ven 23 février 2024 - 00:02

Faut-il en finir avec la franc-maçonnerie ?

Il est ici question des incompatibilités entre différents courants de pensée , qui peuvent engendrer une envie de jeter le bébé maçonnique avec l’eau du bain.

Symbolisme et rationalisme seraient-ils incompatibles en franc-maçonnerie ?

« Faut-il en finir avec la franc-maçonnerie ? » c’est le titre un peu racoleur d’un épisode de la chaîne vidéo Youtube « La  Tronche en biais » :

L’épisode se fondait sur le livre « Rationalisme et franc-maçonnerie – Guerres d’influence» de Guillaume MICHEL, interviewé en direct.

Quant à la question sous-titre, cette incompatibilité oui ou non, qui pousse peut-être le lecteur à choisir son camp,   voici quelques réflexions toutes personnelles.

La rationalité est selon moi fondamentale si on veut s’élever et cela reste la pierre d’angle de ma démarche, la difficile découverte de la vérité.

En accord avec l’auteur du bouquin, il y a en maçonnerie des anti-rationalité qui se complaisent dans des théories fumeuses, permettant d’infinis débats sur ce qui est plus authentique ou primordial/ancien, et autres critères de classement entre le meilleur et le moins bon. Beaucoup de croyances très présentes chez les francs-maçons sont effectivement peu miscibles avec le rationalisme, et les clivages de pensée sont bien présents.

Mais nos objets de recherche, la nature et l’humain, se révèlent bien plus complexes que prévu et le rêve “mécaniciste” des Lumières bute sur la faiblesse de nos sciences exactes. En particulier, l’esprit et la psychologie humaine sont rétifs à toute mise en équation, toute injonction peut induire son contraire.

C’est à l’honneur des sciences humaines, de la médecine à la sociologie en passant par les psychologies, d’avoir réussi à obtenir quelques résultats objectifs et reproductibles, même avec un gros taux d’échec et farcis d’exceptions ( temporelles, culturelles, etc. ) . Nous connaissons de mieux en mieux nos biais cognitifs , permettant progressivement de corriger nos aveuglements.

La méthode symbolique, qui procède par analogie, est un bon exercice de santé mentale, stimulant la créativité, laquelle est nécessaire à l’innovation, même scientifique.

Bref je suis partisan de la cohabitation du rationalisme avec le symbolisme et les sciences humaines. Il suffit d’emporter avec soi sa boussole de bon sens :  ici je suis en territoire des sciences exactes, là sur celui des sciences humaines, là encore en spéculation libre…Laissons au moins aux zozotéristes le mérite d’un sens de la poésie .

..Et, ce n’est surtout pas le moment d’en finir avec la franc-maçonnerie. Dans notre siècle si séduit par le simplisme manichéen, nous sommes un des derniers remparts préservant la complexité du monde, la pensée nuancée, et permettant de rester proches de la vérité, notre inaccessible étoile.

Mon pote Marc Halévy a écrit un livre « les mensonges des Lumières » qui traite presque du même sujet.

Il y constate que la science s’est fourvoyée en pensant qu’il suffit de bien tout comprendre de la brique élémentaire du monde ( le quark ?  ) pour en déduire aisément tout le reste.

Or la théorie de la complexité décrit cette dernière par des niveaux  successifs, chacun étant soumis aux contraintes des niveaux inférieurs, mais avec en plus des « propriétés émergentes », introuvables si on n’étudie que les niveaux inférieurs.

De plus, comme dit plus haut, notre puissance mathématique est vite dépassée. Notre Marc déduit de tout cela que les 4 milliards d’années de notre terre ne sont pas suffisantes pour créer nos biotopes bien complexes en se fondant sur le seul hasard des interactions chimiques. Il en conclut qu’il a fallu une “intention” pour que ce soit possible.  Voilà donc une thèse déiste ( ou panthéiste ou panenthéiste ).

Mais en outre il pense que les penseurs des Lumières ont sciemment caché les limitations de la science :  gros vilains menteurs, comme de vulgaires politiciens électoralistes, donc. M’est avis  que ce procès d’intention manque singulièrement de preuves et que ce qu’ils ont trouvé c’est déjà pas mal, équipés qu’ils étaient de seulement leur teub et leur couteau…

Personnellement je ne suis pas convaincu par la thèse déiste, et à commencer parce que la science n’a pas dit son dernier mot. Il a suffi que l’on découvre les catalyseurs pour comprendre que plein de processus chimiques peuvent être accélérés avec des milliers de facteurs, ce qui bouleverse les échelles de temps des mutations.

Tout ceci étant dit, vous croirez bien ce qui vous fait envie, ainsi va le monde d’aujourd’hui, où les croyances font office d’identité.

4 Commentaires

  1. Marc Halévy? Mais pour qui se prend-t-il? Qui est donc ce “frère” que tu cites et appelles ton “pote” mais…. qui “tire à vue” sur les Lumières sans preuves aucune et se permet d’écrire ceci dans la presse :

    “En France, il n’y a qu’une seule obédience régulière et reconnue : le GLNF, mais, du fait de l’incapacité atavique française de respecter convenablement des Règles traditionnelles (et du fait de la prééminence des affaires de personnes et de pouvoirs, sur la vocation initiatique), le paysage “maçonnique” français est “multiple”. Il y a aussi des Grandes Loges Régulières mais non encore reconnues (GLdF, GLAMF et deux ou trois autres) et il y a, surtout et très malheureusement, 220 “obédiences” dites “dissidentes” ou “libérales” (suite, notamment, à des récupérations politiques comme celle de Napoléon) qui se proclament maçonniques et qui ne le sont pas (en tête desquelles ces deux fumisteries nommées GOF et DH).
    Soyons très clairs : ces 220 “obédiences” qui se disent maçonniques, ne le sont pas : elles sont des simulacres, des impostures, des plagiats, des détournements … et leurs membres ne sont pas des Frères (et encore moins des Sœurs). On parle de “Franc-maçonnerie universelle” ; elle existe et c’est l’ensemble des Grandes Loges Régulières et Reconnues du monde.”

    Ce démolisseur qui “crache dans la soupe” ( et qui devrait être poursuivi pour diffamation!) est bien content de vendre ses bouquins à la communauté maçonnique!

    Il y a des limites au masochisme. Attention tout de même à nos fréquentations! Gilbert Garibal

  2. NB : J’ajoute, avec beaucoup de peine, suite aux propos diffamatoires que Marc Halévy tient dans la presse que plusieurs milliers de francs-maçons sont morts lors de la dernière guerre ( Voir leurs noms sur les plaques de marbre dans le hall des Obédiences ( régulières ou pas). Gilbert Garibal

  3. cher frère Gilbert, Marc Halévy fut tout au début de 450.fm leader de la rubrique spiritualité. Ses intransigeantes interventions firent que la collaboration fut courte. Je ne cautionne pas ses affirmations, mais lui et moi avons de fort chaleureux souvenirs communs !
    Patrick Van Denhove

  4. Patrick, Mon Très Cher Frère, Je me doute que tu ne suis pas ce “frère” dans ses outrances langagières et ma critique ne te vise en aucune manière. Tu prends d’ailleurs fort bien tes distances à propos de ses commentaires inappropriés sur les Lumières! Les philosophes du XVIIIème siècle ont raisonné avec les idées de leur temps et les juger – voire les traiter de menteurs – avec celles du nôtre est déplacé, c’est le cas de le dire. Et il est de plus inacceptable que, par écrits interposés de cette personne, soient taxés de fumisterie le G.O et le DH ! L’insulte est grave pour leurs membres et finalement pour nous tous et toutes, au nom même de la fraternité qui nous unit! D’où ma réaction : la tolérance est limitée par l’intolérable!
    Bien fraternellement ,
    Gilbert GARIBAL
    Gilbert Garibal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Patrick Van Denhove
Patrick Van Denhovehttps://www.lebandeau.net
Après une carrière bien remplie d'ingénieur dans le secteur de l'énergie, je peux enfin me consacrer aux sciences humaines ! Heureux en franc-maçonnerie, mon moteur est la curiosité, et le doute mon garde-fou.

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES