jeu 06 octobre 2022 - 09:10

Antimaçonnisme : « La désinformation et le mensonge sont les armes les plus puissantes de la franc-maçonnerie » (José Tomas Martínez)

De notre confrère paraguayen lanacion.com.py

Depuis 1738, tout catholique qui s’initie à la franc-maçonnerie est excommunié (Bula In Eminenti, Pape Clément XII). Cette condamnation n’a jamais été levée par aucun pontife à ce jour, bien au contraire, plusieurs papes ont ratifié cette excommunication dans leurs pontificats respectifs.

En 1983, la franc-maçonnerie a lancé une désinformation, selon laquelle l’Église avait levé l’excommunication, c’est pourquoi la Congrégation pour la doctrine de la foi a rédigé une déclaration doctrinale sur l’incompatibilité de la foi chrétienne et de la franc-maçonnerie (Quaesitum Est).

Dans ce document, l’Église réitère l’excommunication des maçons catholiques :

« Les fidèles qui s’inscrivent dans les associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent recevoir la Sainte Communion. »

La franc-maçonnerie paraguayenne avec sa capacité à désinformer affirme, que seuls les évêques paraguayens ne les acceptent pas, cependant, cette déclaration qui vient de la plus importante Congrégation de Rome en matière doctrinale dit qu’aucune autorité ecclésiastique locale n’a le pouvoir de juger la nature d’une Association maçonnique en permettant de déroger à ce qui a été décidé par la congrégation de la foi. En termes simples, aucun évêque au monde n’a le pouvoir d’abroger cette condamnation de la franc-maçonnerie, seul l’évêque de Rome, le pape le peut.

A ce jour, aucun pape n’a abrogé cette excommunication ; et s’il y avait un pape maçon comme le disent aussi les maçons, logiquement ce pape aurait levé une sentence aussi sévère contre la maçonnerie. L’intention de l’Église est que les catholiques qui se sont lancés dans la franc-maçonnerie connaissent la grave erreur qu’est l’appartenance à cette association et retournent au sein de l’Église du Christ.

La désinformation et le mensonge, armes puissantes de la franc-maçonnerie, ont réussi à capturer de nombreux catholiques, peu éduqués en matière religieuse, et ont réussi à s’emparer des trois pouvoirs de l’État, les forces armées et la police nationale, dans notre pays à majorité catholique.

Parfois, le vulgaire profane (c’est ainsi que les francs-maçons appellent ceux d’entre nous qui n’appartiennent pas à leur association) se demande pourquoi notre cher pays est en si mauvais état et ma réponse est : parce que la laïcité et le relativisme implantés par la franc-maçonnerie parviennent à expulser le Dieu des chrétiens de la vie publique et favorisent le règne le dieu déiste de la franc-maçonnerie, le grand architecte de l’univers.

Si la propagande maçonnique s’avérait vraie, que les plus grands hommes de l’histoire se sont formés au sein de cette association, notre pays ne serait pas l’un des pays les plus corrompus d’Amérique latine, il n’y aurait pas autant de corruption dans les administrations publiques, ni autant contrats truqués.

La franc-maçonnerie paraguayenne affirme que de nombreux présidents ont été francs-maçons, et c’est vrai, tous les premiers présidents paraguayens après la guerre de la Triple Alliance, de 1870 à 1936, étaient des francs-maçons (sauf José P. Guggiari). Ce sont eux qui ont pactisé avec l’ennemi de notre peuple, sur le cadavre de nos compatriotes, tout cela à cause de la volonté de pouvoir qui a toujours caractérisé les membres de cette association secrète.

Je termine par l’avertissement du pape Léon XIII, se référant à la franc-maçonnerie : « exhorte les parents, les directeurs de conscience et les curés à insister, dans l’enseignement de la doctrine chrétienne, pour avertir opportunément leurs enfants et leurs élèves de la perversité de ces sociétés, et qu’ils leur apprennent vite à se méfier des ruses frauduleuses et variées que leurs propagateurs utilisent habituellement pour embrouiller les hommes » (Humanum Genus).

Par José Tomas Martínez : Laïc. Ancien coordinateur national du Renouveau Charismatique Catholique. Ancien secrétaire exécutif des laïcs du CEP. Intervenant international.

Articles en relation avec ce sujet

4 Commentaires

  1. Pas tout a fait d’accord avec certaines conclusions de cet article.
    En 1917, le premier Code de droit canonique confirmant l’interdiction de la double appartenance stipula que « ceux qui s’inscrivent dans une secte maçonnique ou dans toute autre association du même genre qui comploterait contre l’Église et les pouvoirs civils légitimes sont, par le fait même, frappés d’une excommunication réservée simplement au Saint-Siège » (Canon 2335).
    Cela a été modifié par le Canon de 1983 ou l’on trouve en lieu et place du canon 2335 de 1917, on trouve le Canon 1374 :
     » Celui qui s’inscrit dans une association qui complote contre l’Église sera puni d’une juste peine ; celui qui promeut ou dirige une telle association sera puni d’interdit « .
    Dès lors, toute institution qui ne complote pas contre l’Église n’est pas concernée.
    Et ce Canon est toujours en vigueur.
    La déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi qui condamne à nouveau la FM n’est qu’un élément, mais elle n’est pas le Canon qui a une valeur supérieure.
    C’est un peu la hiérarchie qu’il y a entre une loi et la Constitution qui lui est supérieure et que toute loi ne doit pas contredire.

    • effectivement, il s’agit d’une interprétation d’antimaçons virulents. la dernière position de la congrégation pour la doctrine de la foi successeur de l’inquisition, n’a pas valeur de loi tant qu’elle ne fait pas l’objet d’un canon. mais tout est bon pour attaquer la Lumière.

  2. Est-ce qu’un prêtre pédophile ayant abusé de son aura et de son autorité auprès de jeunes garçons est automatiquement excommunié ? Cherchez l’erreur.

  3. En Belgique, des gens demandent leur radiation des actes de baptême, estimant que ce choix leur était imposé à leur naissance sous la pression familiale (et du regard du reste de la communauté, surtout dans les petits villages).
    Donc, dans l’absolu, si on est FM et catho, on est excommunié … pas besoin de demander à être débaptisé, il suffit de dire que l’on est maçon pour que l’Église s’occupe du reste. Cool, non ?

    On a besoin d’un écrit, ou on peut estimer que de facto on est libéré de cette entrave ?

    ( bon, on est d’accord que le retrait du registre est purement symbolique, ce n’est pas quelques ratures qui vont retirer le nombre de baptisés au yeux de l’église … c’est un peu comme en maçonnerie ; celui qui nous quitte ou qui est exclu à de toute manière été initié ; on ne pourra pas le lui retirer cet état de fait).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES