lun 23 mai 2022 - 01:05

8/01/22 – GODF : Universités Populaires Maçonniques à Montauban

Cérémonie mémorielle au Camp de Judes à Caussade Septfonds, suivie d’une conférence-débat publique sur le thème « La Déportation », dans le cadre des Universités Populaires Maçonniques, samedi 8 janvier 2022 à Montauban.

Les Universités Populaires Maçonniques du GODF

Le programme :

À 16h : Cérémonie mémorielle au Camp de Judes à Caussade Septfonds (82), centre d’internement des réfugiés espagnols puis des opposants politiques, des francs-maçons… avant déportation.

Une cérémonie organisée avec le soutien de l’association « Manuel Azaña » et en présence d’une délégation du Conseil de l’Ordre.

La conférence-débat :

De 18h30 à 20h30 : Conférence-débat dans le cadre du cycle Les Dignités Humaines sur le thème de « La Déportation ». Un événement ouvert à tous. Entrée libre.

Pour des raisons de sécurité et d’accueil, l’inscription est obligatoire pour assister à la conférence :
http://reservation.godf.org

Geneviève Dreyfus-Armand,Vice-présidente de l’association « Manuel Azaña », Conservateur général honoraire des bibliothèques et ancienne directrice de la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine.

Les intervenants :

Jacques Fijalkow, Docteur d’État en psychologie, professeur de psycholinguistique à l’université

de Toulouse-le-Mirail, Responsable de l’équipe universitaire de recherches en éducation et didactique (EURED) du centre de recherches en éducation, formation, innovation de Toulouse (CREFIT) de Paris-Nanterre.

Georges Serignac, Grand Maître du Grand Orient de France, pour la conclusion.

Avec une animation par Alexis Lacroix, éditorialiste, historien des idées que nous retrouvons régulièrement sur Radio-GO de France Culture.

Les Universités Populaires Maçonniques du GODF (info parue le 17/09/2019)

Avec l’émergence d’Internet et des réseaux sociaux, les français n’ont jamais été autant connectés et ils ont développé un nombre impressionnant d’amis virtuels. Ceci étant, ils n’ont sans doute jamais été aussi seuls et leur communication sociale s’est réduite au minimum.

La crise des gilets jaunes a montré combien les français ont besoin de pouvoir s’exprimer, d’échanger, de débattre, de redécouvrir la fraternité et les valeurs de la République.

Le Grand Orient de France, héritier de l’esprit des « Lumières », dont l’objectif est d’améliorer l’Homme et la société, a décidé de sortir de ses temples pour aller à la rencontre des françaises et des français, afin d’organiser des espaces de dialogue, d’échanges, de culture.

C’est l’objectif des Universités Populaires Maçonniques.

Celles-ci se tiendront chaque mois, dans des lieux publics ouverts à tous, avec à chaque fois un thème lié à l’actualité, en présence de plusieurs invités universitaires, sociologues, philosophes, économistes, politologues.

Les Universités Populaires Maçonniques sillonneront la France des territoires et se tiendront dans des villes moyennes ou grandes, éloignées des métropoles, là où la population se sent souvent isolée voire délaissée.

Le Grand Orient de France souhaite renouer avec une tradition intellectuelle d’échange et de partage pour faire rayonner ses valeurs humanistes et universalistes ; car c’est le débat qui innerve et vivifie la démocratie républicaine. Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître du GODF, Président du Conseil de l’Ordre.

Thématiques abordées durant les Universités Populaires Maçonniques :

– L’antisémitisme contre la République

– Laïcité, fondement de la République

– Comment réparer les fractures territoriales

– L’immigration, une chance pour la France ?

– L’archipel français : état des lieux

– L’amour de la République, nouvelle passion française

– Comment sauver l’école républicaine ?

– Peut-on faire confiance aux politiques ?

– L’intelligence artificielle, ennemie de l’humanité ?

– Sacré, religions, religions civiles

Plus d’informations sur www.facebook.com/UniversitesPopulairesMaconniques

Le Camp de Judes à Septfonds

Le mémorial du Camp de Judes site et monument historique à Septfonds

Au lieu-dit Judes, sur la commune de Septfonds (Tarn-et-Garonne), à environ 5 km au nord-est de Caussade, un camp français d’internement a été érigé à partir de février 1939. Sur un terrain de 50 hectares, en toute hâte, 45 baraques de bois sont édifiées, maigre abri contre les éléments extérieurs. Jusqu’à la Libération du camp en 1944, le contexte international va influer sur les raisons et conditions d’internement des étrangers, considérés comme indésirables par le gouvernement. Espagnols fuyant l’instauration de la dictature franquiste, polonais, autrichiens, allemands, fuyant le régime nazi se retrouvent privés de liberté et d’horizon avec pour certains, au bout du chemin, la déportation en 1942 vers les camps de la mort allemands. Aujourd’hui il ne reste que peu de traces matérielles de cet épisode de l’Histoire. Le Mémorial du Camp de Judes abrite une barraque reconstituée et vous propose de découvrir le destin de témoins du camp à partir de l’application « Septfonds, un camp, des mémoires ». Le Camp de Septfonds est fermé en mai 1945.

En savoir plus sur https://bit.ly/3yX3zNo

Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

2 Commentaires

  1. Rappelons que la conférencière Geneviève Dreyfus-Armand est l’auteure de  »
    Septfonds, 1939-1944. Dans l’archipel des camps français » (Le Revenant, 2019). Un ouvrage qui décrit le camp de Septfonds comme emblématique de l’internement administratif en France entre 1939 et 1944. Il retrace les diverses phases de l’histoire dudit camp et fait apparaître, également, de très nombreux portraits d’internés. t Des centaines de personnes y sont recensés grâce à des tableaux récapitulatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES