sam 23 octobre 2021 - 10:10

Zemmour et franc-maçonnerie : une critique acerbe !

Eric Zemmour fait le buzz ! Journaliste brillant et cultivé, Eric Zemmour est aujourd’hui tenté, comme tant d’autres journalistes l’ont fait avant lui, de franchir le Rubicon pour se lancer dans l’action politique.

On retrouve dans un de ses articles du Figaro, l’analyse qu’il fait de la franc-maçonnerie.

C’était dans le Figaro du 24 avril 2010 ; l’article est titré « Les habits neufs de la franc-maçonnerie ». Dans un préambule il résume son approche :

« Toute mystique se dégrade en politique ; et toute politique se décompose en affairisme. Si on en croit les livres, les articles qui lui ont été consacrés ces dernières années, la franc-maçonnerie a atteint le dernier stade d’une inexorable décadence. »

« Pourtant, la franc-maçonnerie française affiche aussi une santé exubérante, des effectifs en hausse – tandis que ceux des pays anglo-saxons fondent comme neige au soleil -, répartis dans une quinzaine d’obédiences – encore une exception française ! Les grincheux – ou les cyniques, ou les lucides – feront remarquer que le succès n’est pas incompatible avec la décadence : plus les réseaux sont nombreux et puissants, plus les affaires sont fructueuses. »

Après une analyse historique, il termine son article par un constat désabusé :

« Les uns arrivent, les autres partent, chacun trouvant ce qu’il est venu chercher, qui une quête ésotérique, qui des appuis pour son « business », qui des rites d’initiation dans une société désacralisée, dans ce qui ressemble de plus en plus à une auberge espagnole. »

Cette analyse n’est pas inintéressante en soi car elle relève des réalités qui mériteraient d’être prises en compte.

« Depuis le XVIIIe siècle, ses membres se vivent comme la pointe avancée du progressisme contre le conservatisme et la réaction. Or, depuis les années 1970, les nouveaux mouvements contestataires, féministes, antiracistes, multiculturalistes la contournent sur sa gauche. La franc-maçonnerie demeure un club d’hommes, pour qui la laïcité et l’égalité restent des valeurs cardinales. »

Dans son dernier ouvrage paru récemment « La France n’a pas dit son dernier mot », il consacre un billet, intitulé « Tout sauf franc ! », à la journée du 12 mars 2014 où il est reçu par Daniel Keller alors Grand Maître du GODF. Le ton est beaucoup plus acerbe :

Tout sauf franc !

12 mars 2014

La façade de l’immeuble sis au 16, rue Cadet m’apparaît laide et sale ; et la salle à manger fonctionnelle et disgracieuse.

La conversation de notre hôte est aussi médiocre et insipide que la nourriture que l’on nous a servie : nous devons subir un fatras ininterrompu de lieux communs, de « valeurs républicaines » et de « lutte contre les discriminations », de « le racisme n’est pas une
opinion, mais un délit » et de « quartiers populaires », de « chance pour la France » et d’« islam des Lumières », de « vivre ensemble » et de « nous sommes tous des enfants de la
République ». Je regarde Naulleau du coin de l’œil pour être sûr que je vois ce que je vois, que j’entends ce que j’entends et que je mange ce que je mange. Il baisse la tête dans son assiette pour ne pas croiser mon regard.

J’avais imaginé d’autres agapes quand le grand maître du Grand Orient, Daniel Keller, nous avait conviés à sa table. Je m’étais transporté aussitôt sous les ors de la IIIe
République lorsque la franc-maçonnerie était « l’Église de la République », imposait aux
étrangers une stricte assimilation à l’histoire et à la culture françaises, qu’elle enseignait dans les écoles par ses hussards noirs, dénonçait et persécutait « la superstition et l’obscurantisme religieux », « éteignait les étoiles dans le ciel », encourageait la
colonisation au nom de la « civilisation » et du « devoir de l’homme blanc d’apporter la lumière aux peuples barbares », faisait et défaisait les carrières et les gouvernements, régnait sur les antichambres ministérielles et la corbeille de la Bourse, jusqu’aux
maisons closes.

Je me voyais déjà croiser le fer avec Jules Ferry et je croisais du caoutchouc avec Daniel Keller.

Une fois encore, mon imagination historique s’était jouée de moi.

Obnubilé par la soi-disant « grandeur » de la France, Eric Zemmour semble ne pas supporter que la franc-maçonnerie d’aujourd’hui ne soit plus celle de la IIIème République, « lorsque la franc-maçonnerie était l’Eglise de la République » !

Regardez aussi le débat Zemmour / Bauer – Face à Face du 25/09/2020 sur CNEWS (intéressant à partir de 38:30).

Alain Bréant
Médecin généraliste, orientation homéopathie acupuncture initié en 1979 dans la loge "La Voie Initiatique Universelle", à l'orient d'Orléans, du GODF Actuellement membre de la RL "Blaise Diagne" à l'orient de Dakar - GODF Auteur sous le pseudonyme de Matéo Simoita de : - "L'idéal maçonnique revisité - 1717- 2017" - Editions de l'oiseau - 2017 - "La loge maçonnique" - avec la participation de YaKaYaKa, dessinateur - Editions Hermésia - 2018 - "Emotions maçonniques " - Poèmes maçonniques à l'aune du Yi King - Editions Edilivre - 2021

Articles en relation avec ce sujet

3 Commentaires

  1. Tout se passe comme si Éric Zemmour se sentait porteur d’une “mission” : Sauver la France ! ‘admirateur de de Gaulle, qui aurait voulu faire l’ENA, se révèle être une nouvelle Jeanne d’Arc ; ce ne seront pas les Anglais mais tous les étrangers noirs et musulmans qui cette fois devraient être boutés hors de la Sainte France. Notre nouvel illuminé aurait-il entendu les voix du Seigneur ?
    Toujours est-il qu’une franc-maçonnerie universelle, non française, tolérante et bienveillante, ce n’est pas à la “hauteur” de ses ambitions.
    Il y a dans la biographie d’Éric Zemmour du “matériau” pour une analyse ! Espérons que son délire ne se finisse pas dans le dérisoire.

  2. Un simple commentaire …
    Je pense profondément que la Franc-Maçonnerie, attachée à des valeurs réellement universelles n’a que faire de la Politique, des modes d’organisation des peuples et encore moins de la religion. La franc-maçonnerie est seulement une exploration Symbolique, Philosophique, Métaphysique et spirituelle qui permet au Frères et aux sœurs d’incarner des valeurs pensées pour l’harmonie de tous les être vivant quelque soit leurs modes d’organisation, leurs croyances ou leurs systèmes de gouvernance. Notre rôle est là:
    – Dans le rapprochement entre science et ésotérisme
    – l’opérativité dans l’action et dans la prise de décision
    – dans la fraternité et la solidarité quel que soit l’environnement de vie de chacun

    • Votre point de vue est louable et c’est vrai que tout cela nous donne du pain sur la planche. Les politiques ont une appréciation de notre démarche et c’est dans ce cadre qu’il m’était apparu intéressant d’évoquer la vision qu’en a Eric Zemmour même si elle n’est pas à notre honneur. Il revient à nos dignitaires des différents conseils de l’ordre de veiller à ce que l’image que nous donnons de nos travaux reflètent votre approche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES