jeu 02 décembre 2021 - 04:12

CORDE ET AUTRES CORDONS

Le mot d’origine hittite *kharad, désigne le boyau, la tripe.

Le grec *khordê et le latin *corda, en déploient un sémantisme très varié. Du cordage à la cordillère montagneuse, de l’accord au désaccord,(en concurrence étymologique avec *cor, cordis, le coeur), du cordon au gourdin, outil de la torture infligée aux galériens de la chiourme, la corde affiche son ambivalence de vie ou de mort, maléfique ou musicale. Corde pour pendre ou pour tracer le triangle pythagoricien avec ses 13 nœuds.

Corde tendue en monocorde pour la résonance des intervalles, accordéon.

Elle ne manque pas d’en choquer plusieurs qui la découvrent dans les rituels, y voyant la marque d’un inacceptable asservissement, mais sans y repérer l’utilité solidaire d’une cordée.

De même que les tripes se nouent parfois d’angoisse, la corde tresse ses brins en torsion et imprime une retenue symboliquement salutaire à des élans peut-être inconsidérés. Les lacs d’amour en nœuds d’infini autour du temple figurent à la fois une menace et le rappel à la solidité des engagements, en témoins de la solidarité ainsi nouée.

Le cordon arboré dès la Maîtrise atteste une ambiguïté renouvelée, en rappelant les origines chevaleresques de nos rites, support d’une épée menaçante devenue symbole d’entraide pacifique.

Mais on ne saurait passer sous silence la métaphore de la tripe. Toujours à l’affût, la force intime du corps menace de submerger une rationalité savamment élaborée, trop au cordeau peut-être. Toutefois, le « boyau » est là pour interdire de se prendre pour un pur esprit.

La corde, comme mémoire quasi reptilienne du corps, nous rappelle à la santé et au bon entendement, à la sagesse en somme. Même si le cordon dévoie son utilité quand s’insinue l’imposture de la cordonite.

Annick Drogou
- études de Langues Anciennes, agrégation de Grammaire incluse. - professeur, surtout de Grec. - goût immodéré pour les mots. - curiosité inassouvie pour tous les savoirs. - écritures variées, Grammaire, sectes, Croqueurs de pommes, ateliers d’écriture, théâtre, poésie en lien avec la peinture et la sculpture. - beaucoup d’articles et quelques livres publiés. - vingt-trois années de Maçonnerie au Droit Humain. - une inaptitude incurable pour le conformisme.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES