mer 08 février 2023 - 01:02

Voyages au cœur des nombres-Du 1er au 33e degré dans le REAA

Les Voyageurs de la Table Ronde – APHDH, 2022, 524 pages, 64 €

« Le chiffre est mathématiques, le nombre est connaissance » est une citation qu’entend parfois le pratiquant de l’Art Royal ! De quoi y perdre son ORIENTation quand, en mathématique, on écrit des nombres à l’aide de chiffres… Justement ce fort volume fait toute la lumière et accompagne le cherchant vers une meilleure compréhension de cette science dont la racine nous ramène à l’ancien français escience , du latin scientia, « connaissance », lui-même du verbe scire « savoir ».

Le Maçon en recherche de la vérité n’étudie-t-il pas aussi les nombres et sa symbolique ?

C’est pourquoi, mieux que de saisir le sens de toutes les formes mathématiques, cet ouvrage invite à une profonde réflexion conduisant le lecteur de la connaissance à la compétence.

La Tetractys de Pythagore. Elle symbolise le modèle de la création.

Après une introduction de Claudine Fradet de la Fédération française du Droit Humain (DH) insistant sur la constance des nombres dans les rituels du Rite Écossais Ancien et Accepté (REAA), leur diversité et leurs interprétations – l’Ordre Maçonnique Mixte Le Droit Humain travaille du premier au trente-troisième degré et ne pratique que le REAA, deux caractéristiques qui font du DH un Ordre et non une Obédience –, suivie de celle de Marc de Santis, coordonnateur des groupes d’études et de recherche de la Fédération française du Droit Humain, spécifie qu’il semble difficile de pouvoir renoncer aux promesses d’un voyage… Mais quel voyage ? Un voyage au cœur des nombres !

C’est donc être au centre et au beau milieu des nombres. Ensuite, c’est l’avant-propos des Sœurs et des Frères de la Loge « Les voyageurs de la Table Ronde » qui nous éclaire quant à la présente étude sur « Les nombres dans les degrés de l’Écossisme ». Une analyse qui fut stimulante pour les dix chercheurs de la Table Ronde, nom qui ne peut manquer d’évoquer ces chevaliers dotés de qualités morales, telles l’honneur, la fidélité, la bonté, la pureté, siégeant tous égaux et au service de la paix et de la justice. Dix membres, comme les dix Officiers d’une Respectable Loge constituant déjà un dénaire et renvoyant à la Tétraktys, symbole spirituel central de l’école pythagoricienne. Dix, nombre marquant le couronnement dans le système de numération décimale et concluant l’ennéade, formant une nouvelle entité et permettant le retour à l’unité originelle.

Huit chapitres forment la colonne vertébrale de l’imposant ouvrage – 20, 96 cm x 3, 61 cm x 27, 94 cm et pesant 1.88 kg. Une somme à lui tout seul ! La moelle épinière étant l’approfondissement très poussé, mais accessible à tous, du symbolisme.

Le premier chapitre est une « Introduction en voyage au cœur des nombres dans le REAA » et s’attache, en quatre étapes – « Les nombres et l’humanité » ; « L’héritage des nombres dans l’Ordre Maçonnique, entre mythes et réalité » ; « La mise en ordre de l’Ordre Maçonnique par les nombres » ; « Les nombres impairs 3-5- 7- 9 dans le REAA et la langue des nombres : du sphinx à la parole » – à mettre à plat toutes les idées reçues. Et de rendre plus clair ce qui pourrait sembler obscur au regard de l’initié.

Buste de Pythagore – Musées du Capitole – Rome

Bien évidemment, le mathématicien, astronome, savant et philosophe Pythagore (c. 580 av. J.-C., c. 495 av. J.-C.), un des premiers à affirmer que la terre est sphérique, fait l’objet d’un très pédagogique passage explicatif quant à sa Gnose.

Le deuxième chapitre retiendra toute l’attention du lecteur car traitant des « Voyages au cœur des nombres dans les pas » ou la marche maçonnique différente selon les degrés – 20 des 33 degrés comportent des marches – tout en nous expliquant quel sens donner à l’absence de la marche dans les 12 (ou 13) autres. Cette manière spéciale de marcher (entrée en Loge, façon de se déplacer, etc.) est comprise de façon dynamique. Bien au-delà des illustrations choisies, nous retenons l’emploi de tableaux, tel celui récapitulant le nombre de pas dans les marches des 33 degrés du rite.

Pour ce magnifique travail, le collectif, et ce quels que soient les chapitres, emploie quasiment toujours la même méthode, graduelle comme s’il s’agissait de gravir les barreaux de cette si mystérieuse échelle, nous procurant le moyen de s’élever, pas après pas, comme un support imaginaire de l’ascension spirituelle.

Tablier de Maître Maçon

Une exploration au sein des Respectables Loges symboliques (du 1er grade au 3e), puis des Respectables Loges de Perfection

Tablier de Maître Secret

(du 4e-Maître Secret au 14e-Grand Élu Parfait et Sublime Maçon), des Souverains Chapitres (du 15e-Chevalier d’Orient et d’Épée au 18e-Chevalier Rose-Croix), des Sublimes Aréopages (du 19e-Grand pontife ou Sublime Écossais de la Jérusalem Céleste au 30e-Chevalier Kadosh), et

Tablier Chevalier Rose-Croix, milieu XIXe siècle

enfin des Grades Blancs (du 31e-Grand Inspecteur Inquisiteur Commandeur au 33e-Souverain Grand Inspecteur Général). Certains passages s’apparentant à ceux d’un véritable tuileur, comme un aide-mémoire ou un manuel destiné aux Sœurs et aux Frères qui, par grades, donne l’essentiel sous forme compendium.

Tablier de Chevalier Kadosh

Tous les aspects des nombres (impairs/pairs) sont abordés dans les pratiques du cérémonial maçonnique : les âges – l’homme est adulte dans la vie profane mais, reçu Maçon, il devient enfant de trois, cinq ou sept ans –, les batteries – origine ésotérique , vertus « énergétiques » – les lumières avec leur analyse à travers les degrés, et flambeaux, les heures d’ouverture et de fermeture des travaux, le temps maçonnique – de midi à minuit. Il n’est pas de sujet qui n’y trouve sa réponse, comme dans un catéchisme.

Les « Annexes », septième chapitre, d’une remarquable richesse, sont un vrai bonheur pour le lecteur. Nous y trouvons moult documents avec un classement par grades et de sources détaillées et répertoriées en fonction de divers critères (âges, batteries, flambeaux).

Sautoir de 33e

Le dernier chapitre, un « Guide bibliographique » s’appuie sur des manuscrits, rituels et autres Tuileurs, détaillant le contenu des Delaulnaye, De Grasse Tilly, Vuillaume (1766-1833) sans doute le plus connu, Lausanne et du Droit Humain.

Flamme

Bien sûr, en plus du contenu, la qualité du papier et la clarté de la police de caractère font de cet ouvrage un indispensable ! Pour tout connaître de la symbolique des nombres, mais aussi de leurs pouvoirs… et de la symbolique maçonnique. De la belle ouvrage de la part des Sœurs et Frères du Droit Humain !

La quatrième de couverture
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES