mer 10 août 2022 - 09:08

Les mystères révélés des 31 premiers degrés des chevaliers du temple prêtres

Richard Chaigneau & Jean-Pierre Maurice Chevalier

Éditions du Regard Neuf, 2022, 406 pages, 25 €

Un ouvrage attendu depuis tant d’années… enfin publié ! Grand merci à l’éditeur.

Si le Temple du roi Salomon est, quel que soit le rite, le centre de l’union de tous les Maçons et une voie de réalisation spirituelle, force est de reconnaître que le parcours initiatique de tout Frère peut conduire, si tel est son désir, dans les hauts grades, à recevoir des titres chevaleresques. Par exemple avec le Rite/Régime Écossais Rectifié et le Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte (CBCS), le Rite Ancien York, aussi dénommé York ou d’York selon le structures obédientielles, avec le Chevalier Grand-Croix, ou au Rite Écossais Ancien et Accepté et le Chevalier Kadosh.

Le Grand Collège pour la France des Chevaliers du Temple Prêtres de la Sainte Arche Royale (KTP) est ce qu’il est coutume d’appeler un « Side Degrees ».

Cet ouvrage, écrit à quatre mains et avec deux cœurs par deux frères passionnés d’Art Royal et engagés dans la transmission tout en partageant leur savoir-faire avec plaisir, s’apparente à un véritable tuileur – ou « thuileurs » selon une ancienne graphie, désignant ainsi des livres récapitulant, pour chaque rite et par grades, l’essentiel du contenu rituélique. Devons-nous rappeler que, en mode maçonnique, tuiler consiste à vérifier si quelqu’un, frappant à la porte du temple, est Maçon et à quel grade/degré, ou pas… C’est dire l’importance d’un tel recueil jouant le rôle d’aide-mémoire – qu’il est de nos jours d’assimiler tout l’essentiel de ces connaissances – ou encore de mémento. Le revers de la médaille étant de divulguer au profane le contenu…

En préambule les auteurs nous informe qu’ils ont cherché les sources des rituels datant des XVIIIe et XIXe siècles. Étant toutefois difficiles à trouver, les degrés ne se pratiquant peu ou pas du tout, les trente-et-un rituels proviennent de ceux en langue anglaise trouvés sur Internet faisant partie des cérémonies du KTP pratiquées par les HRA-KTP de Kent en Angleterre. L’Ordre du HRA-KTP, avec son origine sacerdotale qui peut intriguer, est communément appelé Chevaliers du Temple Prêtre, ou simplement KTP. Richard Chaigneau et Jean-Pierre Maurice Chevalier ont traduit fort consciencieusement ces rituels et nous les offre aujourd’hui dans un contenu parfaitement cohérent.

Précisons que le KTP est un Ordre maçonnique chrétien, le plus souvent associé au Rite York. Le conseil principal de l’Ordre dit « Grand College » est situé à York, au Royaume-Uni et l’Ordre est divisé en districts répartis dans le monde entier, subdivisés en Tabernacles, semblables à une Loge dans la Maçonnerie symbolique. Le district étant lui-même dirigé par l’adjoint du Grand Prêtre, le Grand Surintendant et le Haut Prélat. Voici pour la structure de l’Ordre. Mais les auteurs rapportent tout d’abord l’historique du degré de Chevalier du Temple Prêtre qui verrait son origine vers 1794.

L’ouvrage aborde pour les 31 degrés, du premier, celui de Maître funéraire, au 31e, Affranchi de Harodim la même présentation : introduction – situant ledit degré –, ouverture, rituel, cérémonie, fermeture, plan de la loge, ou plutôt du temple, et décor porté par le Frère (tablier, collier, bijoux). Le tout accompagné de remarques critiques.

Nous avons tout particulièrement apprécié la très juste et fort pertinente traduction réalisée concomitamment par les deux auteurs et tout autant aimé les illustrations des décors dessins et croquis, parfois même de la main de Jean-Pierre Maurice Chevalier, par ailleurs grand collectionneur d’objets maçonniques et chevaleresques.

Les illustrations s’appuyant aussi sur les images des tableaux de Loge et bijoux maçonniques des ouvrages de Dominique Jardin et des enluminures de Jean-Luc Leguay, chaleureusement remerciés.

La pratique et le développement des spécificités de l’Ordre des Chevaliers du Temple Prêtres, conformément aux préceptes, traditions, usages, us et coutumes et cérémonies, au sein d’une franc-maçonnique régulière et universelle, est fort bien appréhendée et compréhensible par tous.

De cette façon et depuis des temps immémoriaux, les Frères pourront bien transmettre ce qu’ils ont bien reçu.

Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES