sam 02 juillet 2022 - 16:07

VENEZUELA : Franc-maçonnerie, droits de l’homme et Cour pénale internationale

De notre confrère vénézuélien elnacional.com – Par Stéphane Oria

Les membres de l’ordre maçonnique jurent de répudier les tyrans et les tyrannies, on parle de l’espèce de serment existentiel par lequel beaucoup sont même capables de s’impliquer dans des guerres ; sans aucun doute, c’est le type de principe dont il n’y a pas de débat sur sa prééminence, cependant, les maçons n’ont généralement pas besoin d’aller au-delà du maintien de comportements conformes aux principes fondamentaux qui régissent l’État de droit, les droits de l’homme et l’intérêt public. la loi internationale.

La franc-maçonnerie concerne en grande partie des écoles de pensée qui ont une grande tradition libertaire, en particulier au Venezuela les loges ont abrité d’innombrables faussaires des libertés, de Simón Bolívar, Francisco de Miranda, José María Vargas, José Antonio Sucre, Rafael Urdaneta, Santiago Mariño, bref, pratiquement la majorité des héros vénézuéliens ont été des francs-maçons, ce qui inclut des personnalités de la médecine, des arts, des sciences et s’il s’agit de présidents, au moins quatre étaient des francs-maçons, ce sont Raúl Leoni, Octavio Lepage, Jaime Lusinchi et Juan Guaidó.

Malgré le fait que d’innombrables francs-maçons avec un profil politique élevé maintiennent des idéologies différentes et des points de vue opposés, la vérité est que les francs-maçons peuvent vivre en paix les uns avec les autres, il y a de rares occasions où nous sommes impliqués dans des conflits, seulement à des occasions très particulières certains francs-maçons ils sont contraints de défendre ouvertement les principes fondamentaux de liberté, d’égalité et de fraternité, et c’est ainsi que l’on peut être en présence d’une lutte.

Ainsi, pour éviter les problèmes ou les divisions et maintenir l’atmosphère de paix, les loges évitent toujours d’aborder les questions partisanes ou ecclésiastiques dans les ateliers, au contraire, nous promouvons des thèmes qui cherchent à s’améliorer par la connaissance et la foi. Il est donc pratiquement impossible de prétendre faire d’une loge un parti ou un mouvement politique.

Michel Bachelet en loge maçonnique

Généralement, la cohabitation entre francs-maçons fonctionne, mais il n’en est pas toujours ainsi, surtout lorsque les loges opèrent dans des pays à dictatures. Au Venezuela, nous, francs-maçons, avions cohabité à la fois les partisans de la démocratie et ceux qui soutenaient le régime de Chávez-Maduro ; cependant, la crise provoquée par l’exécution extrajudiciaire commise par le régime Maduro contre les francs-maçons Oscar Pérez et José Díaz Pimentel a rendu visible la persécution des francs-maçons.

Comme beaucoup d’entre vous le savent, dans mon dernier message, j’ai publié la lettre que nous avons envoyée à Karim Khan, procureur de la Cour pénale internationale, une lettre que nous avons écrite au nom de notre groupe AdHoc International Masonic Committee for Human Rights. A ce sujet, la bonne nouvelle est que la lettre a été reçue, puis ils nous ont répondu dans une deuxième communication l’incorporation du document dans leur référentiel d’informations et sa transmission respective aux responsables compétents afin que les mesures appropriées soient adoptées; il ne nous reste plus qu’à attendre, sans aucun doute le travail est permanent, nous voulons que justice soit faite et que le système judiciaire international dispose d’un maximum d’informations utiles pour qu’il puisse traiter efficacement leurs dossiers.

J’ai envie de revenir un peu en arrière sur ce qu’on a fait et aussi d’apporter de nouveaux éléments. Avec la lettre au procureur Kham, nous voulions rendre visible la situation de persécution contre la franc-maçonnerie par le régime Maduro.

La lettre faisait référence à plusieurs cas, en principe nous avons abordé la persécution systématique que la police politique de Maduro a exercée sur les francs-maçons pour être membres de la loge fréquentée par Oscar Pérez, c’est la loge Santiago Mariño N 208. Nous avons informé le procureur que 5 membres de cette loge ont été convoqués et intimidés par la police du CICPC pendant plus de 10 heures et que 3 membres ont été arrêtés et torturés.

Nous avons expliqué au parquet que malheureusement la Grande Loge du Venezuela pour cette période 2017-2018 sous la direction du Grand Maître Colonel Ubaldo Jiménez Silva, avait eu une conduite douteuse.

En ce sens, en 2019, j’ai dénoncé et demandé une enquête par notitia criminis afin que les autorités clarifient les raisons pour lesquelles l’ordre maçonnique n’a pas agi légalement pour défendre ses membres lorsque les événements se sont produits et aussi pourquoi cela a été autorisé. un procès maçonnique d’Oscar Pérez pour un crime présumé de trahison contre le pays, comme dénoncé dans une lettre publiée par la Confédération maçonnique interaméricaine , un fait que la Grande Loge a nié, en tout cas, le frère maçonnique Rubén Rodríguez a été demandé, Vénérable Maître de la Loge Santiago Mariño, de nous donner sa version des événements devant l’opinion publique, sachant que c’est lui qui a convoqué cette réunion de désaffiliation d’Oscar Pérez.

A propos du passé grand maître Ubaldo Jiménez Silva, je partage un petit bout de l’histoire de celui qui a dirigé les destinées de la Grande Loge du Venezuela ; Cette information est un examen de l’opinion du TSJ de la dictature, à cet égard, nous avons extrait une partie du document pour le partager avec le public : « Le 10 avril 1999, la Cour de justification de la Cour martiale du Venezuela, a décrété un mandat d’arrêt du citoyen au colonel (GN) Juan Ubaldo Jiménez Silva, pour la commission présumée des délits de vol de fonds appartenant aux forces armées à un degré continu ; abus d’autorité et complot ».

et ce maçon a dû fuir le Venezuela de peur de perdre la vie aux mains de la dictature. En ce sens, il reviendrait au frère Alfredo Tovar de clarifier cette situation.

La vérité est que tous ces éléments qui ont déformé le fonctionnement institutionnel de la Grande Loge de cette période indiquent une infiltration du régime Maduro dans les structures de pouvoir de la franc-maçonnerie vénézuélienne qui persiste très probablement et est encore plus forte.

Oscar Pérez, Massacre d'El Junquito

Une autre information pertinente est qu’il y a une croyance que le régime de Maduro a pu connecter la franc-maçonnerie avec Oscar Pérez en raison du filtrage du message d’Oscar Pérez qu’il a fait au groupe WhatsApp de la loge par un membre du groupe et que c’était plus tard utilisé par l’intelligence de Maduro pour connecter la franc-maçonnerie dans un récit de complot avec le mouvement des Oscars.

Récemment, nous avons pu lire une prétendue déclaration du franc-maçon Ramón Fernando Delgado Vegas publiée sur le site Internet de TSJ, le document est daté de Caracas, 16 juillet 2017 206e et 157e, numéro de dossier CJPM-TM1C-059-17 dans lequel au cours de sa présentation devant le juge militaire il mentionne la franc-maçonnerie, telle qu’elle est publiée nous la partageons car elle nous semble pertinente car elle peut aider à comprendre la nature de la persécution des francs-maçons menée par le régime Maduro. Ensuite, je transcris une partie du document : A la salle d’attente afin de pouvoir entendre la déclaration du citoyen accusé, qui a déclaré : « Je nie les accusations dont je suis accusé, j’étais à Santa Fe, chez Oscar Pérez, pour le groupe franc-maçonnerie, l’a invité dans un groupe skao, pour des activités cinématographiques, nous avons collectionné des livres et des idées, nous avons échangé pour monter au degré supérieur. Ils se rencontraient le 25 juin 2017, à Santa Fe, il m’a invité à monter dans l’hélicoptère puis à tourner, c’est là que j’ai répondu « tu es fou »…

En conséquence, le juge militaire citoyen a accordé le droit de parler au défenseur privé du citoyen afin qu’il puisse poser les questions qu’il souhaitait poser au citoyen accusé et a répondu en conséquence, si je souhaite poser des questions à l’accusé, dites votre relation avec le citoyen Oscar Pérez ? Il a répondu : Il a eu 3 mois de relation maçonnique. Illustrer la Cour sur la franc-maçonnerie ? Il a répondu : C’est pour l’être intérieur et le bien-être de tous. Quels sujets y sont abordés ? Il a répondu : Nous avons parlé du travail à faire. Pour quelle raison? Il répondit : Avec des mouvements pour monter au degré supérieur. C’est tout… ».

Cette déclaration a été retranscrite exactement à partir du portail TSJ, nous avons fait une copie d’écran du site officiel pour avoir une sauvegarde. Nous l’avons également ajouté à l’ensemble des documents que nous avons partagés avec les autorités.

La vérité est que c’est fin juillet et début août que les convocations ont commencé à arriver pour que les membres de la Loge se présentent pour témoigner au CICPC et la persécution s’est poursuivie pendant le reste de l’année et s’est poursuivie jusqu’en 2018, commence à cesser après le meurtre d’Oscar Pérez, cependant, si le lien entre la disparition des 2 Maçons susmentionnés et l’affaire Oscar Pérez est confirmé, cela signifie que le régime Maduro a toujours maintenu une chasse active aux membres de l’ordre. Il faut rappeler que la Grande Loge dans son document N01 recommandait de collaborer avec les autorités du régime Maduro et exhortait le reste des loges rattachées à le faire.

Enfin, nous avons copié au procureur le rapport Senamecf rédigé par le franc-maçon William Jiménez dénonçant l’exécution extrajudiciaire commise par la dictature de Maduro contre les francs-maçons Oscar Pérez et Jose Díaz Pimentel et leurs compagnons, et nous avons ajouté les témoignages de l’enquêteur du cas de francs-maçons disparus et le témoignage du prisonnier politique, le franc-maçon Eduardo Figueroa.

En fin de compte, chacun des francs-maçons, témoins et victimes concernés doit faire partie des témoignages devant les instances internationales afin de contribuer au système de justice internationale, dans l’idée que nous ne permettons pas l’impunité et que des verdicts de justice peuvent être rendus pour les cas des frères maçonniques assassinés ou disparus.

Avant de clore ce post, je veux partager avec vous la déclaration que la Confédération maçonnique interaméricaine a faite lorsqu’elle a condamné le crime contre Oscar Pérez et exprimé son désaccord avec la manière dont la directive de la Grande Loge du Venezuela fonctionnait.

À la communauté maçonnique interaméricaine

le conseil exécutif déclare à toutes les grandes puissances affiliées à la Confédération maçonnique interaméricaine ce qui suit :

1) Par la presse internationale et d’autres canaux de diffusion, on a appris l’exécution extrajudiciaire de SM Oscar Pérez, du Venezuela, le 15 de la date actuelle, sans avoir été soumis à une procédure régulière comme correspond à toute procédure dans un pays où règnent le respect des droits de l’homme et de la dignité.

2) On sait également que le Grand Maître de la Grande Loge de la République du Venezuela a publié le communiqué n ° 02, daté du 9 janvier, dans lequel il fait connaître la poursuite maçonnique et l’expulsion du frère susmentionné de l’Ordre, arguant les figures juridiques de « trahison contre la patrie et crimes de droit commun ».

3) Lors de la commémoration du 70e anniversaire de la fondation de la Confédération maçonnique interaméricaine, en avril 2017, la Lettre d’Assomption a été émise, où l’un des points saillants était l’appel à l’attention sur la situation que la République du Venezuela vit sous le régime dictatorial actuel et exhortant « les membres de la franc-maçonnerie régulière vénézuélienne à rester fermes dans les principes de l’idéologie maçonnique, luttant sereinement mais fermement pour le respect inexcusable de la Constitution nationale et des valeurs du système démocratique. « 

4) Le Conseil exécutif de l’IMT, à l’unanimité, ne peut que regretter et répudier avec la plus grande véhémence des événements tels que le présent, où la situation a atteint des extrêmes inadmissibles et où l’absence de principes, de valeurs et de concepts fondamentaux de respect et de décence humaine dans ceux qui détiennent un certain pouvoir, même éphémère ou symbolique, conduisent de nombreux hommes et femmes à prendre des mesures désespérées pour sortir de l’état d’angoisse que vit leur communauté en général.

5) Le concept de liberté est quelque chose pour lequel de nombreux maçons et non-maçons ont sacrifié leur vie. Pour cette raison, la franc-maçonnerie universelle place cette valeur précieuse au siège le plus élevé ; Pour cette raison, la franc-maçonnerie interaméricaine a parmi ses objectifs la défense de la liberté, des droits de l’homme et de la justice. Et c’est aussi pourquoi il n’est pas possible de se taire face à une situation aberrante telle que celle-ci.

6) Ce qui pour certains est catégorisé comme une trahison contre le pays, pour la plupart est vu comme une lutte pour la liberté et comme le seul moyen possible de récupérer les droits perdus à cause de l’ignorance, de l’indifférence, de l’abus de pouvoir et d’autres maux qui rongent le les fondements et la structure même de ces pays d’Amérique latine qui portent encore le drapeau d’un populisme pervers et raté.

7) À toute la communauté maçonnique du Venezuela, nous envoyons notre plus profond sentiment d’affection et de solidarité, nous vous demandons de ne pas perdre la foi ou la noblesse que vous possédez, que nous sommes à vos côtés et nous espérons que cette calamité que vous vivez dans de nombreux fronts, même en dehors de la sphère politique, feront bientôt partie d’un passé désastreux que personne ne veut revivre et que tôt ou tard ils pourront jouir du droit à une vie digne.

8) 18 janvier 2018

Signé : Oscar de Alfonso, président ; Juan Jesús Gopar Aguilar, vice-président de la zone 1 ; Jean Pierre Rollet, Vice-Président Zone 2 ; Eduardo Ordoñez Kocher, vice-président de la zone 3 ; Jorge Díaz Delgado, vice-président zone 4 ; Flavio Pereira – Graf, Vice-président Zone 5 ; Edgar Sánchez Caballero, Vice-président Zone 6 ; Rudy Barbosa Levy, secrétaire exécutif.

Je tiens à vous dire au revoir en vous invitant à nous lire la semaine prochaine dans El Nacional, avant de vous informer que la Grande Loge Unie d’Angleterre a pour objectif de récolter 500 000 livres sterling pour venir en aide aux victimes du génocide russe en Ukraine. Pour plus d’informations, visitez mcf.org.uk/ukraine

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES