mer 19 mai 2021 - 01:05

MEXIQUE : La franc-maçonnerie , une société secrète … et discrète

De notre confrère mexicain La Revista – 02 / mai / 2021 Yucatan

http://www.larevista.com.mx/yucatan/la-masoneria-en-yucatan-una-sociedad-secreta-y-discreta-60781

La franc-maçonnerie est une société secrète – et discrète – à laquelle appartiennent des hommes et des femmes éminents de divers domaines de l’activité humaine; les sciences, les arts, les sports, la politique, les organisations de la société civile, les églises elles-mêmes et un long etc. qui nous font conclure qu’aucune région n’a été absente d’avoir des membres de la fraternité de l’équipe dans ses rangs et la boussole.

En raison de sa proximité avec les groupes de pouvoir politique et économique, il a été lié à diverses conspirations et événements historiques tels que les révolutions libérales des XVIIIe et XIXe siècles; Ils sont accusés de gérer les banques européennes et d’être ceux qui contrôlent la politique et le pouvoir public, en particulier en Amérique latine et aux États-Unis d’Amérique.

Au Mexique, diverses théories ont refait surface que, avec l’arrivée du président Andrés Manuel López Obrador, la franc-maçonnerie l’a également fait à travers certains de ses membres qui occupent des postes de pouvoir au sein de son cabinet et, en général, des espaces dans votre gouvernement.

Surtout, quand, dans l’acte du cri d’indépendance, le président incluait la harangue de «vive la fraternité universelle». Le sénateur préféré du président, Ricardo Monreal, a également été vu en train de télécharger des vidéos et des photographies sur son Facebook dans lesquelles il mentionne le grand architecte de l’univers, avec une peinture de Juarez en arrière-plan, tenant un carré et une boussole dans ses mains.

Mais quand il s’agit de la franc-maçonnerie, beaucoup de choses contribuent à la spéculation et aux théories des groupes d’élite qui prennent des décisions «dans les coulisses»; la seule chose certaine est que la franc-maçonnerie, malgré le temps et les nombreux documentaires, séries, films et livres qui existent, continue d’être un sujet passionnant pour les théoriciens du complot ainsi que pour les érudits du pouvoir à travers l’histoire et, bien sûr, par les dirigeants de nombreuses religions dans le monde qui, selon eux, ont été (ou sont) menacées par les soi-disant «enfants de la lumière».

En ce sens, à La Revista Peninsular, nous nous sommes donné la tâche de chercher des réponses, pour cela nous avons approché le siège de la franc-maçonnerie au Yucatan: La Gran Logia Unida La Oriental-Peninsular.

Nous avons été reçus à son siège, situé Calle 63 entre 70 et 72, qui occupe le Secrétariat de liaison technique et institutionnelle de la Grande Loge, l’avocat José Miguel Rosado Pat qui, au nom du Grand Maître, Víctor Enrique Espinosa Pinelo, a donné l’entretien suivant:

   LRP: La franc-maçonnerie, une confrérie pour forger des relations de pouvoir économique et politique?

JMRP: Plus que des relations de pouvoir politiques et économiques, je dirais que c’est une institution pour forger des hommes libres et jeter les bases de leur propre caractère, à travers les bonnes habitudes, l’éthique, la philosophie, le travail et l’étude approfondie de la nature humaine, qualités qui promouvoir de bonnes relations en rencontrant d’autres personnes qui partagent la même échelle de valeurs.

LRP: Y a-t-il des hommes et des femmes au pouvoir dans vos rangs, impliqués dans les gouvernements d’aujourd’hui?

JMRP: Il y a dans nos rangs, dans le cas spécifique de notre Grande Loge et de notre Rite qu’est l’Écossais Ancien et Accepté, des hommes avec une pensée politique différente qui dérive, dans de nombreux cas mais pas tous, de la participation active de nombreux nos membres dans divers partis. La pluralité est une partie importante de notre organisation et un pilier fondamental pour grandir et évoluer, la franc-maçonnerie n’est pas exempte du besoin de changement dans tous les sens: générationnel, dans la dynamique de travail ou dans le fait d’établir de nouvelles priorités en fonction des temps historiques.

LRP: La franc-maçonnerie est-elle, comme beaucoup l’ont souligné, un satellite du parti au pouvoir ou du gouvernement au pouvoir?

JMRP: C’est une très mauvaise idée qui existe à propos de la franc-maçonnerie. S’il est à noter qu’il a eu une forte présence dans certains secteurs et gouvernements de la république, comme celui de Madero et les gouvernements post-révolutionnaires, comme celui du général Lázaro Cárdenas ou celui d’Adolfo López Mateos, il est il est également vrai qu’après les accords de Carlos Salinas de Gortari résultant du rétablissement des relations diplomatiques du Mexique avec l’État du Vatican, de nombreux membres ont été exclus de plusieurs espaces publics.

L’agenda néolibéral, depuis lors, n’était pas un agenda avec lequel une organisation comme la franc-maçonnerie pouvait pleinement communier, en particulier lorsque ce qui commençait à déterminer la politique mexicaine était un pragmatisme excessif et sans excuse. Comme je vous le disais, il y a des Frères qui participent activement à tel ou tel institut politique, mais cela ne veut pas dire que c’est la franc-maçonnerie qui occupe ou contrôle ces espaces. Ce que nous essayons de faire, c’est que les frères qui exercent des responsabilités publiques ou qui exercent un leadership le fassent conformément aux principes de l’Ordre et que leur comportement et leur attitude envers les autres soient reconnus comme francs-maçons.

LRP: La fraternité et les frères passent-ils avant les lois d’un pays?

JMRP: Jamais. Il est vrai que parmi les Frères nous devons soutenir et sympathiser, mais cela ne signifie en aucun cas que nous soyons obligés d’être complices d’actes illicites ou de méfaits commis par les membres d’une loge. Le titre de «frère» ou de maçon ne peut être utilisé pour mener des activités criminelles ou pour établir des mafias, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Ordre.

LRP: Quelle est la position de la franc-maçonnerie concernant le processus électoral à venir?

JMRP: La franc-maçonnerie n’est pas une organisation politique, ni une organisation où les membres soutiennent tel ou tel candidat en tant que bloc, comme je vous l’ai dit dans une question précédente, dans la Grande Loge il y a des frères qui participent à divers instituts politiques, nous respectons et travailler sur des projets où il est possible d’unir leurs forces pour réaliser des choses qui profitent à la société et à l’institution elle-même. Les buts de la franc-maçonnerie et ce que nous, les francs-maçons, apprenons dans nos temples sont au-dessus des partis politiques, des politiciens eux-mêmes et de tout aspect mondain de l’humanité, puisque notre institution et notre travail sont basés sur des principes et sur une éthique plus universelle.

LRP: Est-il vrai que la franc-maçonnerie est élitiste, que seules les personnes qui ont ou détiennent un pouvoir ou des positions importantes dans la société entrent?

JMRP: Ce n’est pas toujours le cas. Par essence, la franc-maçonnerie ne peut pas être élitiste, mais elle peut être sélective. Como cualquier otra organización que desea crecer y evolucionar, la masonería procura el ingreso de los perfiles más aptos e idóneos por los cuales optamos después de que el interesado en ingresar, avanza con resultados satisfactorios en el proceso que tenemos cuando de dar entrada a un candidato il s’agit. Et en ce qui concerne le fait que la franc-maçonnerie est «élitiste», je vous dis que, dans l’Ordre, il y a des hommes de tous métiers et professions. Cela n’influence pas le moment du vote sur l’entrée d’un nouveau membre. Tant qu’il est un homme libre de bonne morale, nous sommes satisfaits.

LRP: Cela coûte-t-il de l’argent de faire partie de la franc-maçonnerie?

JMRP: Comme toute appartenance à un certain groupe, elle porte des responsabilités qui doivent être remplies, nous ne sommes pas l’exception en ce sens. Bien sûr, on ne peut nier que, dans le cas de la franc-maçonnerie où il est courant de se réunir et de s’organiser autour d’activités altruistes et philanthropiques, la demande économique pourrait devenir significative, cependant, cela ne signifie pas que l’appartenance soit onéreuse ou que, simple fait de payer, il est possible d’appartenir ou de faire partie d’une loge, c’est pourquoi il y a la carrière maçonnique et les diplômes eux-mêmes, qui encouragent tout frère à travailler et à grandir au sein de l’Ordre.

LRP: Les francs-maçons croient-ils en un «dieu» ou professent-ils une religion?

JMRP: Tout d’abord, il est important de préciser que les francs-maçons ne sont pas athées comme beaucoup le croient, et que nous ne sommes pas non plus les cerveaux derrière une grande conspiration pour renverser des gouvernements ou des églises.

Chaque maçon peut croire au dieu de son choix ou à sa propre culture, dans les temples où nous coexistent catholiques, musulmans, juifs, agnostiques, évangéliques, protestants, anglicans et une longue etc. Il y a même dans nos rangs des pasteurs, des jésuites, des frères, des théosophes parmi d’autres leaders d’opinion au sein de leurs communautés religieuses.

LRP: Au Yucatán, y a-t-il beaucoup de francs-maçons dans les gouvernements?

JMRP: Si ce que vous me demandez, c’est s’il y a des francs-maçons dans le gouvernement, la réponse est oui. Mais il y a aussi – et jouant des rôles très pertinents – au sein de l’initiative privée et dans d’autres espaces publics qui, bien que, de par leur nature, ils ne soient pas très visibles, ils sont très pertinents pour les dynamiques qui entourent les affaires publiques, comme dans le domaine judiciaire. Branche de l’Etat, de l’armée, de la marine, des organes de sécurité publique ou d’enquête, et même parmi les journalistes.

LRP: Quel est l’objectif de la franc-maçonnerie pour les prochaines années?

JMRP: Eh bien, la franc-maçonnerie en tant que telle n’a pas d’autres objectifs que ceux indiqués dans nos contenus, cérémonies et œuvres, l’Ordre cherche qu’à travers la formation intégrale d’un être humain, il puisse se trouver, se connaître et, de cette manière, être capables de contribuer au grand travail de l’univers, et cela implique qu’ils le fassent avec harmonie, amour, intégrité, tempérance, et recherchant la fraternité par leur comportement et leurs bons offices.

LRP: La franc-maçonnerie a-t-elle des objectifs en tant que tels, par exemple cette Grande Loge?

JMRP: Si nous le débarquons dans notre Grande Loge, nous pourrions dire que l’un de nos objectifs est d’amener les jeunes à se tourner vers les postulats et principes de la franc-maçonnerie, ce qui se produit sûrement dans de nombreux cas, mais ils ne savent pas qu’il y a de l’influence de ceux qui ont été une partie importante de l’institution maçonnique, pour vous donner quelques exemples, je peux citer les groupes scouts et la Croix-Rouge, les Rotariens ou le Lions Club. Nous avons des loges AJEF (Association des Jeunes Espoirs de la Fraternité), mais j’ai peur que cela n’ait pas été suffisant pour attirer les jeunes et les jeunes adultes qui sont dans une phase productive et formatrice, dans laquelle la franc-maçonnerie pourrait jouer un rôle très important. dans la construction de votre personnalité en tant qu’individus.

LRP: Quel âge avez-vous et depuis combien de temps êtes-vous dans la franc-maçonnerie?

JMRP: J’ai 29 ans et je suis en contact avec la franc-maçonnerie depuis exactement 15 ans, dont 10 en tant qu’initié dans la forme, c’est-à-dire en tant que maçon reconnu.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES