mer 29 juin 2022 - 06:06

Les légendes urbaines les plus célèbres de Barcelone

De notre confrère equinoxmagazine.fr – Par Camélia Balistrou

Barcelone regorge de légendes urbaines. Merveilleuses, fantastiques ou glaçantes… Elles ont traversé les siècles et enchanté, voire effrayé, les Barcelonais. Notre confrère Equinox vous dévoile sa sélection.

Le carré magique de la Sagrada Familia

Connaissez-vous les carrés magiques ? Il s’agit d’un carré composé de chiffres dont leur somme est identique à la fois verticalement, horizontalement et diagonalement. Dans la Sagrada Familia, il y en a un juste en face de la Puerta de la Pasión.

Sur 16 cases, les chiffres qui le composent totalisent 33 dans différentes combinaisons. Alors que beaucoup de Barcelonais le rapportent à Gaudí et au mythe de la franc-maçonnerie, il semblerait que l’œuvre de Josep Maria Subirachs, fasse référence à l’âge de Jésus-Christ à son décès.quadrant magic subirachs portada

© Sagrada Familia

Les murs « détecteur de mensonge » du Salón del Tinell

Le bâtiment Tinell, surplombant la Plaça del Rei, abrite sur l’un de ses murs le bouclier de la Cour de la Sainte Inquisition (Santa Inquisición), l’une des institutions religieuses les plus sanglantes de l’histoire !

La tradition disait que les murs du Salón del Tinell ne supportaient pas les mensonges. Ainsi, fut installée la supposée « Salle des Tourments » (Sala de los Tormentos), où les accusés étaient torturés non seulement avec d’effroyables instruments de torture, mais aussi avec la crainte de savoir que s’ils mentaient, les murs de pierre s’écrouleraient sur eux… Glaçant !

© JosepBC/Wikimedia CommonsSalo Tinell 20120309 14

Rocafort, la station de métro maudite

Les stations de métro, austères et sombres, font souvent l’objet d’histoires effrayantes. Sur la Ligne 1 (rouge), la station Rocafort n’y échappe pas. Et pour cause, des ombres, que certains assimilent à des fantômes, auraient été aperçues sur les quais. Cette légende puise sa source dans une vague de suicide qui a eu lieue à la fin des années 60. En effet, en l’espace d’un mois, 4 personnes se sont donné la mort explique la TMB, le réseau de transport public barcelonais.

Dès lors, des phénomènes très étranges, à la limite du paranormale, s’y produiraient. Des chefs de gare ont affirmé avoir vu des personnes passer entre les voies sur les écrans de surveillance, alors que l’accès au public était fermé ! En raison de cette légende urbaine, une rumeur insinue que le personnel de la TMB n’ose pratiquement plus travailler de nuit dans cette station.légendes urbaines de Barcelone

La station de métro « hantée » de Rocafort. © Pere López/Wikimedia Commons

Un immense oiseau a survolé Barcelone ?

Avez-vous déjà entendu parler du gigantesque oiseau qui sème la terreur sur les toits de la ville ? La légende s’est essaimée dans toute la ville le 10 juin 1990, alors que le journal La Vanguardia publiait la lettre d’un lecteur du nom de Pere Carbó Poco. Voici son contenu :

« Dans la nuit du 28 mai, des habitants du quartier Les Corts se sont réveillés avec les cris insupportables d’un oiseau ; et pas n’importe quel oiseau. Notre stupeur était immense quand nous sommes sortis sur le balcon et avons vu la silhouette noire d’un grand oiseau. Peut-être devrait-il mesurer entre 3 ou 5 mètres, et je n’exagère pas. Nombreux furent les voisins qui l’ont vu. […] Nous supposons que dans d’autres quartiers, des personnes ont dû le voir. Quel était cet oiseau ? Et ce qui est plus étrange : pourquoi la nouvelle n’a-t-elle pas été relayée par la presse ?

La psychose a pris de l’ampleur. Le volatile en question aurait été aperçu près de Tortosa et à Cadaqués. Les appels à la Guàrdia Urbana avaient saturé les standards. Une enquête a été menée avec, entre autres, le directeur technique du zoo de Barcelone et un journaliste. Pour calmer l’effervescence autour de cet « oiseau géant », le département Medi Ambient de la Generalitat a publié un bref communiqué : « C’est un gros vautour ». Réalité ou mirage collectif ? Le mystère reste entier.screenshot 2015 08 15 21 27 41

La Grande Ourse d’Antoni Gaudí

Toutes les œuvres d’Antoni Gaudí contiennent un haut contenu symbolique et religieux, comme la solennelle Torre Bellesguard. Mais saviez-vous que 7 de ses édifices représenteraient la constellation de la Grande Ourse vue du ciel ? C’est ce qui ressort du roman « La clé de Gaudí » (La clave Gaudi) de Esteban Martin et Andrey Carranza (2007).

Les oeuvres formant la constellation sont les suivantes : Palau Güell, Casa Batlló, La Pedrera, Casa Vicens, Park Güell, Casa Calvet et Sagrada Familia. L’architecte catalan de génie ne laisserait donc vraiment rien au hasard !

francais barcelone

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES