mer 19 juin 2024 - 00:06

Antimaçonnisme : « Peut-on faire confiance à une Franc-maçonnerie qui aide la mafia ? »

De notre confrère italien iacchite.blog – Par Fabio Ménin 

Il ressort désormais clairement des investigations que Matteo Messina Denaro est resté fugitif pendant 30 ans non seulement parce que les personnes qu’il fréquentait faisaient semblant de ne pas le connaître, mais grâce à un réseau de protection sociale qui a mis en place pour lui la franc-maçonnerie de TrapaniJ’ai beaucoup de mal à l’appeler « franc-maçonnerie déviante » car il s’agit plutôt d’une loge maçonnique officiellement reconnue. Maintenant que la franc-maçonnerie gère les principaux postes de commandement également dans la province de Cosenza, dans la capitale et aussi dans la ville de Corigliano-Rossano, je pense que les démocrates sincères doivent se poser une sérieuse réflexion .

Des professionnels, des avocats, des entrepreneurs, des politiciens et même des mafiosi ont été signalés plus d’une fois par les forces de l’ordre et par des enquêtes judiciaires, également en Calabre et dans la province de Cosenza parmi les membres de la franc-maçonnerie. Je ne suis pas expert en franc-maçonnerie mais il faut dire aussi qu’il existe des loges secrètes dont les listes ne sont pas connues de la justice (mais elles peuvent être demandées par celle-ci si les investigations l’exigent), auxquelles appartiennent parfois des personnalités publiques importantes qui préfèrent rester anonymes concernant les relations avec les loges maçonniques.

Or, l’unification de l’Italie a été réalisée avec l’argent de la franc-maçonnerie anglaise et française prêté à la monarchie savoyarde donc on ne peut pas parler de cette association en se référant uniquement à la période historique actuelle. Mais aujourd’hui, il semble assez clair que s’inscrire à la franc-maçonnerie et en faire partie signifie accepter un compromis (ou le risque d’un compromis) avec des forces qui ne sont fidèles ni à la Constitution ni aux lois de la République italienne, c’est-à-dire à la mafia ou à Délinquance ‘Ndrangheta.

Je comprends que cette déclaration soit plutôt indigeste par les nombreux professionnels inscrits dans les loges maçonniques même dans notre province de Cosenza qui ne partagent certainement pas ces relations confidentielles avec le crime organisé. Et pourtant, il vérifie concrètement que l’économie légale de la Calabre et de Cosenza est de plus en plus assombrie par la présence d’activités qui ont de nombreux points de contact avec les activités criminelles de la ‘Ndrangheta (en Sicile la mafia de Messine Denaro et Totò Riina).

Je pense donc que les démocrates sincères, au-delà du fait qu’être membre de la franc-maçonnerie comporte certainement des avantages sociaux indéniables, doivent être clairs sur le fait qu’avec leur présence maçonnique, ils contribuent substantiellement à un mélange entre la légalité et l’illégalité. Peu importe si l’on dit : mais avec mes affaires je n’ai rien à faire avec des criminels. Très bon. Mais si vous participez effectivement à la franc-maçonnerie locale, au-delà de la volonté des individus, vous vous mettez en contact avec une association qui entretient des relations plus ou moins stables avec le crime organisé. Et cela est prouvé par de nombreuses enquêtes judiciaires et maintenant par la connivence évidente entre la franc-maçonnerie sicilienne et la mafia.

J’inviterais donc ceux qui aujourd’hui, par besoin de s’affirmer dans leur travail, ont accepté de faire partie de la franc-maçonnerie, à une réflexion sérieuse avec leur propre conscience. Une chose sont les intentions plus que réelles des individus, une autre chose totalement différente sont les faits qui prouvent objectivement le lien plutôt étroit entre la bourgeoisie maçonnique et la mafia.

J’ajoute également une réflexion plus large: y a-t-il quelqu’un qui puisse raisonnablement penser que la situation dégradée dans laquelle se trouve toute notre Calabre, en particulier ses institutions incapables de faire face aux problèmes qui étreignent la région depuis longtemps, est aussi lié au manque de classes dirigeantes modernes et à l’œuvre avec des implications délétères sur le plan social de la franc-maçonnerie qui accueille la classe dirigeante calabraise ?

Qu’a fait la franc-maçonnerie calabraise, qui compte de nombreux membres, pour moderniser les classes dirigeantes calabraises en leur faisant léguer l’héritage d’une mentalité post-féodale ? Rien ou presque, car l’appartenance maçonnique est servie et ne sert qu’à cristalliser l’existant en garantissant la suprématie sociale ou en tout cas la réussite sociale à des personnages individuels qui sont aidés à entrer dans diverses institutions politiques grâce auxquelles les individus peuvent travailler.

Par conséquent, étant donné qu’être dans une loge maçonnique ne signifie pas être un membre de la ‘Ndrangheta ou de la mafia, et nous sommes d’accord là-dessus, cependant le revers de la médaille nous dit que la même loge maçonnique dans son ensemble est également disposée à aider ceux qui sont contre la loi de la république.

Ce n’est que lorsque la franc-maçonnerie, à partir de ses groupes dirigeants nationaux, décidera d’abjurer publiquement les associations mafieuses et décidera d’expulser en son sein toute personne ayant eu des relations avec le crime organisé, alors la discussion pourra avoir un sens. Au lieu de cela, malheureusement, nous avons été témoins du fait que des personnes qui voulaient dénoncer publiquement la connivence entre la franc-maçonnerie et la mafia ont été expulsées d’une loge maçonnique dans notre région, en plein dans notre région, et je fais référence à l’épisode qui a impliqué l’ avocat AMERIGO MINNICELLI, expulsé après avoir écrit dans un article paru dans la presse des liens entre la franc-maçonnerie et le crime organisé. Je pense donc que si les vrais démocrates veulent être en paix avec leur conscience, ils doivent abandonner la franc-maçonnerie qui aujourd’hui a envahi les rues où les affaires se font dans le brouillard avec le crime organisé. Malheureusement, la franc-maçonnerie d’aujourd’hui est devenue un méli-mélo où les honnêtes gens ne peuvent s’empêcher d’avoir du mal à accorder la bonne foi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES