jeu 02 décembre 2021 - 04:12

La Chaîne d’Union, Hors-série, « À quoi travaillent les francs-maçons ? »

La Chaîne d’Union

Collectif

Conform édition, 2021, Hors-série, 176 pages, 17 €

La Chaîne d’Union est la revue trimestrielle d’études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Une revue entièrement vouée à la réflexion maçonnique et créée en 1864 à Londres par des francs-maçons français exilés, fuyant le régime autoritaire de Napoléon III.

Ce numéro d’octobre est un hors-série consacré à :

« À quoi travaillent les francs-maçons ?  – Quête des origines, construction d’identité, de l’opératif au spéculatif, le travail en loge, la planche un espace de liberté ».

Le sommaire :

– Tailler la pierre : aux sources d’un symbole et d’une morale maçonniques par Jean-Michel Mathonière ;

– « Portos du Bâtiment » par Claude Gagne ;

– Pourquoi une Maçonnerie « de la pierre » ? par Ludovic Marcos (réédition) ;

– De la pierre de fondation à la clé de voûte : symbolisme du parcours initiatique du franc-maçon par Jean-François Blondel ;

– De l’opératif au spéculatif : les marques de métier, l’exemple du 4 de chiffre par Dominique Jardin ;

– De la métaphore architecturale par René Motro ;

– L’Art Royal : un travail d’amateurs par Pierre-Yves Beaurepaire ;

– La planche : un espace de liberté par Cécile Révauger ;

– Au fondement du travail des maçons : les « récits symboliques » de la maçonnerie par Jean-Michel Gelin ;

– De la construction du Temple de Salomon à celle de l’homme réalisé par Thierry Brézillon ;

– Du travail et du sacré en loge par Christiane Vienne ;

– Le travail sur soi au risque de la psychanalyse par Daniel Comino ;

– De l’Art Royal en temps de chaos par Marie-Dominique Massoni ;

– La transmission initiatique au XXIe siècle par Jean Dumonteil ;

– Comment la maçonnerie française est devenue républicaine par André Combes ;

– « Retrouvons-nous dans l’héritage des tailleurs de pierre » par Jean Verdun.

[NDLR : La revue s’ouvre avec un avant-propos de Georges Sérignac, grand maître du Grand Orient de France. Il précise que son Obédience s’honore de disposer de trois publications périodiques régulières. Chacune de ces trois revues ayant leur identité propre. Humanisme, la grande revue culturelle des maçons du GODF principalement centrée sur leur engagement dans la cité tandis que les Chroniques d’histoire maçonnique publiées par l’Institut d’études de recherche maçonnique (IDERM), bien qu’un peu moins distribuées, soit attendues, lues et discutées dans les milieux académiques. Il relève que La Chaîne d’Union est la plus ancienne revue maçonnique actuellement publié en France, ayant fêtée son 150e anniversaire en 2015. Elle est aujourd’hui la grande revue d’études symbolistes, traditionnelles, de recherche initiatique, philosophique et maçonnique du GODF. Il note que la Maçonnerie est sans doute encore la seule institution qui privilégie la voie initiatique pour transmettre le sens profond de ces symboles et de sa tradition. La revue est précisément au service de cette réflexion.

Il précise aussi que c’est 3 revues ouvertes, exigeantes et pluralistes, constituent un instrument tout à fait essentiel de la politique culturelle de l’Obédience.

Quant à l’éditorial de Jacques Garat, rédacteur en chef, ce dernier relève que le récit des origines crée un lien puissant avec le métier de tailleur de pierre, sa symbolique et ses secrets, qui ont fait le fondement même de l’identité maçonnique. Des plumes connus et reconnus appartenant à toutes les Obédiences contribuent à ce remarquable numéro.

Un hors-série qui se compose de trois parties :

  • Quête des origines, construction d’identité ;
  • Aspect du travail en loge ;
  • Témoignage : Jean Verdun.

Nous sommes heureux de lire Jean Verdun, récemment passé à l’Orient Éternel https://bit.ly/3HaZXeI

Rappelons que ce numéro est disponible sur le site de Conform édition https://www.conform-edit.com/la-chaine-d-union/cdu-hs-travail-des-fm-detail.html]

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti, membre de la Respectable Loge Le Centre des Amis N° 1 de la Grande Loge Nationale Française et Chapelain de la Loge Nationale de Recherches Villard de Honnecourt, est désormais, après six ans passés en qualité de Député Grand Archiviste, responsable, dans le cadre de la culture et de la communication, de l'organisation des salons maçonniques et de l’éditorial des réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il est le chroniqueur littéraire de la G.L.N.F., écrit aussi dans La Chaîne d’Union du Grand Orient de France et collabore à de nombreux ouvrages.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES