jeu 23 septembre 2021 - 14:09

VENEZUELA : Ouvriers d’Hiram Abiff : Géométrie sacrée – Le compas

De notre confrère vénézuelien El Nacional

Le Dictionnaire encyclopédique de la franc-maçonnerie (Lorenzo Frau A. et Rosendo Arús A.) décrit le compas dans les termes suivants : « L’un des attributs les plus utilisés et les plus connus de l’ordre. Il représente la justice avec laquelle les actes des hommes doivent être mesurés. Pour cette raison, il est dit qu’avec la Bible et l’équerre, c’est l’un des grands joyaux et l’une des grandes lumières de la franc-maçonnerie ».

Dans l’art du dessin technique, le compas est l’un des instruments indispensables, avec l’équerre. Ces deux instruments doivent accompagner l’architecte pour établir les plans. Les ingénieurs les utilisent pour réaliser les dessins de pièces techniques pour leurs travaux.

Les institutions de l’ordre ésotérique et même religieuses, voient dans Le compas un symbole, d’où peuvent être extraites des connaissances morales et initiatiques. Bien sûr, pour pouvoir le faire, vous devez avoir un état de conscience élevé, car un profane en regardant un compas ne voit qu’un instrument qui sert à tracer des cercles.

La symbolique du « compas » puise la lumière dans l’esprit profond de l’être humain afin de comprendre l’essence même du symbole. C’est l’emblème des sciences parfaites. Le compas représente le spirituel, l’absolu (début et fin), il représente la cause et l’effet créateur. L’être humain perçoit l’Univers avec ses sens. Initialement, notre être conçoit l’idée de création dans l’Union du compas (Esprit) et de l’équerre (matière). Le Créateur, quant à lui, est au centre.

Lorsque l’incarnation de l’être humain se produit, nous nous séparons du compas, de la dimension des dieux pour entrer dans l’équerre, sur le plan physique. C’est la raison pour laquelle nous percevons intérieurement que nous sommes séparés de quelque chose et cherchons en permanence comment retrouver cet état, que nous appelons l’état primordial.

Les institutions religieuses, ésotériques et initiatiques servent de moyen ou de passerelle pour chercher ce chemin qui nous ramène à cet État Primitif. Il est inconnu de notre conscience, parce qu’il est Caché à notre compréhension intellectuelle et rationnelle.

Le compas avec ses degrés d’ouverture nous montre à quel niveau de conscience, nous pouvons être sur le chemin, ce sont les degrés de la connaissance. L’objectif de la franc-maçonnerie est d’élargir cette conscience pour comprendre que nous devons dépasser l’enveloppe corporelle. Nous sommes des êtres spirituels. Le corps n’est qu’un moyen matériel qui nous permet de remplir notre mission. Il faut être comprendre que la rationalité nous empêche de voir au-delà de la matière, nous ne percevons que l’état illusoire du physique. Entre l’équerre et le compas se trouve la conscience de l’être humain initié. Tout ce travail est réalisé à grâce à l’Art Royal.

“La lumière brille dans les ténèbres.” (Jean 1-5). Le compas ouvert à 90 degrés prend la forme d’un carré, formé d’un bras horizontal (plan physique) et d’un bras vertical (plan spirituel).C’est la limite qui nous permet de connaître notre état de conscience, c’est le bon carré. A 45 degrés, il nous montre que la matière nous est totalement soumise. On se demande pourquoi rester à 90 degrés. Et si on passait de 90 degrés à 180 degrés de connaissance ? Cela pourrait arriver, rappelez-vous que nous avons évoqué précédemment que notre état de conscience est trop limité pour percevoir les grands enseignements symboliques. Pour comprendre ces vérités, nous avons besoin de plusieurs cycles de vies, de réincarnations, de travailler l’Art Royal afin de transcender le physique. Qui y est parvenu à ce niveau ? Les grands sages qui nous ont rendu visite, tels que Jésus, Bouddha et d’autres prophètes, l’ont atteint après nous avoir mis en mis en garde : il faut avoir la plus haute connaissance en atteignant 180 degrés. Si nous continuons à boucler la boucle, nous deviendrions des dieux.

Le compas est le symbole du spirituel, du pouvoir spirituel sur la matière. Le compas représente la plus haute aspiration d’un maçon. Tout Maçon qui est sur le chemin initiatique doit intérioriser les forces du compas et être le parfait architecte de son temple intérieur. L’équerre et le compas forment une étoile rayonnante, symbolisant l’être humain régénéré. Passer de l’équerre au compas, c’est passer de l’état humain matière physique à l’état surhumain. (Lire l’article d’origine)

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES