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES