jeu 23 septembre 2021 - 14:09

ITALIE : École de magie et de sorcellerie en Angleterre ? L’histoire de la Golden Dawn

De notre confrère Sputnik News

La mystérieuse organisation Golden Dawn a été fondée en 1897 en Grande-Bretagne et a réuni d’importantes personnalités du monde littéraire, scientifique et politique. En Occident, elle a été comparée à la franc-maçonnerie. Spoutnik se penche sur ce qu’était vraiment l’Aube dorée pour vous.

Un certificat “divin”

Dans la seconde moitié du 19ème siècle, en Angleterre, il y avait une sorte de fièvre mystique, pour laquelle tout ce qui est magique et gothique est devenu à la mode. Les domaines des riches britanniques de l’époque suivaient le goût des châteaux médiévaux. Dans les œuvres littéraires, les esprits et les fantasmes apparaissent fréquemment, le public est surtout attiré par les pages les plus sombres de l’histoire, par les secrets et les intrigues.

Le fondateur de la Golden Dawn, Samuel Mathers, était un homme d’origine modeste qui s’intéressait à la magie depuis son enfance. Pendant longtemps, il a travaillé à la British Library, où il a étudié et traduit d’anciens traités de magie et d’alchimie en anglais.

Comme le dit l’histoire de l’organisation, Mathers découvrit un jour un manuscrit d’origine inconnue, à l’intérieur duquel était indiquée l’adresse d’une certaine Anna Sprengel. Il s’est avéré que la femme faisait partie d’une organisation magique et secrète en Allemagne. Mathers a interprété la découverte comme un signe d’en haut et a commencé à considérer le manuscrit comme un certificat « divin » qui lui donnait le droit de créer sa propre organisation. L’Aube dorée est un prototype sui generis de Poudlard, l’école de sorcellerie Harry Potter.

« Mathers a donné à l’organisation le moule d’un établissement d’enseignement supérieur pour magiciens, avec des étudiants et leurs mentors. La formation a été divisée en deux groupes d’apprenants : les novices et les vétérans »

explique Vladimir Vinokourov, professeur de la Faculté de philosophie, religion et théologie de l’Université d’État de Moscou

Selon les historiens, Mathers croyait vraiment à la magie et pensait que le monde de son temps l’avait tout simplement oublié.

Uniquement par des connaissances

L’accès à Aube Dorée était une procédure secrète : seuls ceux qui avaient reçu une recommandation de membres acceptés pouvaient rejoindre l’organisation. La condition principale pour que les novices soient admis à l’école était de croire fermement à la magie. Lors de la cérémonie d’initiation dans le sanctuaire de l’ordre, le néophyte voyait d’abord deux piliers avec un autel au centre, symbolisant les colonnes et l’autel sacrificiel de l’ancien Temple de Jérusalem. Les symboles des quatre forces de la nature étaient placés sur l’autel : une fleur pour l’eau, un calice de vin pour l’eau, une bougie allumée pour le feu et du pain pour la terre.

Au centre se trouvait l’emblème de la Golden Dawn : un triangle blanc avec une croix rouge. En plus du candidat, 7 autres personnes participaient au rituel. Après le rite, le novice était affecté au cours de formation initiale. Le futur magicien d’abord apprenait les fondements théoriques de l’art magique, mais les vraies preuves ne venaient que plus tard. En effet, pour passer au deuxième degré magique de l’ordre, le novice, après quelques années de formation, devait subir un examen beaucoup plus complexe. Seuls ceux qui réussissaient pouvaient devenir un vétéran.

« Le rituel principal s’appelait Conversation avec l’Ange Gardien . Mathers a emprunté ce rite à un traité médiéval. La particularité du rituel est que l’examen n’était pas officié par une personne, mais par un être surnaturel »

explique Vinokourov. Les chercheurs débattent encore aujourd’hui pour savoir qui, l’Ange Gardien était réellement, car aucune trace ou preuve de ces rites ne fut laissée.

Idées malsaines

Initialement, la Golden Dawn visait la perfection spirituelle de l’homme. Grâce aux divers degrés de croissance du caractère et à la réussite d’examens dirigés par des êtres surnaturels. Les membres de l’ordre devaient finalement être capables de se transformer intérieurement. Cependant, cet objectif idéal n’a duré que 5 ans.

Déjà vers la fin du vingtième siècle, Mathers commença à s’intéresser à des affaires plus terrestres. 

Il s’est proclamé vétéran royal, espérant devenir bientôt président du gouvernement britannique, libérer l’Irlande et mener une série de réformes politiques. 

À un moment donné, il a même commencé à attribuer des postes ministériels. On peut imaginer que Mathers avait perdu la tête vers la fin de sa vie. Ses partisans justifiaient ses penchants dictatoriaux par une pathologie mentale progressive. Des rumeurs se sont répandues selon lesquelles Mathers avait l’intention de conquérir le monde et l’Aube dorée était donc associée à une conspiration mondiale secrète et à un gouvernement maçonnique. Finalement, l’autorité de Mathers a été compromise par une nouvelle inattendue : le certificat « divin » était en fait un faux. Les adeptes tournèrent donc le dos à leur chef et, en 1902, il y eut un schisme de l’ordre en deux branches, les branches anglaise et française, qui restèrent vivantes pendant encore 20 ans.

« De nombreuses organisations contemporaines se considèrent comme les héritières de cet ordre, sans raison particulière. En réalité, ils ne font que se baser sur les enseignements de l’ordre. C’est tout. », Explique Vinokourov.

Apport culturel

Les chercheurs sont convaincus que l’ordre n’a jamais vraiment voulu conquérir le monde ou conspirer, il s’agissait plutôt des ambitions personnelles de Mathers, comparer l’Aube dorée à la franc-maçonnerie était donc une erreur.

« L’Aube dorée est, ou plutôt était, jusqu’à récemment la seule institution à préserver la connaissance magique, le seul ordre occulte vraiment remarquable en Occident. La grande multitude d’autres sociétés occultes doit le peu de connaissances magiques à ce qui a échappé à l’ordre au fil des ans, grâce aussi à ceux qui l’ont quitté »

écrit Israel Regardie, l’une des dernières figures faisant autorité d’Aube dorée. Cependant, l’ordre a contribué de manière significative à la culture. De nombreux mouvements religieux contemporains ont puisé leurs connaissances, leurs images magiques et leurs rituels dans les enseignements de la Golden Dawn. De même, certains membres célèbres de l’ordre (comme les écrivains Arthur Conan Doyle, Bram Stoker ou le prix Nobel de littérature William Butler Yeats) ont transposé les idéaux de la société secrète dans leurs œuvres.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES