mar 29 novembre 2022 - 14:11

L’amour est le remède

De notre confrère italien expartibus.it – De Rosmunda Cristiano

Peut-on parler d’« Amour » en franc-maçonnerie ? Il faut parler d’Amour. La franc-maçonnerie est amour. Un Amour pur, d’outre-monde, universel, qui se manifeste sous une forme d’énergie capable de conduire le Frère vers sa partie spirituelle, qui, par sa nature, est « au-delà » de l’existence terrestre.

Chaque âme possède la Connaissance qui est donnée à l’homme éclairé, capable de vaincre l’espace, la lumière et les courants gravitationnels ; dépassant le concept de Temps, le rendant immortel.

L’amour dans la franc-maçonnerie s’exprime et se libère sous la forme de la fraternité, c’est-à-dire dans cet amour idéal auquel se réfère Pedro Salinas y Serrano

Un amour intense, charitable, doté d’une force prodigieuse qui anime le monde.

Le Franc-Maçon, appartenant à un Ordre Initiatique, doit atteindre le lien intense, profond, réel et réciproque appelé Amour ou Vraie Fraternité, qui en est le fondement premier.

Dans notre Institution nous ne pourrions nous définir « une Communion de Frères » si nous n’étions pas unis par ce sentiment profond et authentique qui est plus contraignant et solide que ce que l’on trouve dans le milieu profane et que le Franc-Maçon doit exercer quotidiennement à partir du moment il a été initié : c’est savoir aimer, intensément et réciproquement, être altruiste et tolérant.

L’union fraternelle des francs-maçons dispersés à travers le monde, sans distinction de classe, de race et de religion, s’exprime symboliquement par la frise au cordon qui orne les quatre murs du temple, s’étendant du nord à l’est, avec ses nœuds d’amour, de couleur rouge , dans la mesure de sept, dont trois au nord, trois au sud et une à l’est.

Les huit nœuds représentent également symboliquement le lien du créateur avec la création, la médiation entre Dieu et l’homme et la nature et, par conséquent, le lien entre l’être humain et le Grand Architecte de l’Univers.

Le franc-maçon, en plus de pratiquer la justice et d’aider les nécessiteux, promeut l’Amour du prochain qui, avec la communion des Frères et l’évolution intérieure, fait partie de la triade du concept initiatique de la Fraternité.

Mais qu’est ce que c’est exactement? C’est la force qui nous permet d’aller au-delà de nous-mêmes, de nos limites et de nos erreurs, poursuivant toujours et poursuivant le bonheur de l’autre. C’est cette énergie positive qui est donnée par ceux qui l’ont et qui n’ont pas peur de la partager avec les autres.

C’est cette chimie capable de suivre la loi d’attraction selon laquelle tout ce sur quoi vous concentrez votre attention est attiré dans votre vie et se manifeste dans le monde physique et chimique.

L’amour compris comme l’énergie que chacun de nous possède, comme une charge positive, cette hotte du champ électromagnétique produit par les émotions qui est toujours autour de nous, qui bouge avec nous, en fait partie.

Chaque fois que nous transmettons, recevons et donnons de l’Amour, par nos actions ou nos pensées, nous ne faisons qu’augmenter la positivité et la force de notre âme.

En franc-maçonnerie, il est atteint avec l’amour fraternel : la fraternité, ce sentiment mutuel d’amitié et d’affection, ce lien qui nous unit tous, que l’amour est le mortier capable de construire le monde « pierre par pierre », de se perfectionner et de perfectionner les autres, dans la connaissance de soi et de l’univers.

Les principes maçonniques sont l’Amour, l’Aide et la Vérité. Le premier est précisément l’amour fraternel, totalement désintéressé, le ciment qui tient ensemble l’édifice social de ce monde, sans lequel la vie serait une existence impitoyable et cruelle. C’est ce doux esprit de Fraternité, donné par le toucher doux de la main et la parole compréhensive, qui produit une moisson de bonnes actions et de nobles pensées et propulse les aspirations de l’humanité.

La Fraternité comme pierre angulaire et voûte, ciment et gloire, comme énergie qui se transfère de ceux qui ont plus à ceux qui ont moins, de sorte que même le dernier des membres de l’Institution est « en possession de l’Art » et peut poursuivre le chemin entrepris sans dépendre de personne, en homme « libre » et donc « égal » à ses frères et au Grand Architecte de l’Univers.

L’homme éclairé, l’homme plein d’Amour, à travers un dur travail intérieur aspire à la réunion avec sa partie spirituelle. Celui dont il dérive.

Voulant citer les mots du scientifique Katsanevas, on peut dire qu’il n’y a pas de raisonnement sans affection, sans amour, et si les sciences mathématiques sont la structure statique d’un raisonnement

L’affection et l’amour représentent cette partie qui nous permet de passer d’un niveau à l’autre et d’arriver à la vérité.

Et c’est à la vérité que le franc-maçon aspire.

Chaque monde a diverses étapes, attitudes, manières, diverses combinaisons de matière. Mais il n’y a qu’une seule loi, et l’amour les gouverne toutes.
Giordano Bruno

L’amour est le remède.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES