mar 27 février 2024 - 12:02

L’alchimie éclaire-t-elle la démarche maçonnique ? 

Jean-François Blondel – Éditions Dervy, Coll. Les outils maçonniques du XXIe siècle, 2022, 120 pages, 9,90 €

Passionné par l’histoire des métiers et des sociétés initiatiques, Jean-François Blondel nous invite, dans son dernier opus, à un voyage à travers l’alchimie. Somme toute en quoi peut-elle aider le Maçon, en quête d’élévation spirituelle et de perfectionnement moral, à devenir meilleur ?

Jean-François Blondel – photo © PM

Dans sa première partie, l’auteur donne quelques clefs pour la compréhension de l’influence alchimique dans les grades symboliques, tant les analogies sont nombreuses. Jean-François Blondel, en vulgarisateur, nous fait connaître et comprendre comment alchimie et Franc-Maçonnerie ont vu, plus d’une fois dans l’Histoire, se croiser leurs routes. Commençant par définir ce qu’est l’alchimie, il analyse pourquoi elle est un outil dans la démarche maçonnique, tout en passant en revue les emprunts que fit la Franc-Maçonnerie. Gardons à l’esprit que l’Art Royal a constamment, au fil du temps, calqué emblèmes et symboles à des sources traditionnelles extérieures, dont celle du magnum opus. C’est ainsi que si une certaine forme d’alchimie, qualifiée de spirituelle – à appliquer dans le domaine de l’esprit – toute la démarche de l’alchimie, dite opérative, sera, avec profit, utilisée par les Maçons comme outil sur les chemins de l’initiation. De l’origine et du but de l’alchimie, avec ses trois principes et quatre éléments, de sa philosophie et de ses méthodes, Jean-François Blondel nous montre clairement les références faites à cet autre Art Royal. Et de commencer par le cabinet de réflexion au Rite Écossais Ancien et Accepté (REAA) – l’impétrant n’est-il pas enfermé dans un athanor – et l’acronyme VITRIOL ne nous fait-il pas penser à la Pierre cachée des Sages façonnée à partir de la materia prima ? Et la purification par les éléments de l’impétrant au REAA (Air : premier voyage ; Eau : deuxième voyage ; Feu : troisième voyage) n’est-elle pas semblable à celle connue dans le démarrage de l’œuvre alchimique ? L’auteur décrypte tout cela, pour notre plus grand profit et plaisir.

Des épreuves de la cérémonie d’initiation jusqu’à la Parole « perdue » des Francs-Maçons, ressemblant fort à la Parole « délaissée » des alchimistes, en passant par l’Étoile flamboyante guidant le Compagnon – à l’image de celle qui rayonne à la surface du compost, indiquant à l’adepte qui a suivi le bon chemin – Jean-François Blondel met en parallèle le même procédé opératoire, celui de l’œuvre au noir.

Dans sa seconde partie, il donne un éclairage, dans les grades au-delà de celui de Maître, sur l’interpénétration des signes et symboles. Notamment au sein des Ateliers de Perfection, du degré de Maître Secret (4e degré) à celui de Grand Élu de la Voûte Sacré (14e degré) et de Chevalier Rose-Croix (18e degré). Tout le processus, cette fois-ci, de l’œuvre au rouge. Mais c’est surtout avec le 28e degré de Chevalier du Soleil que Jean-François Blondel envisage que le Maçon aboutit à l’adeptat, stade de celui qui a atteint le Grand Œuvre. Mais a-t-il alors atteint la Connaissance suprême ? S’achevant avec des orientations bibliographiques, cet ouvrage permettra sans doute aux Maçons d’appréhender encore mieux le sens de son évolution/élévation et de prendre conscience de la présence de l’alchimie dans sa démarche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES