ven 09 décembre 2022 - 17:12

Saviez-vous que… ?

  • Un test Covid PCR positif ne signifie pas forcément que le sujet est contagieux ! C’est vrai dans la majorité des cas mais il peut arriver que la positivité soit simplement liée à la présence de chaines d’ARN qui ont perdu leur vitalité.

  • Le testament philosophique que le ou la profane doit rédiger dans le cabinet de réflexion n’a rien à voir avec le testament qu’il ou elle pourrait écrire dans la perspective d’une mort prochaine ! ( Lire l’explication)

  • Le pavé mosaïque n’est pas un espace sacré sur lequel on ne doit pas marcher. C’est la « voie initiatique » qui mène de l’Occident à l’Orient sur laquelle on « doit » marcher !

  • Il n’y a pas de marche de l’apprenti-e   ou de marche du (de la) compagnon-ne ; il n’y a qu’une marche du (de la) maître-sse maçon-ne dont les deux premières parties renvoient aux 1er et 2ème degré. (voir le développement)

  • Dans une analyse de sang, le « bon » cholestérol (High Density Lipid Cholesterol) varie très peu car il est sous l’influence du codage génétique.

  • De Midi à Minuit a une origine biblique en relation avec la crucifixion de Jésus-Christ. (Lire l’explication)

  • Le signe d’ordre de l’apprenti-e s’interprète comme une « énergétisatisation » du geste manuel. (Lire l’explication)

  • Le rite Emulation est le seul rite maçonnique originellement en 3 degrés.

  • Les rites dits à hauts grades sont fondamentalement des rites mystiques artificiellement greffés sur les trois premiers degrés qui eux n’ont rien de mystique.

  • La pratique des addictions (et en particulier le tabagisme) est contraire à la pratique des rituels maçonniques.

  • L’usage des épées en loge n’a rien de maçonnique ;  c’est une pratique aristocratique récupérée par des petits bourgeois.

  • L’expression « Être à l’Ouest » a une origine maçonnique. Un-e maçon-ne « à l’Ouest » a perdu son « orient-ation » ; il ou elle est considéré-e comme ayant perdu la « Raison »  !

  • Pourquoi on nomme les conseillers de l’ordre des obédiences des « canaris » ? Outre leurs sautoirs jaunes, on les considère comme des « mâles chanteurs », « au doux chant mélodieux », caractéristique qui est spécifique aux canaris mâles !

  • Savez-vous qu’une bonne masturbation permet d’éviter les effets pervers d’une pulsion sexuelle mal contrôlée !

  • Mettre les pieds à l’équerre, talon contre talon, est un bon test « d’équilibre maçonnique » ! Essayez et vous verrez que ce n’est pas donné à tout le monde !

  • Il n’y a pas que les francs-maçon-nes qui sont « lumière dépendant » ! Tout un chacun a besoin d’un minimum d’exposition aux rayons solaires ; sinon, c’est la déprim’, l’insomnie, la baisse de la vigilance et j’en passe !

  • Déambuler en loge en marquant les angles à l’équerre, avec un-e maître-sse des cérémonies frappant sa canne sur le sol n’a rien de maçonnique ; c’est une pratique militariste importée !
  • Que lors de l’initiation, le cabinet de réflexion symbolise la Terre et Marie, l’Eau, Jésus, l’Air, le saint Esprit et le Feu, Dieu !
Alain Bréant
Alain Bréant
Médecin généraliste, orientation homéopathie acupuncture initié en 1979 dans la loge "La Voie Initiatique Universelle", à l'orient d'Orléans, du GODF Actuellement membre de la RL "Blaise Diagne" à l'orient de Dakar - GODF Auteur sous le pseudonyme de Matéo Simoita de : - "L'idéal maçonnique revisité - 1717- 2017" - Editions de l'oiseau - 2017 - "La loge maçonnique" - avec la participation de YaKaYaKa, dessinateur - Editions Hermésia - 2018 - "Emotions maçonniques " - Poèmes maçonniques à l'aune du Yi King - Editions Edilivre - 2021

Articles en relation avec ce sujet

2 Commentaires

  1. « Il n’y a pas de marche de l’apprenti-e ou de marche du (de la) compagnon-ne ; il n’y a qu’une marche du (de la) maître-sse maçon ne dont les deux premières parties renvoient aux 1er et 2ème degré. » Comme c’est curieux ! Dés lors qu’une avancée se fait dans une direction par plus d’un pas, n’appelle-t-on pas cela une marche ? Trois pas linéaire en direction de l’orient, n’est-ce pas une marche? Trois pas linéaires puis deux pas qui tracent un plan, n’est-ce pas une marche? La marche de l’apprenti, celle du compagnon sont plus encore des chemins à à tracer. « Le chemin se fait et se défait à chaque pas…Il devient en devenant. Il advient à lui-même à chaque pas. Il se construit et s’accomplit par sa propre marche. C’est sa marche même qui est son accomplissement ». (Marc Halevy, Le Sens de la Valeur de l’Homme, p. 16 : )

    • On peut bien sûr décomposer un ensemble mais la compréhension du contenu symbolique n’est possible que si on se réfère à la logique globale de cette marche ! J’en donnerai un exemple : combien d’interprétations pour ce pas de côté au 2ème degré ! Il ne se comprend que lorsqu’on se réfère à la marche « complète » !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES