dim 25 septembre 2022 - 17:09

Secrets d’Histoire N°35 : « Lyon, ville secrète… »

Uni-Médias, septembre-octobre-novembre 2022, 116 pages, 4,95 €

Si le dossier de ce trimestriel est consacré à « La fabuleuse épopée de Guillaume le Conquérant », duc de Normandie et roi d’Angleterre, force est de constater que c’est l’article sur « Lyon, ville secrète – Lieu insolite, personnages historiques, légendes mystérieuses… » qui retient toute notre attention. Comme un décryptage des mystères en terre lyonnaise…

Stéphane Bern en 2005, photographié par le studio Harcourt

C’est ce que nous confie Stéphane Bern en écrivant à ses « Cher Amis lecteurs » de son édito « Mais ce numéro de Secrets d’Histoire vous offre aussi une plongée dans ma ville natale de Lyon, capitale des Gaules, aux multiples secrets… »

Lyon est, depuis la nuit des temps, chrétienne, sacrée, ésotérique, mystique, magique et occulte ! Lyon, pleine de symboles gravés dans la pierre, qui a vu l’émergence de moult sociétés secrètes.

Lyon, vue de la Basilique et de la tour métallique depuis la tour Part-Dieu

Lyon, au confluent du Rhône et de la Saône, avec ses trois collines – Fourvière, surnommée par Jules Michelet la « montagne mystique » qui deviendra par la suite la « colline qui prie » ; La Croix-Rousse, la « colline qui travaille » et la Duchère – est un lieu magique et sacré par excellence. Pour l’écrivain Joris-Karl Huysmans (1848-1907), la ville est « le refuge du mysticisme, le havre des idées « préternaturelles » et des droits douteux » ; elle est « toquée » et surprenante ».

Les pentes de la Croix-Rousse depuis Fourvière.

Lyon est regroupe tout ce que le monde de l’« étrange » peut compter : ésotérisme, illuminisme, occultisme, spiritisme ou encore franc-maçonnerie.

Sans compter sur les curieux personnages qui ont fait de Lyon une ville étrange et mystérieuse…

Mystérieuse, tout comme ces galeries souterraines de la balme Saint-Clair ou parfois réseau des Fantasques que sont les arêtes de poisson…

Les arrêtes de poisson – La colonne vertébrale supérieure

Alors allez tout de suite à la page 72 ! À la découverte de l’article intitulé « Lyon la brumeuse au racines du mystère ». Pour mieux connaître Lyon ? Des origines de Lugdunum, nom du site gaulois où une colonie de droit romain est fondée en 43 av. J.-C. par Lucius Munatius Plancus, à de nombreuses légendes, diffusées déjà sous l’empereur romain Claude, né à Lyon en 10 av. J.-C., en passant par les souffrances de Blandine – jeune esclave chrétienne de Lugdunum (Lyon) qui fut martyrisée en juillet 177 sous Marc Aurèle et devint la patronne de la ville –  de Lyon, nous arrivons à un Lyon où, à partir de la Renaissance, l’ancienne capitale des Gaules devient celle de l’occultisme et des sociétés secrètes.

Blandine

Dixit l’historien lyonnais Claude Ferrero qui connaît les moindres secrets et mystères de la ville. De l’astrologue Michel de Notre-Dame, dit Nostradamus à Bakounine qui disait que Lyon était la Rome du socialisme, le magazine nous entraîne dans un dédale des cryptes et des crânes, du lac souterrain de Fourvière et des célèbres arêtes de poisson…

Le château de la Duchère

Entre ombre et lumière, nous découvrirons aussi un Lyon qui, tous les 8 décembre, se pare des lumières aux fenêtres, une tradition née au milieu du XIXe siècle. Sans parler de la célèbre marionnette Guignol, l’éternel frondeur, des traboules, ses passages si discrets de la ville. Jusqu’au soleil – avec la statue équestre de Louis XIV par Lemot – et à la lumière de la place de Bellecour, cinquième plus grande place de France et plus grande place piétonnière d’Europe. « Secrets d’Histoire » aborde aussi le fait que Lyon ait été un centre de première importance pour la production de livres.

Place de Bellecour

Il est vrai que Lyon conserve au XVIe siècle, l’importance qu’il avait acquis dans le commerce du livre. Les imprimeurs, par le nombre, l’activités et parfois même le talent, peuvent rivaliser avec ceux de Paris. Avec les non moins célèbres imprimeurs Denis de Harsy ou Étienne Dolet (1509-1546) écrivain, poète, humaniste et philosophe.

Plaque commémorative à Étienne Dolet

Jusqu’au Lyon plaque tournante de la Résistance et le Mémorial national de la prison Montluc, véritable lieu de recueillement, de commémoration et de transmission, où furent incarcérés Jean Moulin, haut fonctionnaire et résistant, et l’historien fondateur des Annales d’histoire économique et sociale Marc Bloch.

Notre soif d’apprendre est toutefois étanchée, même si quasiment rien n’est écrit sur Willermoz, Kardec (1804-1869), Maître Philippe ou encore ceux qui, des grands noms de l’ésotérisme comme Papus ou Cagliostro, sont passés par Lyon…

Le magazine Secrets d’histoire (https://store.uni-medias.com/)

Armes de la ville de Lyon

Passion histoire avec Stéphane Bern ! Le magazine Secrets d’histoire par Stéphane Bern retrace la vie d’un grand personnage de l’histoire et met en lumière des lieux hautement emblématiques du patrimoine. En allant plus loin que l’émission de TV de France 3, Stéphane Bern propose des reportages, enquêtes, quizz pour en apprendre toujours plus sur les personnalités, lieux mythiques, énigmes et œuvres d’art qui ont marqué l’histoire.

Les hors-série Secrets d’histoire

Ils sont au nombre de deux par an. Des numéros spéciaux pour enfin faire la lumière sur les énigmes et mensonges les plus mystérieux.

Lire quelques extraits sur https://library.wobook.com/samples/MPNM2sW0en8SMK1Y

Monument à Louis XIV (1825) par Lemot
Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Dommage que l’on parle jamais du château de la Motte, curiosité peu connue même des Lyonnais, « un lieu qui a été le théâtre d’événements remarquables, un lieu qui rappelle à notre souvenir des fêtes brillantes, des cérémonies majestueuses, un lieu qui fut fréquenté par de nombreux personnages et qui a été témoin de résolutions importantes ».
    Pour en avoir une idée, vous pouvez accéder à ce travail réalisé en 2001 sur : https://mega.nz/file/MWpzUYRL#pQXvC1AcHYDsqTo27ANxcOsygKEMa48EtpcCfVKZjJw.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES