sam 23 octobre 2021 - 09:10

Prenez place, mes Frères ! Chaîne de Markov et Chaîne d’Union

Il est particulièrement difficile d’intégrer un nouvel arrivant dans un groupe déjà constitué. L’arrivée du nouveau membre est susceptible de bouleverser les équilibres existants et de remettre en cause les liens existants de l’ensemble.

Après ces mois de confinements, de couvre-feu et autres processus dignes de dystopies, il semble que nous revenons à une situation quasi-normale. Bon, comme Michel Houellebecq l’avait prédit, le « monde d’après » sera comme celui d’avant en plus moche, et on peut s’en rendre facilement compte. Il suffit de lire les unes des journaux pour se dire que nous sommes entrés dans un bien sombre cycle. Mais malgré cela, nous continuons. Nous venons à nos Tenues, nous travaillons et nous avançons. Notre Chaîne d’Union existe toujours et nous nous y retrouvons avec joie (en principe, à moins de fréquenter certains établissements spécialisés, mais c’est une autre histoire). Il paraîtrait même qu’on a de nouveau le droit d’initier ou de recevoir sous le bandeau ! A ce propos, nous devrions nous réjouir de voir de nouveaux visages. Mais avec le contexte sanitaire de cet automne, ce sera difficile, entre le masque et le bandeau. Mais c’est une autre histoire. Et puis, on finit toujours par ôter le bandeau.

En fait, si une organisation, ou un groupe tel que le nôtre fonctionne bien, il peut aussi arriver que celui-ci ne commence à fonctionner en circuit fermé. Dans le cas d’une Loge, ce peut être un frein au recrutement et un comportement discutable envers les nouveaux arrivés. Ainsi, dans certaines Loges, les Apprentis peuvent être laissés de côté par les vieux Maîtres qui ont leur cour ou leur aréopage. Condamnés au silence pendant leur apprentissage, ils sont aussi condamnés à la solitude parce qu’une poignée de barbons a oublié son propre apprentissage. On peut se demander ce que la Loge peut espérer transmettre dans ce cas. Si l’on veut faire œuvre de Fraternité, il appartient à tous, mais surtout aux plus anciens et aux officiers de veiller à ce que les nouveaux venus ne restent pas isolés. Toutefois, cela reste un effort, tant il est difficile d’intégrer un nouveau membre dans un groupe.

En relisant un traité de mathématiques, je repensais à un modèle conceptuel que j’aime beaucoup utiliser : la chaîne de Markov. Derrière ce nom barbare se cache un outil conceptuel très puissant, que nous utilisons au quotidien sans nous en rendre compte. Il s’agit en fait d’une représentation de réseau de nœuds et de chemin entre les nœuds, avec une valeur numérique associée à chaque chemin. Ainsi, le réseau RATP est représenté sous forme d’une chaîne de Markov. De la même manière, le schéma de connexion des smartphones que certains utilisent clandestinement en Loge en est une représentation, et bien sûr, pour les habitués de la Kabbale et de l’interprétation de textes sacrés, l’arbre de Vie avec ses Séphiroth et les chemins associés est encore une autre représentation de chaîne de Markov.

Toute la subtilité de la chaîne de Markov est de savoir comment sont reliés les nœuds entre eux. Rassembler ce qui est épars, ça nous dit quelque chose, non ?

A y bien réfléchir, la Chaîne d’Union que nous réunissons en fin de Tenue pourrait être aussi modélisée sous forme de chaîne de Markov. Mais on peut encore aller plus loin. Comme dans toute société humaine, il se crée des affinités entre les Frères. Ainsi, tel Frère est proche de tel Frère, lui-même ami d’un autre Frère, mais qui ne peut pas piffer le Frère initial et ainsi de suite. Ainsi, il peut se créer des sous-groupes, voire des clans dans la Loge, particulièrement quand celle-ci dépasse une taille critique. Dans ce cas, il peut arrive que des Frères se sentent mis à l’écart selon l’agencement et les affinités de ceux qui la constituent, sans parler des recherches d’intérêt. La stabilité du réseau finit aussi par le rendre stérile, ce qui est désastreux du point de vue humain.

Si j’en reviens à mon modèle de chaîne de Markov, je dirais qu’une Loge risque de fonctionner en circuit fermé, parce que des équilibres stables se sont créés entre les Frères. Les nœuds sont bien reliés et ne peuvent plus bouger, une forme d’équilibre est alors atteinte. L’ajout d’un nouveau nœud à une chaîne de Markov peut entraîner une modification importante du dessin initial. Et si l’arrivée d’un nouvel initié peut être vue comme une bonne nouvelle, elle peut être aussi un facteur d’angoisse parce que le nouvel initié va devoir prendre place dans la chaîne de Markov, pardon, la chaîne d’union, ce qui aura comme effet irrémédiable de modifier les équilibres existants et de provoquer une certaine instabilité en en cherchant de nouveaux.

On peut observer la même chose avec l’arrivée d’un nouveau dans une classe, par exemple, ou l’arrivée d’un enfant dans un couple qui a son équilibre et qui va le voir bouleversé. Face à ce bouleversement de nos équilibres, que faire ? Notre devoir de Fraternité engagé par les serments que nous avons prononcés nous amène à aménager la place du nouvel initié, afin qu’il puisse prendre place dans la Chaîne d’Union. C’est l’un des sens du « Prenez place, mon Frère » : une place définie par le Rite et les rituels, en fonction du degré, mais aussi une place dans cette société humaine particulière qu’est la Loge. Une place à prendre, et aussi à construire, envers et contre tout. N’est-ce pas là le sens de l’Initiation et plus généralement de la spiritualité : chercher notre juste place dans un monde qui nous échappe, quitte à la construire si celle-ci n’est pas évidente ?

Peut-être est-ce à cela que servent nos outils de bâtisseur : construire sa maison et ainsi trouver sa place ?

Je vous embrasse.

Josselin Morand
Josselin Morand est ingénieur de formation et titulaire d’un diplôme de 3e cycle en sciences physiques, disciplines auxquelles il a contribué par des publications académiques. Il est également pratiquant avancé d’arts martiaux. Après une reprise d’études en 2016-2017, il obtient le diplôme d’éthique d’une université parisienne. Dans la vie profane, il occupe une place de fonctionnaire dans une collectivité territoriale. Très impliqué dans les initiatives à vocations culturelle et sociale, il a participé à différentes actions (think tank, universités populaires) et contribué à différents médias maçonniques (Critica Masonica, Franc-maçonnerie Magazine). Enfin, il est l’auteur d’un essai : L’éthique en Franc-maçonnerie (Numérilivre-Editions des Bords de Seine).

Articles en relation avec ce sujet

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES