dim 26 septembre 2021 - 08:09

À l’heure des francs-maçons

De notre confrère Le Point

PAR ARTHUR FRYDMANModifié le 06/05/2021 à 09:29 – Publié le 05/05/2021 à 10:00

ENCHÈRES. Vendredi, à Drouot, la maison Pestel-Debord plonge dans les secrets des objets de franc-maçonnerie et des montres d’initiés.

Mystérieuse et refusant les certitudes, la franc-maçonnerie cultive, de tout temps, des secrets bien gardés et fascine les profanes. Son symbolisme – puisé dans les mythes antiques, dans les fondements de la chrétienté et des Lumières, ou encore dans les traditions chevaleresques du Moyen Âge ou des bâtisseurs des cathédrales – et ses rites ancestraux, pratiqués dans les « ateliers » lors des « tenues » – des réunions entre frères à huis clos – alimentent les plus grandes théories. À commencer par le temple de Salomon à Jérusalem qui fait écho à la construction parfaite, aux trois points qui ponctuent les signatures maçonniques, aux triangles qui rappellent la Trinité ou au delta rayonnant et doté d’un œil divin, que l’on retrouve dans les églises, symbole de la conscience. « Les francs-maçons invitent à un voyage philosophique et spirituel à travers toutes les civilisations et les sagesses. Par des procédures secrètes, des savoirs, des connaissances et des pratiques intrigantes, la franc-maçonnerie fait partie d’un imaginaire fantasmagorique qui génère des fantasmes, des croyances et des passions », analyse Didier Gottardini, expert en montres de collection et en objets maçonniques, auteur de l’ouvrage De midi à minuit : les maîtres horlogers et spécialiste de la vente à venir.

Des objets d’initiés, rares sous le marteau

« Depuis la fin des années 1980, époque des dernières vacations fleuves faisant office de référence aux enchères pour des pièces de franc-maçonnerie, les objets d’initiés sont devenus rares sous le marteau. En effet, il est très difficile de rassembler ce type de lots. Ces derniers appartiennent souvent à des maçons réguliers qui ont 30 ou 40 ans de collection derrière eux et qui ne souhaitent pas s’en séparer », précise l’expert. (Suite de l’article sur Le Point)

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES