dim 26 septembre 2021 - 09:09

Divers aspects de la pensée maçonnique

Rassembler ce qui est épars. On pourrait croire qu’analyser c’est séparer comme le prône la démarche cartésienne. La Franc-Maçonnerie, c’est le contraire de la démarche réductionniste analytique qui accepte, conformément à la méthode que proposait Descartes, de réduire le tout à ses parties, pour mieux le comprendre. Elle propose une autre voie : s’engager avec une conscience holistique qui permet d’élargir et de rassembler.

Pluraliser la parole par le la tolérance et le respect ; la tolérance comme outil de veille et le respect comme outil de réalisation.

S’interroger sur l’engagement citoyen du franc-maçon : En effet, si la quête de spiritualité reste toujours personnelle, l’engagement citoyen doit-il être aussi personnel ou bien collégial à travers les obédiences. De la réponse dépend le choix que l’on peut faire d’une obédience qui se veut plus ou moins «sociale» que d’autres.

Ce sont quelques éléments de la pensée de Christian Roblin à écouter sur : franceculture.fr/emissions/divers-aspects-de-la-pensee-contemporaine/grande-loge-de-france-liberte-de-conscience-et-laicite

Solange Sudarskis
Maître de conférence honoraire, chevalier des Palmes académiques. Initiée au Droit Humain en 1977. Auteur de plusieurs livres maçonniques dont le "Dictionnaire vagabond de la pensée maçonnique", lauréat de l'Académie maçonnique de France (Essais et symbolisme)

Articles en relation avec ce sujet

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES