sam 02 juillet 2022 - 16:07

Le Grand maître national du Droit Humain était en conférence ce samedi à Rodez

De notre confrère centrepresseaveyron.fr

Amande Pichegru, grand maître national du Droit Humain, a animé une conférence ce samedi 5 mars à 14h à l’auditorium des Archives départementales de Rodez sur son obédience. Entretien :

Qu’est-ce que le Droit Humain ?

C’est l’obédience historique de la mixité où la question du genre, du sexe est une non-question, un non-débat depuis 140 ans. C’est un laboratoire de fraternités, de mixités  sociales, ethniques, générationnelles. Je suis fière d’être la présidente de la branche française de la première organisation maçonnique mixte au monde. Les loges du Droit Humain dans les autres pays ne sont pas des filiales d’une obédience française. Elles se regroupent dans chaque pays en fédérations indépendantes souveraines et autonomes, et sont membres de l’organisation appelée ordre Maçonnique mixte international « Le Droit Humain ». Nous sommes la fédération française de cette organisation. Il y en a 24 au total réparties sur les cinq continents.

Quels sont les objectifs ?

Ils sont clairement inscrits dans notre constitution : Travailler pour que tous les êtres humains bénéficient de la justice sociale et vivent dans des sociétés libres et fraternelles, travailler à la recherche de la vérité c’est-à-dire de sortir des préjugés, sortir d’une pensée formatée, apprendre à penser librement. Les débats en loge servent à éclairer les membres pour leur permettre de remplir leurs devoirs de francs-maçons c’est-à-dire travailler à rendre concret les principes de liberté d’égalité, de fraternité et de laïcité. Et travailler enfin pour que tous les êtres humains atteignent un maximum de développement moral intellectuel et spirituel nécessaire à chacun pour atteindre le bonheur.

Qu’est-ce qui a motivé votre entrée en franc-maçonnerie?

Comme pour tout un chacun, je suis arrivée à un moment où j’ai eu envie de donner une dimension supplémentaire à ma vie, plus philosophique, plus spirituelle, plus profonde aussi pour prendre du recul, de la hauteur par rapport au quotidien, de m’interroger sur moi, sur le monde, plus globalement sur le sens de la vie, avec d’autres personnes qui sont dans la même démarche. Pour que la vie ne soit pas seulement, « une histoire dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien » pour citer William Shakespeare.

Qu’attendiez-vous de cette conférence ?

Je souhaitais mettre mon enthousiasme pour dialoguer avec les auditeurs en toute transparence, lever les éventuels préjugés contre la franc-maçonnerie, faire connaître Le Droit Humain et surtout rappeler que dans la grande famille de la franc-maçonnerie universelle, la question de la mixité est réglée grâce au Droit Humain depuis 140 ans.

Depuis 140 ans justement, quelles ont été les contributions du Droit Humain dans la vie de la cité ?

La première des contributions du Droit Humain est d’aider ses membres à devenir plus libres, plus engagés dans la société. C’est aussi d’apprendre à ses membres à respecter tout individu quel qu’il soit dans sa différence, et qui commence par la reconnaissance de l’égalité entre tous les êtres humains. Enfin, il y a les contributions des commissions composées de francs-maçons qui réfléchissent sur des questions sociales, sociétales, éthiques, européennes.

Article précédentRite Opératif de Salomon
Article suivantMot du mois : Sollicitude

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES