mer 01 février 2023 - 07:02

20/01/1819 : Franc-Maçon, le baron vom Stein fonde les Monumenta Germaniae Historica

Heinrich-Friedrich-Karl Stein (1757-1831), ministre d’État de la Prusse mais aussi compagnon de route du tsar Alexandre Ier de Russie, fonde les Monumenta Germaniae Historica (MGH), l’institut de recherche sur le Moyen Âge, le 20 janvier 1819.

Les Monumenta Germaniae Historica

Les Monumenta Germaniæ Historica (abrégé en MGH), ou plus précisément les Monumenta Germaniæ Historica (Deutsches Institut für Erforschung des Mittelalters ; Institut allemand pour l’étude du Moyen Âge), sont un institut de recherche sur le Moyen Âge, fondé par le baron vom Stein en 1819. Cet institut est installé à Munich depuis 1949.

L’expression latine Monumenta Germaniæ Historica désigne surtout l’imposante collection de sources écrites de l’Antiquité tardive et du Moyen Âge éditée par cet institut. Le premier responsable de la collection fut Georg Heinrich Pertz de 1823 à 1874. L’institut édite aussi une revue spécialisée en histoire médiévale, le Deutsches Archiv für Erforschung des Mittelalters (DA).

Vom Stein

Avec près de 300 volumes, les MGH constituent l’édition de référence pour une part importante des textes du Haut Moyen Âge occidental, et un symbole de l’érudition allemande.

Les Monumenta Germaniæ Historica ont été fondés dans le contexte du nationalisme romantique allemand, comme en témoigne sa devise : « Sanctus amor patriae dat animum », soit « Que l’amour sacré de la patrie donne courage ».

Vom Stein

Heinrich Friedrich Karl Reichsfreiherr vom und zum Stein, Franc-Maçon

Le baron Charles Henri de Stein (1757-1831) est un homme d’État et un réformateur prussien qui fut ministre d’État de la Prusse. En vérité, nous savons peu de choses sur ses jeunes années.

Sa jeunesse

Goethe par Stieler, 1828.

Ses quinze premières années se déroulèrent de façon paisible, dans la petite ville de Nassau. Sa mère lui inculque la piété calviniste et lui fera même rencontrer Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), entre autres auteur du célèbre conte symbolique Le serpent vert, un jour de 1776.

Illustration Jean-Pie Robillot, in « Le Serpent vert ». Goethe l’insaisissable
Jean-Louis Coy, La chaîne d’union 2015/1 (N° 71), pages 28 à 33

Ayant appartenu à la Franc-Maçonnerie pendant cinquante-deux ans, l’immense poète Goethe – initié en juin 1780 au seine de la Loge « Anna-Amalia aux trois roses » à l’Orient de Weimar –, homme libre, a exploré tous les chemins de la connaissance et a constitué la charnière entre la culture classique et le romantisme.

1957, timbre de l’Allemagne de l’Ouest célébrant le bicentenaire de la naissance de Stein.

Ayant atteint l’âge de 15 ans, le jeune Stein est inscrit, en octobre 1773, à l’Université de Göttingen. Il y mène une vie studieuse, suivant les cours de droit et d’économie et y reçoit la formation qui fera de lui, plus tard, l’homme d’État. Quatre ans plus tard, ses parents envoient Stein à Wetzlar, siège du tribunal de l’Empire, pour mettre à profit ce qu’il a appris à Göttingen, et, surtout, élargir ses connaissances.

10 000 mark, 1923, monnaie de nécessité (notgeld) émis par l’État de Westphalie en 1923 à l’effigie de Karl vom Stein (45 mm), avers.

Il reste un acteur incontournable de la politique du début du XIXe siècle pour lequel un nouvel idéal d’État découlait de la doctrine de l’humanité. L’homme qui, à l’époque des nombreuses patries, prononça le mot révolutionnaire pour l’époque : « Je n’ai qu’une patrie, c’est l’Allemagne ». Rappelons que la Loi fondamentale pour la République fédérale d’Allemagne (Grundgesetz für die Bundesrepublik Deutschland, GG) est la constitution de l’Allemagne qui date du 8 mai 1949 , d’abord pour les Länder de l’Ouest, puis depuis la réunification du pays le 3 octobre 1990 pour le pays entier…

Tsar Alexandre Ier dont Stein est le conseiller à partir de 1812

Vom Stein fut un ministre hors pair dans la gestion des finances et des impôts, mais aussi le libérateur des paysans, qui exigea d’ailleurs de Frédéric Guillaume III une autre position des ministres par rapport au roi, ainsi que la suppression du gouvernement secret de cabinet (shadow cabinet, en français cabinet fantôme) et une participation juridiquement ordonnée des représentants du peuple à la législation. Avec Karl August von Hardenberg (1750-1822), diplomate allemand et ministre des Affaires étrangères puis chancelier du royaume de Prusse pendant les guerres de la Révolution et les guerres napoléoniennes, il réalisa la grande œuvre de réforme prussienne qui fit de lui la « pierre angulaire de la liberté allemande ». Il fut, en collaboration avec Frey), le créateur du règlement des villes. Alors qu’il travaillait à la Cour d’appel de Wetzlar, il devint – probablement en 1778 – membre de la loge « Joseph zu den drei Helmen ».

Monument à la mémoire de Stein à Spandau.

Traité avec grande ingratitude par son souverain, mis au ban par Napoléon qui disait de lui « Le nommé Stein ! », il dut s’enfuir en Autriche en 1809 et fut dénoncé au gouvernement viennois comme un « dangereux illuminateur et novateur », mais aussi comme un « homme doué d’un esprit de maçon ».

Blason Loge « Aux trois Heaumes »

Sa réception

L’hiver 1777-1778, il entre en Franc-Maçonnerie, dans la Respectable Loge « Aux trois Heaumes », et fait un voyage en France. En 1780, après avoir fait une courte visite à Vienne, en Styrie, un Land d’Autriche, et en Hongrie, et arrive à Berlin…

Le temple

A priori, la Loge « Zu den drei Helmen », soit en français « Aux trois Heaumes »qui donna la lumière à Stein, matricule N° 51, aurait été fondée en 1767, à l’Orient de Wetzlar, ville d’Allemagne située dans le Land de Hesse, connue pour être l’un des lieux de résidence de Goethe.

Fronton du temple

Retrouvez l’historique de cette Respectable Loge

Friedrich Wilhelm III.-Reiterstandbild auf dem Koelner Heumarkt – Heinrich Friedrich Karl vom Stein

Mais aussi, clin d’œil aux SS & FF photographes, Wetzlar est le siège historique de Leica. Promenez-vous dans le Leica Store du complexe Leitz-Park à Wetzlar

En savoir plus, avec la lecture numérique et en allemand de Geschichte der Monumenta Germaniae historica par Harry Bresslau (Nachdruck Hannover 1976).

Sources : Wikipédia, La Principauté de Salm, Wikimedia Commons, montage photo bandeau Jean-Luc

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES