dim 26 septembre 2021 - 06:09

ESSENTIEL ?

On n’imagine pas une culture, quelle qu’elle soit, où ne soit pas posée la question de l’existence, de l’essence même du vivant. Sous toutes ses formes envisageables.

Alors on pense immédiatement au verbe « être ». Sans savoir toutefois que dans certaines langues, beaucoup plus nombreuses qu’on pourrait le croire, il n’existe pas de forme spécifique pour ce verbe ontologique, pourrait-on dire. Ainsi en va-t-il du mandarin abondamment parlé en Chine, ou encore du russe qui n’en a pas de forme au présent, mais l’exprime en revanche au passé.

La racine indo-européenne est *ES-. Une des formes de participe présent qu’en tire le grec, *ontos, sera utilisée dans le vocabulaire philosophique, ontologique. Le verbe latin, quant à lui, *esse, et sa conjugaison, avec préfixes entre autres, ouvre un vaste champ lexical, entité, essence, absence, présent, représenter, et leurs diverses déclinaisons. *Interesse signifie « être au milieu » des choses, des situations, des gens, d’où l’intérêt ou le désintérêt qu’on leur porte. *Pro(d)esse, c’est « être utile, en faveur de », donc se montrer preux, manifester une prouesse, initialement la pruderie caractéristique du prud’homme. Quitte à en tirer une certaine fierté, comme le dit l’adjectif anglais proud.

Le latin renforce son verbe *esse, en formant un composé avec *potis, chef de clan, maître. *Posis en grec, c’est l’époux, le despote… Le podestat, omnipotent et ventripotent.

*potis sum, je puis, je peux avoir de l’influence. En est issu le lexique du pouvoir, *potestas, *potentia, *possibilis. Puissance, potentiel, possible.

Quant au verbe être, sa double composition, *esse + *stare, atteste l’ambivalence de l’idée qu’il exprime. Être ou exister, un état ou un mouvement, structurel ou conjoncturel, définitif ou anecdotique ? Il n’est qu’à se référer à la langue espagnole qui tente de solder la difficulté avec ses deux verbes ser et estar.

Le propos, ici, n’est pas de se lancer dans une querelle ontologique, mais de s’interroger sur ce qui est, semble, apparaît essentiel. La conjoncture pandémique nous prouve la pertinence, hélas dérangeante, de ces nuances.

Le philosophe Bergson dit que l’essentiel du vivant est dans le passage. Mais de qui vers qui ? De quoi pour quoi ?

Qui décide de ce qui est ou serait essentiel ou non essentiel ? Au nom de quel critère, singulier ou pluriel ? Face à l’arbitraire de certains choix imposés, par le détenteur de la puissance justement, le pouvoir politique par exemple, il est légitime de s’interroger sur ce qui fonde à dépasser les préconçus. Les exemples abondent dans le présent, jusqu’à la caricature parfois. Un livre ou un spectacle théâtral seraient-il moins essentiels qu’un baril de lessive ou une provision de bières ? Qu’est-ce qui nettoie plus efficacement les idées sombres ou enivre moins dangereusement les consciences ?

À ces questions essentielles qui ressortissent à la fois au conjoncturel et au structurel, la Franc-maçonnerie se propose de répondre par le rituel et son rapport au sacré, non pas religieux, mais dans son sens premier de délimitation momentanée d’un espace propre à accueillir autre chose que l’ordinaire prosaïque. Chez les Romains de l’Antiquité, la volonté divine par présages matérialisés sous forme d’oiseaux ou de signes divers. En Maçonnerie, une réflexion élargie sur soi et sur le monde, en y autorisant, entre autres, la vertu essentielle du silence et de la fraternité en actes.

Annick Drogou
- études de Langues Anciennes, agrégation de Grammaire incluse. - professeur, surtout de Grec. - goût immodéré pour les mots. - curiosité inassouvie pour tous les savoirs. - écritures variées, Grammaire, sectes, Croqueurs de pommes, ateliers d’écriture, théâtre, poésie en lien avec la peinture et la sculpture. - beaucoup d’articles et quelques livres publiés. - vingt-trois années de Maçonnerie au Droit Humain. - une inaptitude incurable pour le conformisme.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES