mer 01 février 2023 - 06:02

Antimaçonnisme : Un archevêque hongrois dénonce la franc-maçonnerie, l’idéologie LGBT et la montée de l’islam en Europe

De notre confrère lifesitenews.com – Par Raymond Wolfe

Décidément, l’église est peuplée du meilleur comme du pire !

L’archevêque Gyula Márfi a identifié la franc-maçonnerie et l’islam comme de graves menaces pour les racines chrétiennes de l’Europe, mais a particulièrement mis en garde contre l’idéologie LGBT.

Un prélat hongrois s’est récemment élevé contre la montée de l’idéologie LGBT, de l’islam et du sentiment anti-chrétien en Europe et contre l’influence de la franc-maçonnerie sur les dirigeants de l’Union européenne.

Dans une interview accordée le mois dernier au journal hongrois conservateur Magyar Jelen , l’archevêque émérite Gyula Márfi de Veszprém a mis en garde contre une attaque à plusieurs volets contre le christianisme européen par les forces de gauche au sein de l’UE.

L’un des signes les plus frappants de l’anti-christianisme de l’Union européenne“, a-t-il dit, “est que sa constitution n’a pas commémoré les racines chrétiennes de l’Europe“, un point également souligné par le pape Jean-Paul II et le pape Benoît XVI.

Ils écrivent sur les traditions gréco-romaines et l’illumination, mais pas sur le christianisme“, a déclaré Mgr Márfi, faisant référence à la Constitution de l’UE. “Pourtant, la culture et l’art anciens ont survécu précisément grâce aux chrétiens : les écrits de Virgile, Tacite, Homère et d’autres ont été copiés par des moines au plus profond de leurs cellules.

Il a également cité l’anticléricalisme vicieux dirigé contre le pape Benoît XVI, qui insistait sur l’importance du christianisme pour la civilisation européenne.

L’archevêque a en outre déploré l’effacement de Noël sur la place publique, notant la tendance croissante à remplacer le mot “Noël” par “vacances“.

Il a rappelé comment la ville de Bruxelles, la capitale de l’UE, avait refusé d’ériger un sapin de Noël en 2012 par crainte d’offenser sa population musulmane.

Plus récemment, la Commission européenne a fait l’objet de critiques cinglantes en 2021 concernant des directives de communication interne qui suggéraient d’éliminer le terme « période de Noël ». La Commission a finalement retiré les lignes directrices.

Mgr Márfi : les francs-maçons et les musulmans menacent l’Europe chrétienne

L’archevêque Márfi a identifié la franc-maçonnerie, un ennemi de longue date de l’Église catholique, comme un groupe principal travaillant à séculariser l’Europe. 

Le but des francs-maçons est de ‘débarrasser’ l’Europe du christianisme”, a-t-il déclaré. “Pour y parvenir, ils sont prêts à user de tous les moyens, profitant de leur force de lobbying pour infiltrer les dirigeants de l’Union.” 

L’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing, qui a présidé à la rédaction de la Constitution de l’UE, était franc-maçon.

L’archevêque à la retraite a également souligné la migration massive des musulmans comme un moyen principal d’affaiblir la culture chrétienne de l’Europe.

À mon avis, les musulmans sont également appelés à faire sortir le Christ et le christianisme d’Europe“, a-t-il déclaré à Magyar Jelen .

Aujourd’hui, francs-maçons et musulmans s’unissent pour faire disparaître le christianisme d’Europe”, a-t-il observé. “C’était pratiquement la même chose qu’à l’époque du Sauveur, lorsque les scribes et les pharisiens travaillaient avec leur ennemi mortel, Ponce Pilate, pour écarter Jésus du chemin.

Dans une société multiculturelle et mixte“, a-t-il poursuivi, “l’individu perd son identité, son sens de l’identité, sa culture, sa foi, sa langue, pratiquement tout“, ce qui rend les gens plus faciles à manipuler pour de puissantes sociétés « qui veulent transformer la Terre entière en une immense ferme collective, où il n’y a pas d’identités ethniques, nationales et religieuses, seulement des travailleurs obéissants et des consommateurs fabriqués selon des normes. »

Mais les libéraux européens « finiront par se ruiner » en adoptant une migration musulmane à grande échelle, a-t-il dit, car « l’islam n’acceptera jamais leurs principes libéraux ».

L’archevêque Márfi est depuis longtemps un critique virulent des politiques d’immigration de gauche, ce qui le met en désaccord avec le pape François, qui a fait de l’adoption d’une migration sans entraves un thème central de son pontificat.

« Le Saint-Père a demandé à chaque paroisse d’accueillir une famille syrienne réfugiée. Eh bien, de nombreuses paroisses ne peuvent pas subvenir à leurs besoins sans aide extérieure », a fait remarquer le prélat hongrois en 2015.

Les dirigeants des masses musulmanes peuvent clairement voir que la situation est mûre pour occuper le continent apostat“, avait-il averti à l’époque. 

Dans son entretien avec Magyar Jelen , Mgr Márfi a fait allusion à la longue histoire de violence et de terrorisme des musulmans contre l’Europe chrétienne, et en particulier la Hongrie, qui a subi une dévastation généralisée aux mains des Turcs pendant les guerres ottomanes.

Ils sont ici en Hongrie depuis 150 ans, nous savons à quel point ils ont causé des dégâts”, a-t-il déclaré à propos des musulmans. Nous, les Hongrois, portons encore dans une certaine mesure ce souvenir dans nos gènes.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES