ven 09 décembre 2022 - 17:12

Qu’est-ce qui arrive à… la Franc-maçonnerie ?

Réflexions à plusieurs mains

Sous la direction de Marc Halévy – Éditions Laurence Massaro, 2022, 2076 pages, 17 €

Présentation de l’éditeur : La Franc-maçonnerie est d’abord l’héritière des pratiques spirituelles et architecturales des corporations de constructeurs médiévaux ; elle en a gardé le sens de la sacralité, du symbole, de l’initiation et de la spiritualité au-delà des religions locales (essentiellement chrétiennes, en ces temps-là).Cette Franc-maçonnerie traditionnelle et intemporelle a été retranscrite aux goûts de la Modernité dès le début du XVIIIe siècle, d’abord en Angleterre (contre l’Irlande, l’Écosse et York), puis en Allemagne et en France (avec toutes les dérives et exubérances que l’on déplore encore actuellement).

Aujourd’hui, le paradigme moderne s’effondre et place le monde profane tout comme la Franc-maçonnerie devant la question d’une renaissance de ses propres fondements.

C’est ce questionnement pleinement d’actualité, que mènent les contributeurs, chacun à sa guise et selon sa sensibilité, dans cet ouvrage, et bien loin des clichés et des caricatures trop souvent véhiculées par des personnages et des médias en quête de gloriole.

Les contributeurs : Ont participé à cet ouvrage sous la direction de Marc Halévy :

Dominique Moreau, Marc Halévy, Éric Jacquot, Francis Bardot, Freddy Malice et RL, Georges Rozan, Jean-Marc Denis, Jiri Pragman, Louis Julien, Maceline Luce, Michel Lecour, Michel Maffesoli, Michel Perry, Olivier Faver et David, Philippe Aubert, Thibaut Paulin et un auteur anonyme.

[NDLR : Marc Halévy, coordonnateur de ce livre, est bien connu de nos lecteurs. À plusieurs reprises nous l’avons présenté, notamment à l’occasion de son récent ouvrage Construire Dieu et le monde-Regards d’un franc-maçon (AMP-Éd. Ubik, 2022). Il est un physicien et philosophe français né à Bruxelles, spécialisé dans les sciences de la complexité ayant également publié de nombreux ouvrages sur la Kabbale dont il est spécialiste, la spiritualité, l’alchimie et l’hermétisme…

Sous sa direction, cet ouvrage paraît chez Laurence Massaro, une jeune maison d’édition créée fin 2013 qui se dit indépendante, dynamique et imprévisible et déclare « Pour moi, le livre doit apporter quelque chose au lecteur et ne doit pas être juste « une surproduction ». C’est justement le cas dans une collection, « Qu’est-ce qui arrive à… » qui, dès 2016, nous parle de la Vieillesse, de la Femme, du Numérique, de la Spiritualité, de la Joie, de l’Europe. C’est désormais au tour de l’Art Royal d’être passé au crible. Un huitième opus où chaque auteur, parfois anonymement, exprime son point de vue. Cette pluralité d’opinions contribue de belle manière au débat et à la réflexion.

Des regards croisés multiples en quelque sorte !

Commençons par les écrits du coordonnateur qui dans son prologue revient que sur des définitions essentielles telles que, entre autres, celles de divinité, spiritualité, initiation, Ordre, rituel, rite, obédiences, reconnaissance, régularité, etc. Comme un lexique à l’usage de…

Nous trouvons parmi la vingtaine de textes soumis à notre sagacité celle de contributeurs comme Jiri Pragman, nom de plume et pseudonyme de Philippe Allard, journaliste et auteur belge. Par ailleurs, Franc-Maçon du Grand Orient de Belgique, il est connu pour être le créateur d’Hiram.be en 2004 ainsi que pour ses ouvrages autour de la Franc-Maçonnerie et d’être à l’origine de Masonica, la première journée du livre maçonnique de Bruxelles.

Ici, dans « ‘’Ma’’ franc-maçonnerie à moi ? Tout seul ? », il développe la thèse des différentes notions des francs-maçonneries et pas seulement de ce que bien souvent le monde profane croît connaître de la franc-maçonnerie…

La contribution de Patrick Van Denhove, ingénieur dans le secteur de l’énergie, est un des nombreux contributeurs au nouveau média maçonnique 450.fm, Journal de la FM sous tous ses angles, se consacrant désormais aux sciences humaines dont sa devise est « Mon moteur est la curiosité, et le doute mon garde-fou ».

Il nous parle de « Où va la franc-maçonnerie ? » avec causticité prenant exemple sur la baisse impressionnante des effectifs dans le monde anglo-saxon. Et de se poser la question de savoir si la Maçonnerie ne va pas dans le mur… Pour s’achever finalement par un « réfléchir à la communication vers les jeunes ».

Tout comme le sociologue Michel Maffesoli – initié en 1972, au GODF à l’Orient de Lyon, au sein de la Loge « Les Chevaliers du Temple et le Parfait Silence Réunis » – professeur émérite à l’université Paris-Descartes, qui développe un travail autour de la question du lien social communautaire, de la prévalence de l’imaginaire et de la vie quotidienne dans les sociétés contemporaines, contribuant ainsi à l’approche du paradigme postmoderne. Son papier nous décrit ce qu’il connaît le mieux « La pensée maçonnique et la postmodernité ». Entre « Idéal communautaire et égrégore maçonnique ». Un article toutefois déjà publié le 19 février 2019 dans la revue Le Courrier des Stratèges.

Retenons aussi l’apport du chef d’orchestre, chanteur et chef de chœur Francis Bardot, rédacteur en chef de la revue Salix, éditée par le Suprême Conseil pour la France (SCPLF) https://agapae.org/9-publications, et Grand Orateur de la Grande Loge de l‘Alliance Maçonnique Française.

« Des obscures lumières à la ténèbres lumineuse », d’oxymore en oxymore, il nous conduit vers tout d’abord une évidente explication de ce qu’il comprend des ténèbres, les définissant même. Dans son développement, il définit ce qu’il faut entendre par spiritualité, tradition, Fraternité et vérité.

Quant à Michel Lecour, historien de formation et directeur des éditions Ubik, qui se déclare volontiers être un passeur passionné et heureux et dont la devise (empruntée à André Suarès) est « Il est possible que le livre soit le dernier refuge de l’homme libre », il nous parle de la fin de la Maçonnerie ou de la Maçonnerie de la fin dans son chapitre intitulé « Déclin ou renouveau ».

Et tant d’autres points de vue qui sonnent comme de justes réponses aux questionnements de notre temps sur le passé, présent et surtout avenir de ce que les Anglais appellent le « Craft », le « Métier ».]

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES