jeu 08 décembre 2022 - 08:12

Prix de la Laïcité 2022 du Comité Laïcité République, Hôtel de Ville de Paris

Alors que les médias se font l’écho, ce jeudi 10 novembre 2022, des multiples atteintes au principe de laïcité en milieu scolaire – 720 signalements recensés en octobre, un chiffre en nette hausse par rapport aux 313 de septembre dernier –, pas un mot sur la remise des prix de la Laïcité attribué par le Comité Laïcité République (CLR), présidé par Gilbert Abergel, grand maître du GODF de 1992 à 1994.

Bien que situé au cœur de la capitale, l’Hôtel de Ville reste pour la plupart des Parisiens un bâtiment à découvrir. Ce lieu emblématique, siège des institutions municipales depuis le XIVe siècle, a été le témoin privilégié de bien des événements qui ont marqué l’histoire de France. Dans ses somptueux décors reconstruits après l’incendie de la Commune en 1871, chefs d’États et personnalités du monde entier sont reçus régulièrement.

Gilbert Abergel et Patrick Pelloux

Près de 1000 personnes assistaient à cette cérémonie très républicaine, 16e du nom.

Nous relevons la présence de plusieurs personnalité dont François Hollande, président de la République française de mai 2012 à mai 2017, Manuel Valls, ancien Premier ministre,

Jean Glavany, ancien ministre, Anne Hidalgo, Maire de Paris – la première femme maire de Paris à l’issue des élections municipales de 2014 –, Guy Lengagne, ancien ministre et Sarah El Haïry, Secrétaire d’État auprès du ministre des Armées et du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, chargée de la Jeunesse et du Service national universel.

Georges Sérignac, GM du GODF et Thierry Zaveroni, GM de la GLDF

Et parmi cette belle assistance, toutes les Obédiences maçonniques françaises étaient représentées. TOUTES ??? NON, seule manquait la Grande Loge Nationale Française !!! Sans doute n’avait-elle pas été invitée… Il faut dire que, lorsqu’on lui écrit, elle ne répond pas toujours…

450.fm a noté, entre autres :

  • Georges Sérignac, présent et entouré d’une grande partie des conseillers de l’Ordre du GODF ;
  • Thierry Zaveroni, Grand Maître de la GLDF ;
  • Françoise Vignon, Grande Maîtresse Adjointe et Chargée des Relations Intérieures de la Grande Loge Féminine de France, présente, ainsi que l’inaltérable Sœur Denise Oberlin, Grande Maîtresse de 2009 à 2012 ;
  • Une très belle délégation du DROIT HUMAIN, représentée par trois conseillers nationaux dont nos très chères sœurs Michèle Joussely de la Loge Sagesse n° 1538, Chantal Roger et, de la Loge Graal n° 1619, Françoise Potelet. Le Grand Maître National Amande Pichegru étant retenue par une conférence à Strasbourg.
Les peintures du plafond sont de Henri Gervex et Aimé Morot, elles  représentent l’histoire de la danse et de la musique à travers les âges.

Depuis dix-neuf ans déjà, le CLR organise la remise des prix de la laïcité, national et international auxquels s’ajoute désormais le prix culture. Ils honorent des femmes et des hommes qui par leurs actions, leurs prises de positions ou leurs écrits contribuent à la défense et promotion de la laïcité et des principes républicains.

Le prix se décline selon les domaines suivants :

  • Prix national de la Laïcité ;
  • Prix international de la Laïcité et Mentions ;
  • Prix science et Laïcité.
la feuille d ‘or est à profusion, les lustres sont en cristal de Baccarat

À partir de cette année, un nouveau domaine sera à l’honneur :

  • Prix culture et Laïcité.

Citons, par exemple, quelques lauréats depuis 2003 : Fadela Amara, Caroline Fourest, Isabelle Adjani, Jeannette Bougrab, Les officiers de sécurité (en 2017), Georges Bensoussan, Rachel Khan, Kamel Daoud.

Le jury a cette année été présidé par Patrick Pelloux. CLR s’honore d’avoir eu aussi comme président du jury : Élisabeth Badinter, Jean-Pierre Changeux, Boualem Sansal, Jean Glavany, Zineb El Rhazoui, Alexis Lacroix ou encore Renaud Dely.

Annie Sugier

Le prix national 2022 est décerné à Annie Sugier. Membre de Coordination française pour le lobby européen des femmes (2007), de la Ligue du droit international des femmes et de la Ligue du droit des femmes, Annie Sugier est une physicienne et féministe française. Elle a été la première femme au CEA à avoir le titre de directrice. Le discours prononcé par Annie Sugier « Le voile signifie concrètement et symboliquement la séparation des femmes et des hommes » https://bit.ly/3hpT3JX

En intermède, si nous pouvons nous exprimer ainsi, le journaliste, animateur radio et producteur exerçant à France Inter Fabrice Drouelle nous fait lecture du poème Le voile de Victor Hugo (1802-1885), publié dans Les orientales (1829) et qui commence ainsi :

« La sœur/Qu’avez-vous, qu’avez-vous, mes frères ?/Vous baissez des fronts soucieux/Comme des lampes funéraires/Vos regards brillent dans vos yeux/Vos ceintures sont déchirées/Déjà trois fois, hors de l’étui/Sous vos doigts, à demi tirées/Les lames des poignards ont lui/Le frère ainé… »

Si tel est votre désir, vous pouvez prendre connaissance de ce poème en totalité sur « Poésie française.fr – Recueil de poésies des meilleurs poètes français et étrangers d’hier à aujourd’hui » https://bit.ly/3fO0gmV

Sur grand écran, François Hollande et Pauline Marois

Le prix international est décerné à Pauline Marois. Un prix qu’elle reçoit des mains de l’ex-président François Hollande pour ses « années d’engagement indéfectible […] en faveur de la laïcité » — de la déconfessionnalisation des écoles publiques à la charte des valeurs québécoise. Femme politique, Pauline Marois a été la 30e première ministre du Québec et la première femme à occuper cette fonction, de septembre 2012 à avril 2014. Son intervention « Les gens de gauche qui ont abandonné la défense de la laïcité ont perdu une partie de leur âme en chemin » https://bit.ly/3zZTPDW

Au pupitre, Étienne Klein, à sa gauche Guy Lengagne, ancien ministre

Le prix Science et Laïcité est décerné au physicien, philosophe des sciences et producteur de radio Étienne Klein. Son intervention intitulée « Les connaissances, notamment scientifiques, doivent pouvoir circuler à l’air libre » https://bit.ly/3tgIUCb

Le prix Culture et Laïcité, nouveauté de cette année, est remis à Jean-Michel Ribes par Anne Hidalgo, maire de Paris. Jean-Michel Ribes est un acteur, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur, scénariste français, auteur de publicités. Il a dirigé, de 2001 à 2022, le théâtre du Rond-Point à Paris. Son discours « Il est temps de fuir l’esprit saint, pour ne conserver que l’esprit ».

Jean-Michel Ribes et Anne Hidalgo

Présent dans la salle de réception de l’Hôtel de Ville de Paris – copiée sur la galerie des glaces  du château de Versailles – le professeur David Cohen, psychiatre de l’enfant et de l’adolescent à la Pitié Salpêtrière, apporta, en vidéo, un témoignage capital quant à la déradicalisation des enfants rapatriées de camps de prisonniers djihadistes en Syrie.

Retrouver aussi les discours de Iris Iran Farkhondeh, chercheuse en études indiennes « Les Iraniens aspirent à vivre libres dans un Etat de droit » https://bit.ly/3UsqOsT et du président Gilbert Abergel « Le danger pour notre République, c’est l’islam radical, l’islam politique, l’islamisme » https://bit.ly/3EktYZR

Les lauréats entourant le président Gilbert Abergel, photo CLR

450.fm remercie CLR de leur invitation à cette remarquable soirée.

Allez plus loin avec CLR https://www.laicite-republique.org/

Les lauréats
Gilbert Abergel

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES