mar 06 décembre 2022 - 19:12

Locmaria-Grand-Champ. Au château de Coëtcandec, 7 tonnes au bout de la grue pour chapeauter la tour

De notre confrère Ouest France

Au château de Coëtcandec, à Locmaria-Grand-Champ (Morbihan), jeudi 29 septembre 2022, les bénévoles étaient satisfaits et émus : la tour a retrouvé son toit à neuf pans. Un travail d’orfèvre.

Au château de Coëtcandec, à Locmaria-Grand-Champ (Morbihan), la journée du jeudi 29 septembre 2022 restera dans les mémoires. Dès 9 h, les bénévoles des Amis de Coëtcandec, qui œuvrent depuis huit ans à la sauvegarde et à la restauration de l’édifice, sont là pour assister au « chapeautage » de la tour. Les menuisiers de l’entreprise Jéhanno, de Locqueltas – Bernard Evenas, Valentin César, Denis Decazeneuve et Kylian Le Falher – sont aux petits soins pour monter le toit à neuf pans sur le haut de la tour. Le grutier est en alerte, sept tonnes sont à monter…Un toit à neuf pans, c’est exceptionnel, et vite déséquilibré. On calcule les cotes, mais il y a toujours une part de doute tant que cela n’est pas levé », commentent les Compagnons.

photo « un troit à neuf pans, c’est exceptionnel », notent les compagnons qui ont œuvré à la restauration.  ©  ouest-france

« Un toit à neuf pans, c’est exceptionnel », notent les Compagnons qui ont œuvré à la restauration. © Ouest-France

Des ardoises parrainées

Après quelques essais, le lancement est parti en quelques minutes, le toit s’envole et le trajet maîtrisé par le savoir-faire du grutier. Les menuisiers sont aux aguets et vérifient que tout va bien. Les bénévoles retiennent leur souffle. C’est l’aboutissement d’un projet de seize mois de construction, de maçonnerie et de couverture. Chaque ardoise a été achetée par des particuliers ; derrière chacune, les nom et prénom de ceux qui ont donné pour que ce projet aboutisse. Ce projet a été lancé par les Amis de Coëtcandec, il y a sept ans, dès la première demande de subvention, explique Françoise Fossé, la présidente. Le cerf sur la girouette est un hommage à notre historien local et ancien président de l’association, Gérard Danet, aujourd’hui décédé. C’était son souhait.

« Un bel aboutissement »

Le coût de l’opération est de 315 000 €, financé par les subventions de 124 000 € de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), 77 000 € du Département, 34 000 € de la Fondation Bern, 35 000 € de Golfe du Morbihan Vannes agglomération, 10 000 € de la Fondation du patrimoine ; la Fondation bois et forêt a donné 30 % du prix de la charpente. Et, bien sûr, pour financer les 20 % restant, il y a eu l’aide du public qui nous soutient au travers de dons, de nos animations. C’est un bel aboutissement. Une tour qui a, à son faîte, un pigeonnier, le seul connu dans le Morbihan.

photo couronnée de son toit, la tour du château de coëtcandec renaît.  ©  ouest-france
Couronnée de son toit, la tour du château de Coëtcandec renaît. © Ouest-France

À 11 h, tout est terminé. La tour est maintenant coiffée, les menuisiers vont faire les derniers travaux de fixations fermes et stabiliser l’ouvrage. Et à 15 h, la tour a retrouvé son allure d’antan.

La rénovation continue

Les prochains projets pour le château concernent la cristallisation des murs du XIXe siècle, pour éviter l’effondrement ; la restauration des linteaux de la cheminée qui sont encore debout, la réfection des deux portails, la restauration et la colorisation des blasons. Une première tranche devrait démarrer en 2023 », espèrent les Amis de Coëtcandec. 

Ouest-France  

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES