sam 02 juillet 2022 - 15:07

Gros plan sur une réunion paramaçonnique qui dure depuis 23 ans… avec François de Closets au programme

Hier mardi, comme tous les 3e mardi de chaque mois depuis bientôt un quart de siècle, la « Table du Mardi » se réunissait dans un restaurant parisien assez confortable. L’invité du jour était le célèbre journaliste François de Closets qui venait présenter son dernier ouvrage à une assemblée d’une trentaine de personnes dont des Frères, des Sœurs… et quelques profanes.

La Table du mardi le 21 juin 2022 à Paris

Lors de ce déjeuner François de Closets à brillamment démontré, comme lui seul sait le faire, que nous sommes dans une impasse sociétale. Une présentation de son ouvrage est proposée ci-dessous, ainsi qu’un rappel du parcours du célèbre journaliste.

Parlons maintenant du sujet qui nous concerne : «La Table du Mardi»

A l’occasion de la venue de l’envoyé spécial de 450.fm les fondateurs de cette association informelle, étaient présents afin de témoigner de la belle histoire de cette Table, pas banale.

Tout commence en 1999, avec la Respectable Loge « Les 3 livres » de la Grande Loge Nationale Française. Un quatuor de Frères, membres de ladite Loge, composé de Claude Vajda, Pierre Perdereau, Gabriel Serge Ersault et Gérard Charrier, l’initiateur de ce projet décident de se réunir tous les mardis, d’abord au Jardin d’Acclimatation de Paris, puis quelques temps après au restaurant du Camping du Bois de Boulogne.

L’objectif est clair : créer de la transversalité entre les initiés et les non-initiés, mais aussi entre les obédiences, afin de sortir du Temple et créer du lien. La recette fonctionne à merveille. Le brassage des idées et des contacts fonctionne. On y traite d’un mardi sur l’autre de sujets divers liés à la Franc-maçonnerie, mais pas toujours.

Gérard Meftah

Les années passent, le concept s’essouffle bien légitimement et surtout, le restaurant du Bois de Boulogne ferme ses portes pour cause de travaux. Un homme entre alors en scène, la direction est confiée au journaliste Gérard Meftah. Pour redynamiser cette idée, il trouve un restaurant plus central, son carnet d’adresses lui permet d’inviter des personnalités telles que François de Closets. Mais, il le dit lui-même : « Il y a cinq mois, nous avions à la même place le journaliste et comédien Nelson Montfort, puis le mois suivant Jean-Claude Bourret, puis ce fut Jean-Luc Cadeddu le Maire-adjoint de Maisons-Alfort et le mois dernier nous avons eu le Docteur William Lowenstein, le Président de SOS addictions. Même le comédien Smaïn est venu animer une de nos Tables un mardi. »

Gérard précise que ces invités viennent de tous horizons du monde profane et parfois du monde maçonnique.

Dominique, un Frère qui connait bien cette assemblée, car il l’a vu démarrer à ses débuts, précise que Gérard Meftah mène l’organisation de main de maître. Il ajoute que la Table du Mardi fête sa 23è année d’existence et que le succès ne se dément pas. Il est vrai qu’à chaque réunion, devenue mensuelle, il y a entre 15 et 30 participants. Le but est de créer des liens entre eux, de permettre à des profanes de trouver un parrain et une loge, mais aussi, d’écouter un conférencier de choix. On peut noter que la Table du Mardi répond concrètement aux problématiques que se posent actuellement les Loges et les Obédiences.

Si certains se montrent circonspects avec certaines Fraternelles maçonniques, car les objectifs peuvent prêter parfois à confusion, il faut avouer que cette réunion informelle à laquelle notre journaliste a participé lui a semblé plus proche d’une réunion d’amis que d’un groupement d’intérêts quelconque. La fraternité semble être la Toile de fonds de cette réunion. Il nous reste maintenant à connaitre la liste des invités des prochains mois, mais Gérard Meftah n’a encore rien voulu dévoiler. C’est bien la preuve que la maçonnerie contient des secrets… vivement le 3è mardi de septembre, que nous puissions enfin lever le voile. Il y a de fortes chances que 450.fm soit une fois de plus présent. 

****************

LE LIVRE : La parenthèse boomers

François de Closets retrace la faillite des boomers à l’aune des enjeux démographiques et économiques actuels. Ce constat fait, il propose une voie et des solutions pour réconcilier les générations et que le désastre possible soit un chemin du renouveau.

Entre 1970 et 2020, la France n’a connu ni guerre ni crise majeure : une parenthèse unique dans son histoire.

Pourtant, pendant cette période, les boomers aux commandes du pays l’ont fait passer de la prospérité au déclin. Cette génération égoïste n’a pensé qu’à ses propres intérêts, sans considération pour l’avenir. Et au moment où la démographie se rappelle à nous, le tragique de l’Histoire fait son grand retour. La parenthèse enchantée est désormais fermée, nous voilà au bord du précipice.

François de Closets n’a cessé de condamner dans ses livres à succès la démagogie et la procrastination. À 88 ans, rejoignant l’indignation des jeunes générations, il retrace sans concession la faillite des boomers, qui laissent à la charge de leurs enfants une société du vieillissement submergée par la dette et la dépendance.

Une irresponsabilité reposant sur le dévoiement de l’idée de liberté, passée de celle du « tous ensemble » au service du bien commun à celle du « moi d’abord » au service des égoïsmes individuels. Pour réconcilier les générations, il nous faut de toute urgence refonder une liberté collective.

Face aux immenses enjeux, des solutions existent qui ne ruineront pas le pays, n’accableront pas les plus jeunes, ne conduiront pas à l’abandon des plus âgés. Par des propositions comme le Conseil de prévision, ce livre en apporte, très concrètement, la preuve. Pour que le désastre en cours se transforme en chemin du renouveau.

Lien vers l’éditeur Fayard

*********

François de Closets,

François de Closets

Est né le 25 décembre 1933 à Enghien-les-Bains, est un journaliste et essayiste français. Travaillant dans la presse écrite, il collabore successivement à l’Agence France-Presse, à Sciences et Avenir, à L’Express, au Nouvel Observateur, à L’Événement du jeudi. Sur le petit écran, il débute au journal télévisé. Après une interruption, à la suite des évènements de 1968, il produit des émissions pendant une trentaine d’années, tantôt sur TF1, tantôt sur France 2. Spécialisé, en un premier temps, dans les questions scientifiques, il se consacre ensuite à l’économie et à la santé avant de revenir à la science. En 1970, il apparaît deux fois dans Volume animée par Marc Gilbert. Homme de média et polémiste, il traite en vulgarisateur de sujets divers tels que l’économie, la communication, la santé et la culture. Comme écrivain, il a consacré une vingtaine d’essais à la société française dont la plupart furent des best-sellers. Il a également consacré une biographie à Albert Einstein.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Bjr mes frères je regarde très régulièrement les articles du journal avec un intéressement de lumières cela ouvre des idées des pensées le temps passe avec une occupation positives merci mes frères bise .
    Fraternel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES