mer 23 juin 2021 - 18:06

Au nom de la Rose : quel amour me tient?

Sans doute parce qu’elle est la plus cultivée au monde et qu’elle séduit par sa beauté et sa senteur, la rose est la reine des fleurs sur toute la planète. Son symbolisme inépuisable est parfois  difficile à cerner. Elle et son rosier ouvrent un univers qui émerveille et laisse entrevoir combien  l’esprit humain peut être touché par le « non dit »  …

Vous êtes amoureux ? Sans hésitation, offrez une rose à longue tige et elle communiquera d’elle-même vos sentiments intimes… Quelques conseils peuvent vous être utiles dans cette démarche où le nombre comme la couleur de la fleur crédibilisent la teneur de vos pensées pour l’Autre !

Exemples : vous présentez une seule rose ?  Le cadeau touchera car la rose quelque soit sa variété, est belle, raffinée, somptueuse même. Par ailleurs une seule rose n’écornera pas vos économies si vous la prenez dans la jarre bien garnie du fleuriste de votre quartier ou si vous l’avez cueillie sur votre balcon pour l’offrir tout simplement la main tendue. La fragilité d’une seule fleur fait un présent romantique, un symbole de vie attentionné et délicat. Si vous optez pour une douzaine de roses, l’élue de votre cœur saisira votre souhait de passer au bureau des mariages. Préalablement une précaution aura été assurée : après  une cour appuyée avec des chuchotements doux glissés dans le creux de son oreille mais aussi la récitation de poèmes d’amour courtois suivis de déclarations enflammées, vous lui aurez opportunément fait déposer à son adresse : trente six roses pour annoncer conjointement amour et fiançailles !

Si vous êtes déterminé à ne rien cacher de la passion dévorante qui tourmente vos sens, faites livrer 101 roses et pas une de moins car c’est bien avec 100 jours accomplis que se comptent la grâce et l’extase !  Un petit plus et un geste de fantaisie achèveront la conquête de l’aimée : faites l’acquisition d’un drone intelligent et chargez le des 101 roses rassemblées en bouquet, puis avec dextérité dans le maniement du pilotage aérien, par la fenêtre ouverte de sa chambrette, guidez l’engin volant. Et là, d’une poussette décisive sur le clavier, décrochez toutes les roses sur la couche de la belle ou au mieux sur le tapis au pied de son lit ! Votre déesse érudite (ou pourquoi pas votre héros cultivé ? ) se rappellera que la première nuit d’amour entre Cléopâtre et Marc Antoine s’était déroulée sur un lit de pétales de roses de quarante-cinq centimètres d’épaisseur (même si leur histoire d’amour comme toutes les histoires d’amour entre deux forts caractères se terminent mal en général !)

Veillez au choix de la couleur de vos roses car dans le langage des fleurs chacune parle secrètement de vous-même. Avec des pétales d’un rose un peu pâle, la rose évoque votre affection présente et un instant précieux. Par contre, de nature blanche elle suggère un amour qui soupire ou une sagesse profonde. Venue de Chine, la rose est plus particulière, plus complexe car on peut être amené à penser que votre âme se tient à la lisière de la sympathie et qu’il subsiste quelque incertitude pour l’avenir de votre rapprochement. (D’ailleurs la Rose de Chine ne tient elle pas plutôt de l’hibiscus ?).

Jaune la rose, même en bouton, peut gâter les débuts d’une entente qui pouvait être prometteuse. Cette couleur est chargée d’histoire : si le jaune rappelle la couleur des étoiles et du soleil, une fois tombé de la voûte céleste, son innocence chez les hommes a été perdue ; Judas avait une robe jaune quand pour quelques deniers d’un or grisâtre, qui furent le prix de sa trahison, Jésus Christ a été arrêté par la garde romaine. Si le jaune suggère la trahison, elle quémande aussi de celui qui choisit d’offrir une rose jaune, un pardon précisément après une tromperie déjà accomplie ! Le pardon est réellement la clef de nos relations avec Dieu et les hommes. L’esprit de pardon opère des miracles, brise les cœurs les plus durs, rétablit des foyers désunis et change les situations les plus désespérées. A la vue de la rose qui certifie la supplique, l’Etre aimé est confronté à une situation difficile à gérer qui force son estime et sa confiance comme issue à un temps de désarroi apocalyptique !

Par contre tendre au poing une rose d’un rouge profond témoigne de son impétuosité amoureuse voire de son idéalisme : le geste ne peut  laisser l’Autre insensible surtout quand il  brûle aussi d’un désir de  transport partagé et de lendemains qui chantent ! A ne pas négliger l’éventualité de proposer une rose de couleur pastel ou nuancée telle la  « rose thé » : elle laissera deviner quel doux plaisir est le vôtre à la vue de l’aimé(e) ; quant à la rose trémière elle affiche une simplicité de bon aloi et, au-delà du rustique, elle transmet un message sincère !

Bleue ? Vous dites vouloir sur le revers de votre veste, tel un blason, «  une rose bleue » ? Soyez rassuré : cela existe ! La rose d’un bleu-lilas exprime un certain sens des réalités quotidiennes mais elle préserve tout de même un peu de mystère. Au mieux, son présent atteste de ce pari fou que cultive la jeunesse qui envisage avec enthousiasme des amours éternels jusqu’au…. printemps prochain !

Bleu, blanc, jaune, rouge, rose, orange, violette…, l’étendue de la palette de couleurs des roses dévoile l’attente de métamorphoses bienvenues dans nos parcours de vie, mais évitons celles liées au roses noires : elles sont symboles de deuil et de chagrin !

A la rose et à son rosier – car on ne peut les dissocier l’un de l’autre – s’attache une spiritualité profonde. Représentée sans épines, la rose fait référence à l’Immaculée Conception et à l’absence de péchés. Dans ce cas, elle est d’une blancheur laiteuse, pour évoquer la pureté et la virginité. Dans les litanies de Lorette, Marie elle-même est surnommée la « rose mystique » et les grains du rosaire sont souvent gravées de roses. Christique, est la rose rouge qui incarne la coupe qui recueille le sang du Christ. Si d’ailleurs, dans l’Antiquité, sont nées les premières roses rouges au sein de la mare de sang déversé d’Adonis, l’amant massacré d’ Aphrodite, plus tard, sur les lieux même de la mort du Christ, au début des temps chrétiens, en une nuit, un rosier pourpre s’est dressé, tout droit vers le ciel céleste, exhalant un parfum enivrant…

Les Rose Croix, ordre hermétiste et chrétien, ont pour emblème une rose flamboyante à cinq pétales. Figurée au centre de la croix, cette rose évoque la tension vers la perfection de l’adepte intronisé Chevalier de la Rose et pèlerin de la paix en nos vertes vallées. Quant à l’origine de la Rose, certaines légendes la prétendent écossaise, sans pour autant qu’elle ait la couleur des kilts mais plutôt une sorte d’intensité envoûtante qui séduit le passant qui se penche vers son calice…

Qui m’a confiée tout cela ? Mon amie la Rose ce matin au jardin ! En m’éraflant légèrement la peau de la main, lorsque j’ai coupé sa tige, elle m’a soufflée de me souvenir que « l’on n’est bien peu de choses » et qu’au fond de nos âmes nues, se cache toujours une petite part de bonheur à trouver.   

Claude Laporte
Cursus universitaire en Droit public, Organisation du travail, et Sociologie Politique. (Maîtrise en Droit Public (1972), à la Faculté de Bordeaux. Chargée de cours sur la « Sociologie Politique et des Institutions Internationales » aux élèves de 1ère Année de Droit (1972/1973). Puis, intégration professionnelle au sein de l’Assurance Maladie. Dernier poste occupé : Responsable de la Communication à la Direction des Systèmes d’Information à la CNAMTS. Autres diplômes : DESS Systèmes d’Information; DEA «Communication, Technologies et Pouvoir » (Université Paris-Sorbonne). Par ailleurs : des engagements dans le domaine associatif et culturel. Depuis mars 2020 une activité écriture/publications avec la création et l’animation du blog EMEREKA, journal d’opinions et d’humeurs ..

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES