mer 08 février 2023 - 01:02

Ossements dans un temple maçonnique, la colère de la propriétaire des lieux

De notre confrère Yahoo actualité

Un groupe d’explorateurs de bâtiments abandonnés a découvert des restes humains dans un vieux château des Hautes-Pyrénées. Les lieux contenaient aussi des symboles maçonniques.

L’exploration urbaine (Urbex – voir vidéo ci-dessous) est une pratique qui consiste à pénétrer dans des bâtiments abandonnés pour les explorer et, le plus souvent, publier des images sur les réseaux sociaux ou des plateformes vidéos. Si elle peut se révéler fascinante, cette discipline très populaire peut aussi conduire à des découvertes franchement surprenantes ou terriblement sinistres. Jonathan, Adrien et Dimitri, trois passionnés d’Urbex, en ont fait les frais en découvrant des restes humains dans un vieux château des Hautes-Pyrénées, rapporte le journal Le Parisien.

Dans la soirée de vendredi dernier, les trois jeunes hommes se trouvent à Trébons, à une quinzaine de kilomètres de la ville de Lourdes. Ils ont repéré un lieu séduisant. Une « bâtisse aux allures de vieux château en pierre de taille avec des tourelles en partie détruites, une toiture effondrée et une grande grue rouillée, comme si les travaux avaient été interrompus et le temps s’était arrêté », raconte Jonathan qui poste régulièrement des vidéos de ses excursions sur YouTube. Munis de lampes et de caméras, les trois explorateurs font un tour des lieux et repèrent une brèche leur permettant d’accéder à l’intérieur du bâtiment. C’est là qu’ils vont déchanter.

Une galerie et des restes humains

« On découvre une galerie souterraine aux proportions impressionnantes. Les murs sont en granit et de grandes voûtes donnent au lieu une ambiance de temple », continue à raconter Jonathan au Parisien. Les trois explorateurs continuent de progresser et découvrent deux petits piliers de cérémonie posés sur une dalle encerclée par de la peinture blanche. Tout autour, des symboles francs-maçons comme le fameux compas. Des documents évoquant des loges et des rituels maçonniques sont éparpillés. Puis, dans un coin, les trois amis tombent sur un crâne et des os très abîmés et vraisemblablement humains. Ils appellent donc les gendarmes.

Une fois sur place, les militaires procèdent à toutes les constatations nécessaires. S’agit-il de très vieux ossements issus d’une profanation de tombes ? Ou au contraire d’un meurtre remontant à quelques années ou quelques décennies ? Selon les informations de nos confrères, le dernier propriétaire est un ancien médecin et un franc-maçon identifié, mais il est mort en septembre dernier à l’âge de 90 ans. Toutefois, l’homme n’était pas connu des forces de l’ordre, qui ne tablent d’ailleurs pas vraiment sur la piste criminelle. La vidéo de l’exploration urbaine devrait être publiée dimanche 3 décembre sur la chaîne YouTube Jo Urbex.

… suite de notre confrère nrpyrenees.fr

Des youtubeurs ont découvert un crâne humain et des ossements dans un temple maçonnique des Hautes-Pyrénées. Après la découverte d’ossements par trois urbex dans une maison de Trébons, l’héritière du propriétaire des lieux décédé il y a deux mois, assure qu’elle déposera plainte contre toute nouvelle intrusion.

« Je déposerai systématiquement plainte contre toutes les personnes qui s’introduiront illégalement sur ma propriété. »

Partagée entre colère et tristesse après la découverte d’ossements dans la maison de son père décédé, par trois youtubeurs qui pratiquent l’urbex, Catherine veut prévenir les éventuels curieux qui envisageraient de braver l’interdit.

« Les voisins ont été prévenus, et je leur ai demandé de prendre des photos et de contacter la gendarmerie si cela venait à se reproduire. »

Lors d’une de leur exploration urbaine dans un château abandonné situé sur la commune de Trébons (Hautes-Pyrénées), trois jeunes ont découvert un crâne et des ossements probablement d’origine humaine. Jo Urbex

Car depuis de nombreuses années, et surtout depuis l’abandon des travaux, elle passe son temps à murer les portes et fenêtres de la maison régulièrement visitée, voire, vandalisée.

« Mon père a consacré sa vie à bâtir cette maison et s’y est cassé le dos. Il ne venait plus depuis plusieurs années. Si nous avions déposé plainte à chaque fois que quelqu’un s’est introduit par effraction pour voler du matériel et des objets… »

Suite réservée aux abonnés

Articles en relation avec ce sujet

5 Commentaires

  1. Comme bien souvent, il faut aussi consulter les réseaux sociaux et, dans le cas précis, le Facebook de “La Nouvelle République des Pyrénées”, quotidien du groupe “La Dépêche du Midi” diffusé dans le département des Hautes-Pyrénées
    https://www.facebook.com/nrpyrenees/posts/5049132438449100/
    On y trouve un commentaire du YouTubeur découvreur qui s’attend à de “fortes turbulences” sur sa chaîne, compte tenu du sujet abordé. Il demande du soutien… et annonce une vidéo à venir !

  2. C’est curieux que personne n’évoque la possibilité qu’au lieu d’avoir des crânes en plastique, tant dans le cabinet de réflexion que sur le plateau du Vénérable, le propriétaire aurait choisi d’utiliser de vrais ossements (en provenance de la morgue par exemple, heureusement interdits aujourd’hui) sans pour cela qu’il y ait eu sur place mort du de cujus !

  3. Ce jour, possibilité de regarder une vidéo sur BFM avec RMC” intitulé “Dans les Hautes-Pyrénées, un groupe d’amis croit visiter un château abandonné et découvre en faitun mystérieux temple franc-maçon.” https://bit.ly/3uhtCh5 et ce midi, France 3 Occitanie s’en est fait aussi l’écho ! Les pseudos explorateurs qui entre nous soit dit pénètrent illégalement dans une propriété privée – la violation de domicile est un délit pénal – promettent de mettre en ligne ce dimanche leur vidéo…

  4. Suite et fin ? La vidéo sur “Le Parisien”… 55 421 vues 2 déc. 2022
    “Un crâne et des ossements probablement d’origine humaine ont été découverts dans la nuit de vendredi à samedi dernier, dans un château abandonné situé sur la commune de Trébons (Hautes-Pyrénées), à une quinzaine de kilomètres de Lourdes. Cette funèbre trouvaille est l’œuvre d’un groupe de trois jeunes hommes spécialistes d’explorations urbaines. Jo Urbex, nous raconte comment ils ont pénétré dans ce temple dans lequel auraient pu avoir lieu des rites païens… ou maçonniques.”
    @JoURBEX @AdrienUrbex
    https://www.youtube.com/watch?v=Rb7cZn5Yip0
    Nous avons appris hier sur France 3 Occitanie (JT 19/20), l’héritière du propriétaire a porté plainte.

  5. Sous le titre “Justice. Les ossements retrouvés dans un temple franc-maçon pourraient provenir d’un squelette anatomique, selon le parquet de Tarbes” franceinfo, sous la plume de notre confrère Dominique Durand publie le 13/12/2022 à 06h00 le texte suivant. Une mise au point du parquet de Tarbes…
    “Un premier avis médical vient d’être rendu après la découverte d’ossements retrouvés par des youtubeurs qui avaient pénétré dans une résidence située à Trébons (Hautes-Pyrénées). Ils pourraient appartenir à un squelette anatomique, a annoncé le parquet de Tarbes.
    Connaissez-vous Jo Uberx et Adrien Urbex ? Ces deux camarades ont pris pour habitude de se rendre dans des lieux abandonnés, de préférence la nuit, pour les explorer.
    Fin novembre, ils se sont rendus, aux côtés d’un troisième comparse, à l’intérieur d’un château abandonné situé à Trébons dans les Hautes-Pyrénées. Au cours de leur visite nocturne, ils sont tombés sur un ancien temple maçonnique et sur des ossements. C’est à ce moment qu’ils ont décidé de contacter la gendarmerie pour leur faire part de leur découverte.
    La piste criminelle écartée
    Interpellé par la viralité des vidéos publiées, le parquet de Tarbes se charge de faire toute la lumière sur cette affaire. Un avis médical a notamment été demandé par les services judiciaires.
    Dans un communiqué publié ce jour et repris par nos confrères de La Dépêche, il indique que les “ossements découverts pourraient correspondre à un squelette anatomique qui servait d’objet d’étude en médecine.” Toute piste criminelle serait donc écartée, “sous réserve des vérifications restant à réaliser”, précise la justice. Une hypothèse d’autant plus crédible que l’ancien propriétaire des lieux, aujourd’hui décédé était médecin.
    Le parquet appelle donc à la plus grande vigilance. “Malgré les fantasmes que ces vidéos ont pu entretenir sur internet et s’il convient de rester prudent, il semble donc que la piste criminelle puisse être écartée”.
    Accusé de “faire du sensationnel”, un vidéaste réagit
    Toujours dans ce communiqué, le Parquet de Tarbes fustige le contenu des vidéos diffusées à l’issue de l’expédition urbaine de novembre par les protagonistes et visionnées plusieurs milliers de fois depuis leur publication. “Selon les premiers éléments (qui restent à étayer), les personnes étant entrées dans la maison en question auraient ajouté de fausses informations pour faire du sensationnel”, dénonce de son côté le parquet de Tarbes.
    L’un des deux membres de Jo Urbex, présent au moment de l’exploration du château, Adrien Urbex s’estime diffamé et assure la véracité de sa découverte. Selon lui, la publication de prochaines vidéos sur ses réseaux viendraient en attester.
    Mais comme France 3 Occitanie l’indiquait dans un précédent article, plusieurs éléments de cette histoire questionnent. L’équipe de Jo Urbex affirme avoir repéré ce lieu d’exploration à Trébons à partir de Google Maps.
    La fille du propriétaire témoigne pourtant subir depuis plusieurs années les intrusions illégales dans son château. Une visite qu’elle considère comme une véritable “profanation” puisque les cendres de son père, mort il y a deux mois, ont été dispersées dans ce lieu.”
    À retrouver sur https://bit.ly/3W1qpOG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES