mar 28 juin 2022 - 05:06

Lorsque les agnostiques et les catholiques se serrent la main

De notre confrère suisse aarauer-nachrichten.ch

La Niklaus Thut Druid Table a été créée à Zofingen en 2018 par la loge mère Augusta Raurica Loge Basel. L’ordre représente l’unité, la paix et la concorde. Le 14 avril, il y aura une journée portes ouvertes au Pallas Zofingen.

Zofingen L’Association mondiale des druides a été fondée à Munich en 1908. L’Ordre suisse des druides a été fondé à Zurich en 1912. Il existe à ce jour dix lodges en Suisse. L’un d’eux existe à Zofingen. Mais que sont les druides et à quoi servent-ils ? Le 1er président du Niklaus-Thut Druidentisch, Urs Rüegger, vous informe et vous invite à une soirée portes ouvertes le 14 avril.

La table des druides à Zofingen

La loge Zofinger est la plus jeune de Suisse. Elle a été fondée en 2018. Il est toujours en cours. Le co-fondateur est Urs Rüegger, qui vit à Zofingen depuis 25 ans et est druide depuis plus de 30 ans. Son druidisme a commencé à Bâle, à la Loge Augusta Raurica. Le 14 avril, les Zofinger organisent une table druidique ouverte. Il s’agit d’une offre sans engagement pour traiter avec les druides. Il se compose de trois parties : Premièrement, les personnes présentes sont informées du processus et de l’état actuel des choses. Ensuite, un membre donnera une conférence, qui sera ensuite discutée. Ensuite, le soi-disant repas du frère a lieu. Un repas ensemble à la fin. Des rituels sont exécutés tout au long de la soirée et les pauses sont accompagnées de musique.

Certaines associations plus libérales que d’autres

Il existe de nombreuses sociétés masculines : Odd Fellows, Freemasons, Shriners. L’ordre des druides en fait également partie. Cependant, selon Rüegger, ils se caractérisent avant tout par leur libéralisme. Ce n’est pas un secret qui est membre. Lors du choix de la conférence, aucun sujet n’est donné et ni la sexualité, ni la religion, ni l’origine ne jouent de rôle. « Nous sommes aussi en train de fonder des loges de femmes. Dans de nombreux pays, il y en a déjà, mais en Suisse, nous ne sommes pas si loin », rapporte Rüegger.

 La devise des druides en Suisse est : « Unité, paix et unité ». Ici, les agnostiques et les catholiques se serrent la main dans le but de s’éduquer et de s’améliorer et donc le monde. Beaucoup de ces associations ont été fondées afin de pouvoir discuter librement. Après la fin de l’absolutisme, le vide de l’expression restreinte de l’opinion a été comblé par de nombreux membres de ces associations. Heinrich Zschokke, par exemple, était franc-maçon.

Une alliance pour la vie

L’adhésion aux druides est un serment à vie. Rüegger y voit une école de la vie : « 99 % de nos conférences sont de nature philosophique et littéraire ». Cependant, Rüegger se souvient qu’il a participé à une conférence sur le moteur Wankel il y a bien 25 ans. « Faire des présentations est l’une des tâches principales d’un druide », explique Rüegger. C’est une exigence. Si vous voulez rejoindre les druides, vous devez vous impliquer. L’alliance pour la vie est portée par tous et la parole est tenue. Une chose en particulier était importante pour Urs Rüegger avant qu’il ne devienne membre : « Je ne voulais pas d’ésotérisme. Nous avons tenu parole jusqu’à aujourd’hui et il en sera ainsi. »

La table ouverte des druides aura lieu le 14 avril à 19h30. L’inscription est obligatoire à ntdt@sdo.ch.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES