lun 27 juin 2022 - 23:06

Les Zoulous, ce groupe néonazi niçois qui déteste les Francs-maçons

Le quotidien Var-Matin met un coup de projecteur sur ce groupe ultra violent. Les niçois, racistes et complotistes. Ce serait une dizaine de personnes connectées à d’autres groupes fascistes en France. L’autre quotidien, Nice-Matin revient sur les origines du groupe néonazi « les Zoulous ».

De notre confrère Var Matin

Pour Yvan Gastaut, historien et maître de conférences à l’Université Nice Côte d’Azur,« les Zoulous, c’est un mot qui est récemment apparu dans le paysage local, paysage niçois et azuréen ». Pour d’autres, comme Maxime, militant du collectif antifasciste 06, « les Zoulous utilisent très clairement la culture hooligan ».

Mais qui sont-ils en résumé ? 

« Les Zoulous sont une sorte de mouvement qui se veut jeune, actif, réactif et défendant des valeurs qui sont des valeurs assez claires et précises autour de ce que peut représenter l’identité », détaille l’historien. Mais pour leur adversaire de toujours, Maxime, le groupe fait partie de la frange la plus extrémiste de l’extrême-droite : 

Les Zoulous, c’est un groupe qui se revendique nationaliste-révolutionnaire. Dans l’idéologie des Zoulous, le monde est contrôlé par les juifs et la franc-maçonnerie qui diffuseraient tout ce qu’ils détestent, c’est-à-dire la culture LGBT soi-disant ou le capitalisme. 

Vous pensez ne jamais les avoir croisés? Certains auraient été aperçus lors de manifs (contre le pass sanitaire notamment), mais ils sont surtout cagoulés pour frapper ou se prendre en photo. Vous les cherchez sur les réseaux sociaux? Peine perdue – contrairement aux Nemesis par exemple – surtout depuis un premier procès en 2019. Hormis si vous traînez du côté des comptes d’Ouest Casual, une chaîne Telegram qui partage les contenus de ces groupes d’extrême-droite, tantôt néonazis, tantôt fascistes.

Et pourtant, vous avez très certainement aperçu leurs autocollants dans les rues de Nice. « Leur blason, c’est vraiment un copier-coller du blason des néonazis de, enfin je veux dire les nazis de la division Charlemagne, sauf que le niçois est coupé avec une croix celtique », explique Christophe Cécile-Garnier, journaliste pour le média Streetpress, qui suit de près l’extrême-droite française. En rappel, la division Charlemagne était une division de SS français pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur Nice, les Zoulous fréquentent parfois les mêmes endroits que les Ultras, notamment un bar qui s’appelle le 15-43 (en référence au siège de Nice), qui a aussi un club de boxe qui se serait monté à peu près au même moment où les Zoulous auraient commencé à faire preuve de violence, d’après le journaliste de Streetpress. 

Mais d’où viennent-ils ? 

Maxime revient un peu aux origines : « En fait l’extrême-droite a été divisée en deux grandes tendances . Il y a la tendance identitaire qui pense que la lutte primordiale doit être menée contre l’Islam, donc ce sont ceux qui vous parlent de musulmans tout le temps ». Puis il y a la seconde à laquelle appartiennent les Zoulous , celle « qui pense que tous les problèmes viennent des juifs et des francs-maçons en y rajoutant l’islam et tous les autres trucs qu’ils n’aiment pas voire le vocable identitaire … Quand (Phillipe) Vardon a créé avec ses camarades les Identitaires, il y a eu cette scission qui a eu lieu dans l’extrême-droite niçoise et ce sont les identitaires qui ont été les plus puissants pendant dix ans, entre 2000 et 2013 environ ». 

Mais d’après le militant antifasciste, tout aurait basculé quand Philippe Vardon a rejoint le FN (ex-Front National) en 2013, aujourd’hui dit le RN (pour Rassemblement National) :« c’est cette partie des identitaires qui n’a pas accepté ce revirement qui est devenue nationaliste -révolutionnaire-néonazie, en disant que les identitaires devenaient trop à gauche, que Marine Le Pen était à gauche et que le vrai problème, c’était la judéo-maçonnerie ». 

Pour Yvan Gastaut, ce sont des mouvements qui ont toujours existé chez les jeunes. Ils s’inscrivent aussi dans une histoire plus “profonde” de l’extrême droite locale.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Les Zoulous de Nice n’opèrent pas seuls ! Par exemple en mai 2021, à Lyon, ils revendiquaient un action de représailles menée avec le Guignol Squad contre l’agression de deux militants nationalistes par 10 antifas.
    Zoulous Nice et Guignol Squad seraient en réalité, aux dires de certains, deux faux-nez utilisés par la mouvance à la croisée des nationalistes-révolutionnaires, identitaires, néonazis et hooligans. L’objectif étant de ne pas impliquer les groupes plus officiels dans lesquels ils militent.
    Par ailleurs, Guignol Squad est apparu pour la première fois en 2019, au début du mouvement des Gilets jaunes. C’est le nom que se donnent les membres de groupuscules de l’extrême droite radicale lyonnaise lorsqu’ils veulent revendiquer des actions violentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES