jeu 08 décembre 2022 - 18:12

03/12/2022 : Colloque Politica Hermetica « Ésotérisme et action politique »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue du XXXVIIIe colloque international Politica Hermetica le samedi 3 décembre 2022.

Le programme :

Le matin, à 9 heures

• Vincent Roy-Di Piazza : « Emanuel Swedenborg, politicien et prophète ».

• Claude Rétat* : « Louise Michel, l’inconnu et les « forces latentes ».

• Françoise Lesourd : « Nikolaï Fiodorov et l’œuvre commune : ressusciter les morts (sur « la liturgie hors de l’église ») ».

L’après-midi à 14 heures

• Jean Vilbas : « Des Sciences maudites au Communisme spiritualiste : cheminement ésotérique et parcours politique de François Jollivet-Castelot (1874-1937) ».

• Christian Giudice : « Possis nihil urbe Roma visere maius: Arturo Reghini and the cultural, occultural, and political role of ancient Rome in modern Rome ».

• Dominique Clairembault** : « Augustin Chaboseau : martiniste, socialiste, franc-maçon et féministe ».

• Éric Phalippou : « Rolande Renoux-Messerchmitt, ou Janus révoltée (Algérie, 1945-1962) ».

Le dernier numéro paru

Infos pratiques :

Samedi 3 décembre 2022

Institut national d’histoire de l’art (INHA) – 2, rue Vivienne et 6, rue des Petits-Champs 75002 Paris

Salle Walter Benjamin

* Directrice de recherche au CNRS (Centre d’étude de la langue et des littératures françaises, CNRS/Sorbonne Université), ancienne élève de l’ENS, agrégée de lettres classiques et docteure habilitée, Claude Rétat est spécialiste de la littérature du XIXe siècle, en particulier du romantisme (Hugo, Michelet…) et, pour la fin du siècle, de l’œuvre de Louise Michel, dont elle a retrouvé et édité de nombreux inédits, comme le roman La Chasse aux loups (Classiques Garnier, 2015, réédition 2018) ou le volume À travers la mort (La Découverte, 2015, réédition 2021). En 2019, elle a publié aux éditions Bleu autour La Révolution en contant, Histoires, contes et légendes de Louise Michel, et un essai iconoclaste, Art vaincra ! Louise Michel, l’artiste en révolution et le dégoût du politique : « Un régal d’intelligence et de sensibilité » (Le Monde, juin 2019). En 2021, elle a publié la première édition scientifique des Mémoires (1886) de Louise Michel (Folio, Gallimard).

** Dominique Clairembault, historien de l’ésotérisme (EPHE) étudie l’histoire de l’illuminisme et martinisme (du XVIIIe siècle à l’époque contemporaine). En 2003, il crée le site www.philosophe-inconnu.com dans le but de mieux faire connaître Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803), le martinisme du XVIIIe siècle et l’illuminisme.

Il est l’auteur de nombreux articles publiés sur le martinisme, notamment sur le site Philosophe Inconnu ou dans des revues comme Pantacle, Politica Hermetica, Renaissance Traditionnelle, Aries, Journal for the Study of Western Esotericism.

Politica Hermetica, la revue

C’est une revue française fondée en 1985 par, entre autres, les historiens Victor Nguyen, Jean-Pierre Laurant et Jean-Pierre Brach et paraissant aux éditions L’Âge d’Homme.

Cette revue annuelle est dirigée par Jean-Pierre Laurant, historien et ancien chargé de cours à l’École pratique des hautes études (EPHE, Ve section, des sciences religieuses) et l’historien Jean-Pierre Brach, directeur d’études à l’École pratique des hautes études et titulaire de la chaire d’Histoire des courants ésotériques dans l’Europe moderne et contemporaine, où il a succédé à Antoine Faivre. Il est membre de l’équipe 4 du Laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584).

Le secrétaire de rédaction est Jérôme Rousse-Lacordaire, dominicain, théologien et historien.

La revue publie les actes des colloques annuels organisés à Paris par l’association éponyme, notamment consacrés aux rapports entre l’ésotérisme et la politique, ainsi qu’à des thèmes importants dans ces milieux comme l’antimaçonnisme, les théories du complot ou les sociétés secrètes. Elle comporte également des études et comptes rendus de livres.

Politica Hermetica, à propos…

Qu’est-ce qu’une approche scientifique de l’ésotérisme, quels instruments de mesure prendre en compte et quelles limites donner au champ ? La méthode historique, telle qu’elle a été définie, au cours des dernières décennies, dans les travaux de l’École pratique des Hautes Études, nous guide et fournit la réponse aux deux premières questions ; la troisième renvoie à la réception de l’ésotérique dans les sociétés contemporaines, au «politique», au sens large. Dans ce domaine, tant au niveau de l’opinion publique en général dans la vie de la cité que du rapport aux institutions, qu’elles soient universitaires, religieuses ou proprement politiques, le travail de l’historien doit s’articuler ici à celui du sociologue, dans une approche globale d’un phénomène récurrent en dépit des rejets successifs. C’est dans cette perspective que Politica Hermetica travaille depuis 1985 en publiant les Actes d’un colloque annuel sur des thèmes choisis.

L’association Politica hermetica, loi de 1901, a été constituée en 1984 en groupe d’études s’attachant à éclairer les rapports entre l’ésotérisme et « le politique ». Les fondateurs : † Victor Nguyen, † Jean Saunier, † Étienne Kling, Francis Bertin, Jean-Pierre Brach et Jean-Pierre Laurant, étaient issus d’horizons divers, universitaires ou non.

À partir de 1986, l’association organisa un colloque annuel à la Sorbonne, dans le cadre de l’École pratique des Hautes Études, dont les actes furent publiés dans une revue annuelle par L’Âge d’Homme. Elle travaille dans le même esprit et avec les mêmes méthodes que la recherche universitaire avait appliquées à la littérature, à la philosophie et aux arts.

Qui se tourne vers l’occulte, dans quel but, quels modèles sont suivis et comment s’articulent les discours tenus dans le tissu intellectuel des sociétés modernes ? L’analyse à ces divers niveaux permet de saisir l’ésotérisme « tel qu’il se donne » et la revue « n’engage ni ne s’engage, sinon à comprendre et à rassembler pour comprendre », selon sa déclaration de principes. C’est la seule revue universitaire de langue française, essentiellement transdisciplinaire, portant sur ce domaine. Nous entretenons des liens réguliers avec des universités étrangères. En Italie : Franco Cardini (Florence), Franco Ferraresi (Turin), Giulio Giorello, Umberto Bartocci (Pérouse). Aux États-Unis : James Santucci (Fullerton Californie et American Academy of Religion). En Argentine : Francisco García Bazán (Université J. F. Kennedy, Buenos Aires). En Suisse : Jean-François Mayer (Fribourg). En Belgique : Alain Dierkens, Hervé Savon (ULB, Bruxelles).

La revue comporte également des études et des comptes rendus de livres.

Parmi les collaborateurs des universités et instituts de recherche français :

Mohamed Ali Amir Moezzi (EPHE), Yves-Marie Bercé (École des Chartes), Françoise Champion (CNRS), † Pierre Chevallier, André Combes, Jean-Claude Drouin (Bordeaux), Toufic Fahd (Strasbourg), † Antoine Faivre (EPHE), Claude Gaignebet (Nice Antipolis), Jean-Jacques Glassner (CNRS), Alain Gouhier (Nancy), Claudio Ingerflom (Maison française d’Oxford), Massimo Introvigne (CESNUR), Pierre Lory (EPHE), Catherine Maire (EHESS), Enrique Marini-Palmieri (Valenciennes), † Bruno Neveu (EPHE), † Léon Poliakov (1910-1997), † Émile Poulat (EHESS), Jean-Bruno Renard (Montpellier), Daryush Shayegan, Pierre-André Taguieff (CNRS), Jacques Viard (Aix-en-Provence), † Auguste Viatte, André Vauchez (École française de Rome).

Source : https://politicahermetica.wordpress.com/a-propos/

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES