mer 01 février 2023 - 06:02

Enfin des nouvelles du Grand Maître de la Grande Loge de Cuba

Notre correspondant aux États-Unis vient de nous adresser un courrier du Président du Comité des relations fraternelles de la Grande Loge du Texas, concernant Francisco Javier Alfonso Vidal, le Grand Maître de la Grande Loge de Cuba dont nous relations la disparition la semaine dernière. Nous vous faisons découvrir l’intégralité de cette lettre

Le Grand Maître de la Grande Loge de Cuba était absent sans donner aucune nouvelle aux États-Unis : la semaine dernière, j’ai reçu un appel téléphonique du président de la Commission sur l’information pour la reconnaissance (qui fait partie de la Conférence des Grands Maîtres en Amérique du Nord) m’informant que le Grand Maître cubain Francisco Javier Alfonso Vidal avait fait défection aux États-Unis. Lui et sa femme s’étaient rendus à Veracruz, au Mexique, et de là, ils se sont rendus à la frontière et ont traversé le Texas.

La Grande Loge de Floride, qui avait été en contact avec le Grand Maître Vidal, a voulu lui apporter une aide financière et a demandé à la Grande Loge du Texas de l’aider à prendre contact avec le Grand Maître Vidal.

A cette époque, les informations étaient un peu sommaires , mais j’avais des adresses pour le Grand Maître Vidal et sa femme. Il s’est avéré que le Grand Maître était dans un motel à Brownsville, sa femme était dans une mission d’immigrants à Eagle Pass, à plus de 450 kms de là. Apparemment, ils avaient été séparés lorsqu’ils tentaient de traverser la frontière vers le Texas.

Heureusement, Fred Cano, l’un des membres de notre comité des relations fraternelles, habite à McAllen, et il a pu me mettre en contact avec le frère Fabriel Cisneros, secrétaire de Rio Grande Loge no 81 à Brownsville. Le Frère Cisneros a pu contacter le Grand Maître Vidal et lui proposer son aide. Au cours des jours suivants, Frère Cisneros a emmené le Grand Maître Vidal dîner dans un restaurant local, puis il a fait des courses avec lui pour lui permettre d’acheter des vêtements.

Apparemment, le Grand Maître Vidal et sa femme n’ont emporté que quelques objets lorsqu’ils ont quitté Cuba. L’aide financière de la Grande Loge de Floride étant arrivée, nous avons pu les faire monter, lui et sa femme, dans un bus en direction de l’Arizona, où ils ont de la famille.

J’étais réticent à dire quoi que ce soit à ce sujet, considérant qu’il s’agissait d’informations sensibles. Pourtant, le mardi 3 janvier, la Grande Loge de Cuba a annoncé publiquement que leur Grand Maître s’était « enfui » avec sa femme. Après son voyage à Veracruz, il devait retourner à Cuba le 21 décembre, mais il ne l’a pas fait.

La Grande Loge de Cuba, dans son communiqué officiel, a qualifié le départ du Grand Maître de « démission tacite » et « d’abandon total et sérieux de sa position ».

Le Grand Maître Vidal a fait une lettre publique , diffusée sur le site Translating Cuba le mardi 3 janvier. La lettre expliquait les raisons de sa démission en tant que Grand Maître et celles de son départ de Cuba. Il a en effet dénoncé l’infiltration de la Grande Loge de Cuba par des agents de la sécurité de l’État cubain. Cela ne lui a pas permis de remplir ses fonctions avec « la transparence totale, l’autonomie et la liberté nécessaire ».

Le Grand Maître Vidal a déclaré qu’au sein de la Grande Loge de Cuba, il existe une faction liée au gouvernement de La Havane, dirigée par des officiers du contre-espionnage, qui a l’intention de placer au poste de Grand Maître un candidat favorable au régime. Le Grand Maître Vidal a en outre déclaré qu’au cours de l’année écoulée, il avait reçu plusieurs convocations de la police, dans lesquelles un officier lui avait dit que la Sûreté de l’État cubain avait des infiltrés dans la Grande Loge de Cuba depuis plus de 40 ans.

Selon la lettre du Grand Maître Vidal, l’actuel Grand Maître adjoint, Fernando Gonzalez Garcia, qui sera installé en tant que nouveau Grand Maître, est l’un de ces infiltrés de la Sécurité d’État cubaine. La lettre poursuit en disant qu’Ernesto Navarrete, l’actuel Grand Trésorier, est un « policier », qui gère les fonds de la Grande Loge de manière irrégulière.

En 2018, sur recommandation du Comité des relations fraternelles, la Grande Loge du Texas a retiré sa reconnaissance à la Grande Loge de Cuba. Les informations supplémentaires reçues au cours des deux dernières semaines soulignent davantage la nature irrégulière de la Grande Loge de Cuba. Néanmoins, nous sommes aux côtés de nos frères maçonniques à Cuba qui continuent de lutter pour se libérer d’un gouvernement despotique.

Pierre G. Normand, Président du
Comité des relations fraternelles
de la Grande Loge du Texas

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES