jeu 25 juillet 2024 - 00:07

L’art des charpentiers japonais, l’expo à la Maison de la culture du Japon à Paris

Au cœur de l’architecture en bois traditionnelle, cette exposition présente une facette méconnue de la culture de l’archipel : le savoir-faire japonais dans le domaine de l’architecture traditionnelle en bois.

Réalisée en collaboration avec le Takenaka Carpentry Tools Museum, elle met en lumière trois dimensions spécifiques : les dômiya-daiku, charpentiers spécialisés dans la construction des temples et des sanctuaires ; les pavillons de thé et autres bâtiments de style sukiya, qui privilégient la fragilité à la robustesse et mettent en valeur les matériaux naturels ; et le kigumi, technique d’assemblage de pièces en bois sans clous ni vis.

L’architecture en bois dans l’archipel a émergé de l’étroite relation qui s’est nouée entre les Japonais et les forêts denses de leur territoire insulaire. Source principale de matériaux de construction, la nature a joué un rôle déterminant dans le patrimoine bâti du pays où subsistent encore des bâtiments en bois érigés il y a plus de mille ans. Cette culture du bois est le fil conducteur de cette exposition qui explore cet art traditionnel au travers de pièces de natures variées (outils, plans, répliques d’éléments architecturaux, estampes…) ainsi que de plusieurs vidéos.

L’exposition présente les différentes étapes du travail du daiku (charpentier) : sa sélection minutieuse des bois (cyprès, cèdre, pin rouge…) ; l’utilisation d’une multitude d’outils – pour mesurer, marquer, couper ou encore raboter – dont le rôle est bien sûr essentiel ; les rituels shintô effectués en costumes de cérémonie pour s’attirer les faveurs des divinités lors de la construction. La dimension spirituelle est aussi évoquée au travers de l’architecture religieuse (temples bouddhiques et sanctuaires shintô) et des dômiya-daiku, charpentiers spécialisés dans ce type de construction. Une autre facette de l’architecture traditionnelle est illustrée par une reconstitution grandeur nature du Sa-an, un célèbre pavillon de thé conçu en 1742, qui fait partie du complexe du temple Daitoku-ji à Kyoto. Cette structure est typique du style sukiya, né au XVIe siècle avec l’engouement pour la cérémonie du thé parmi l’aristocratie. Elle témoigne du savoir-faire des charpentiers japonais et de la beauté d’une architecture d’apparence rustique, mais à la conception étonnamment complexe. 

Enfin, l’exposition révèle au public la technique des kigumi. Ces assemblages de pièces de bois sans clous ni vis ont une multitude de formes, parfois très sophistiquées, qui répondent à des fonctions diverses et sont emblématiques de l’ingéniosité des charpentiers japonais.

Commissariat : Marcelo Nishiyama (Takenaka Carpentry Tools Museum)

Photographie en haut de page : Rabot à rainurer © Takenaka Carpentry Tools Museum

La Maison de la culture du Japon (MCJP), un espace dédié à la culture japonaise au cœur de Paris

Inaugurée en 1997, la Maison de la culture du Japon présente la culture japonaise, qu’elle soit traditionnelle ou contemporaine, à travers des expositions, concerts, spectacles vivants, séances de cinéma et conférences. Elle propose également de nombreux cours : cérémonie du thé, cal­li­gra­phie, ike­bana (art floral), origami, manga… Enfin, la MJCP dispose d’une bibliothèque à destination du grand public.

La Maison de la culture du Japon à Paris représente la Fondation du Japon en France et les manifestations qui s’y déroulent sont organisées en partenariat avec l’Association pour la Maison de la culture du Japon à Paris.

Infos pratiques :

Du mercredi 18 octobre 2023 au samedi 27 janvier 2024

Maison de la culture du Japon (MCJP) 101 bis quai Jacques Chirac 75015 Paris

Tél. 01 44 37 95 01/contact@mcjp.fr/Salle d’exposition (niveau 2)/Entrée libre

Mardi-samedi 11h-19h/Fermé les jours fériés et pendant les vacances de Noël/Dernière entrée à 18h30

Le catalogue L’art des charpentiers japonais – Au cœur de l’architecture en bois traditionnelle

Textes de Marcelo Nishiyama et Mark Mulligan, conception graphique Brice Tourneux, publié par les presses du réel avec la Maison de la culture du Japon à Paris (octobre 2023 pour l’édition française, 64 pages, 10 €. Mis en vente prévue à l’accueil au rez-de-chaussée (10 €). Fermeture de la caisse 1h avant la fermeture de la salle d’exposition

Des visites guidées gratuites de l’exposition sont proposées les jeudis 02, 09 et 16 novembre de 17h à 18h.

Très prochainement, 450.fm reviendra vers vous en vous offrant le diaporama de cette exceptionnelle exposition temporaire.

Sources : Maison de la culture du Japon ; Absolument Art

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Chemins de traverse » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES