dim 01 août 2021 - 23:08

Panama : La Franc-maçonnerie fête ses 200 ans : comment ça marche ?

De notre confrère panaméen panamaamerica.com.pa – Par Karol Elizabeth Lara

Líctor Reyna, Maître de la Grande Loge de Panama, passe en revue les contributions de la franc-maçonnerie à la société panaméenne, qui célèbre aujourd’hui deux siècles d’existence dans le pays.

Sur les franc-maçons, il y a un voile de polémiques et de mythes : ils contrôleraient le monde, influencent les décisions les plus importantes et vivent dans le secret.

Mais, la réalité est totalement différente de ce qui est propagé par les légendes. Líctor Reyna, Grand Maître de la Panama Lodge , a évoqué avec notre journal “Panama America” de ce que la franc-maçonnerie implique vraiment et de sa contribution au pays.

Ce 14 juillet, la franc-maçonnerie fête ses 200 ans d’arrivée au Panama. Reyna souligne que tout au long de son séjour sur l’isthme, ses contributions ont été importantes et que des Panaméens distingués se démarquent parmi ses membres.

Qu’est-ce que la franc-maçonnerie ?
La franc-maçonnerie est une institution fraternelle d’hommes, qui a des aspects très importants. Les aspects de philosophie, de philanthropie, de civisme et à travers nos activités en loge, l’institution nous fournit des outils pour que les hommes bons soient meilleurs. Nous utilisons ces outils pour le bien de notre famille et de notre société en général, ayant une société meilleure comme principe fondamental.

Comment la franc-maçonnerie est-elle arrivée au Panama ?
Le 14 juillet 1821, la première loge du Panama est constituée. Nous faisions encore partie de l’empire espagnol. Elle se développe au Panama à la suite de l’afflux de mouvements de liberté dans toute l’Amérique latine. La “meilleure Union” est créée comme une méthode pour essayer d’unir les idées de ceux, qui pensaient que continuer à faire partie de l’empire espagnol était une bonne idée et de ceux, qui avaient des aspirations à la liberté. A tel point que le président de l’Audience royale d’Espagne au Nouvel Empire, le vice-roi général Mourgeon, est l’un des parrains de la loge pour qu’il y ait la paix.

Comment la franc-maçonnerie a-t-elle influencé l’indépendance du Panama vis-à-vis de l’Espagne ?
Pour l’Espagne, la création de la loge n’était pas une bonne idée. A partir de la loge, les premiers mouvements avec la plus grande force d’indépendance ont été créés. En fait, un frère de cette loge, José María Goytía, est celui qui amène la première presse à imprimer au Panama. De l’imprimerie, les premières brochures qui demandaient la libération du Panama du royaume espagnol ont commencé à être imprimées et l’acte d’indépendance y a été imprimé.

Quels Panaméens connus ont été des francs-maçons ?
Au cours de ces 200 ans, en plus des contributions de la première loge, appelée la “Meilleure Union”, il est important de souligner la participation de grands Panaméens. Il y a des noms aussi importants que José Agustín Arango, Tomás Arias, Guillermo Andreve, Manuel Espinosa Batista, Carlos Antonio Mendoza, Pablo Arosemena, Eusebio Morales, José Daniel Crespo, Belisario Porras, Ricardo Miró, parmi beaucoup d’autres noms.

Comment est le travail actuel de la franc-maçonnerie au Panama ?
La franc-maçonnerie moderne a 300 ans. Elle est encore très actuelle, car chaque jour la société mondiale, notamment la nôtre, est confrontée à des défis importants pour que les hommes qui veulent faire partie de la construction d’un pays puissent y participer à travers la civilité, la morale et l’éthique. Nous sommes environ 550 Maçons, qui se réunissent dans 18 Loges, sous la juridiction de la très respectable Grande Loge de Panama.

Comment fonctionne la franc-maçonnerie ?
Elle dispose d’un organigramme dans lequel se déroule toute son activité administrative. Trois loges se trouvent à Chiriquí, deux à Colón et les autres à Panama City. Chacune a un conseil d’administration.

Comment gérez-vous les mythes et légendes entourant la franc-maçonnerie ?
C’est quelque chose qui nous fait parfois rires car il y a toujours des histoires de complot par rapport à nos activités. Mais la vérité est que nous nous consacrons discrètement à notre travail et je dis cela parce qu’on dit toujours que nous sommes une secte, un groupe secret ou une religion. Mais ni l’un ni l’autre. Un franc-maçon est un homme qui croit en un être supérieur, que certains appellent Dieu. Il y a des Chrétiens, des Juifs, des Bouddhistes et des Musulmans. Nous nous réunissons en reconnaissant que cet être suprême est le donneur de vie et à qui nous devons nos actions pour être meilleur. Nous faisons fi de ces histoires. Rien de ce qui est écrit dans la fiction n’est la réalité. Nous nous rencontrons pour étudier la philosophie et discuter de notre but sur terre.

Que faut-il pour être franc-maçon ?
Il y a un certain nombre d’exigences. L’essentiel est d’être un homme libre de bonnes moeurs. Une autre est de croire en un être supérieur et nous devons croire en l’immortalité de notre âme. En d’autres termes, nous ne sommes pas sur le plan où tout est fini, il doit y avoir un but qui transcende. Après cela, celui qui veut nous rejoindre doit frapper à la porte, nous ne faisons pas de prosélytisme. La personne doit posséder la flamme pour s’améliorer. Lorsque vous frapperez à la porte, la loge vous enquêtera et si vous répondez aux critères, vous serez reçu.

Quels sont les niveaux de la franc-maçonnerie ?
La Franc-Maçonnerie Universelle a trois niveaux : Apprenti, Compagnon et Maître. Chaque personne avance en fonction de son engagement. Plus tard, il y a des degrés philosophiques, qui sont des degrés d’approfondissement et d’analyse.

Qu’est ce qu’un rite maçonnique ?
Les rites sont des moyens par lesquels la franc-maçonnerie utilise des symboles et des allégories pour envoyer un message sur un enseignement. Ils correspondent à une manière d’enseigner quelque chose. Au Panama, il existe trois rites de base, certains sont très histrioniques, d’autres sont plus formels et éducatifs. Chacun a sa particularité.

Quelle a été la clé pour rester active pendant 200 ans au Panama ?
L’essentiel est que les enseignements que nous recevons ne soient pas laissés à l’inteieur du temple, nous les appliquons en permanence dans les lieux où nous agissons : famille, travail, en société. Comme les gens voient ce que nous faisons, cela se reproduit chez les autres. Cela fait 200 ans que nous sommes au Panama, mais cela fait 303 ans que la franc-maçonnerie moderne a été fondée en Angleterre. Je crois que la société telle qu’elle est avec tant de situations qui demandent à chacun d’être meilleur, nous réserve l’éternité, car la franc-maçonnerie servira toujours.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES