jeu 18 août 2022 - 09:08

Souffrez-vous d’Apophénie avec le symbolisme maçonnique ?

En psychiatrie, une apophénie est une altération de la perception qui conduit un individu à attribuer un sens particulier à des événements banals en établissant des rapports non motivés entre les choses. Tout lui paraît avoir été préparé pour lui : pour tester s’il remarque ces bizarreries, etc.

Dès 1930, en psychologie jungienne, l’apophénie est à rapprocher de la notion de synchronicité, bien que Jung se contente de décrire le phénomène tel qu’il est vécu, sans se positionner clairement quant à l’idée que ce phénomène consiste en une distorsion de la perception ou s’il s’agit d’un contact particulier avec une authentique réalité métaphysique.

Selon Klaus Conrad, en 1958, l’apophénie est la deuxième phase dans le développement d’une schizophrénie (entre le tréma et l’apocalypse). Conrad a d’abord décrit ce phénomène en relation à la distorsion de la réalité présente dans les cas de psychoses, mais il est devenu plus largement utilisé pour décrire cette tendance chez des individus sains sans nécessairement impliquer la présence de troubles neurologiques ou de maladie mentale. En ce sens, il est devenu un quasi-synonyme de paréidolie d’après James Alcock.

En 20019, Peter Brugger (né en 1957 à Zurich), neuropsychologue suisse et professeur de neurologie comportementale et de neuropsychiatrie à l’Université de Zurich, voit dans ce phénomène une explication du lien entre psychose et créativité.

Certains individus atteints d’apophénie pensent être capables de remarquer l’apparition anormalement élevée de motifs dans des ensembles de données aléatoires.

En résumé, comme le rappelle le magazine Sciences et Avenir, l’apophénie ou l’art de prendre des vessies pour des lanternes. Même si notre cerveau est très doué pour traiter les données reçues, il arrive que notre capacité à comprendre le monde dépasse la réalité et que nous donnions du sens à des hasards. N’en n’est-il pas de même parfois avec le symbolisme maçonnique ?

Pour s’en convaincre, on peut lire la liste des étranges coïncidences que certains ont déniché entre les vies des présidents Lincoln et Kennedy.

Nous reviendrons sur ce cas précis en fin d’article. On appelle apophénie l’erreur très répandue qui consiste à voir quelque chose… qui n’est pas là. C’est la capacité à identifier une forme, à faire émerger un sens dans ce qui est en réalité du bruit statistique. Par exemple certains numérologues (dont le cœur de métier est la signification occulte des nombres et leur influence sur la vie humaine) voient le chiffre 23 partout, surtout dans le film éponyme. On peut avoir une explication évolutionniste de l’apophénie.

Pour finir de nous convaincre, nous reprendrons l’expérience de « l’Autodidacte Philanthrope » avec sa démonstration sur le nombre 23

Cet excellent thriller de Joel Shumacher sorti en 2007 a réactualisé la symbolique liée au nombre 23. 

Walter, le héros incarné par Jim Carrey, reçoit de sa femme Agatha un livre étrange qui détaille l’obsession d’un détective pour le nombre 23. Au fil de sa lecture, l’univers de ce livre envahit la réalité de Walter jusqu’à devenir une obsession. Il est de plus en plus fasciné par le pouvoir caché que semble détenir le nombre 23. 

Analyse détaillée du 23

Le 23 est un nombre premier. Tout comme le 13, il est souvent considéré comme un nombre néfaste. De nombreux synchronicités seraient liées à ce nombre.

Valeur numérique du nombre 23 :

VINGT TROIS
49572  29691 <= additionnez-les séparément
   27  +  27   = 54 = 5 + 4 = 9

Valeur secrète de 23 : (23 + 1) x 23 = 552 = 276
                                     2                2

Jour sidéral : 23,93 heures

Le factoriel de 23 a… 23 chiffres
23 principes en géométrie
23 lettres de l’aphabet latin
23e Président de la France : Nicolas Sarkozy
23 est le n° atomique du vanadium, métal de transition
23 : département de la Creuse
23° : inclinaison de la Terre par rapport à l’écliptique
23 : aux Etats-Unis, ce nombre signifierait en argot « déguerpir, quitter un lieu » (d’où l’expression « 23 skiddoo » dont les origines sont inconnues)
23 : nombre sacré d’Eris (avec le 5 et le 17), déesse de la discorde
23 : nombre de membres d’une même famille de Téhéran, décédés à tout juste 52 ans, dont le chromosome 12 serait porteur d’une mutation génétique rare encore à l’étude
Jules César aurait été poignardé de 23 coups de couteau
La catastrophe de Tchernobyl a eu lieu à 1h23 et son emplacement géographique Nord est de 51°23’23N
D’après les historiens, c’est en l’an 23 que l’art divinatoire aurait fait son apparition en Italie.

Bonnie et Clyde ont été fusillés par des policiers texans le 23 mai 1934
Bien entendu, ce n’est qu’une liste exhaustive, il y beaucoup d’autres références au 23, que ce soit dans la culture ou l’histoire.

Le 23 et le Titanic

Le Titanic

L’une des plus grandes tragédies maritimes, celle du Titanic n’y échappe pas ; nous trouvons là encore des liens directs (ou pas) entre le paquebot et un certain nombre qui se retrouvait plusieurs fois dans le naufrage :

  • le Titanic a heurté l’iceberg à 23h40
  • si l’on additionne la date du naufrage : 15 avril 1912 => 1+5+4+1+9+1+2 =23

Coïncidences entre Abraham Lincoln et John Kennedy

JFK

La liste des coïncidences entre Abraham Lincoln et John F. Kennedy, respectivement seizième et trente-cinquième président des États-Unis est une légende urbaine d’origine américaine qui a commencé à devenir populaire peu après l’assassinat du président Kennedy en 1963, après avoir été d’abord publiée dans le G.O.P. Congressional Committee Newsletter du Parti républicain.

Martin Gardner montra l’inexactitude de la liste dans un article publié dans Scientific American, publié à nouveau en 1985 dans son livre The Magic Numbers of Dr. Matrix. La version examinée par Gardner contenait 16 points, mais d’autres listes ont circulé avec bien plus de points. La liste est encore en circulation, bien que sa véracité et sa pertinence aient été à de multiples reprises remises en cause.

Ce thème des coïncidences entre Lincoln et Kennedy a été popularisé en France par la chanson Un siècle après de Serge Reggiani sortie en 1967, paroles d’Alain Robin.

La liste ci-dessous présente les coïncidences les plus souvent mentionnées à partir de 1964.

Lincoln
  1. Les noms Lincoln et Kennedy contiennent sept lettres.
  2. Lincoln fut élu au Congrès en 1846, Kennedy en 1946.
  3. Lincoln fut élu président en 1860, Kennedy en 1960.
  4. Tous les deux étaient impliqués dans la défense des droits civiques.Lincoln défend l’abolition de l’esclavage et Kennedy défend l’émancipation des Noirs. L’aboutissement de cette lutte : le 13e amendement de la Constitution qui abolit l’esclavage est ratifié le 18 décembre 1865, huit mois après la mort de Lincoln, alors que le Civil Rights Act reconnaissant les droits civiques aux noirs est voté en juillet 1964, huit mois après la mort de Kennedy. Aucun des deux présidents n’a vu le résultat de sa lutte de son vivant, survenu dans un même délai après leur décès. Leur engagement dans ces causes reste très lié à la contrainte politique conjoncturelle.
  5. Leurs épouses perdirent un enfant alors que le couple présidentiel résidait à la Maison-Blanche. Les prénoms des enfants décédés sont différents : William Wallace Lincoln et Patrick Kennedy. Les dates de décès divergent également : 20 février 1862 (Lincoln) et 9 août 1963 (Kennedy), sans relation de jours, mois ou années. L’âge des enfants décédés est également très différent : onze ans et deux mois (Lincoln) et deux jours (Kennedy), et la cause du décès des enfants l’est aussi : fièvre typhoïde (Lincoln) et prématurité (Kennedy). Le nombre des enfants présidentiels et leurs sexes divergent aussi : quatre fils pour Lincoln et trois enfants (deux fils, une fille) pour Kennedy. Ajoutons la naissance d’un enfant durant son mandat pour le seul Kennedy. Enfin au contraire de Kennedy, Lincoln perdra un autre de ses enfants : Avant sa présidence, son fils Edward Baker, né le 10 mars 1846, décède le 1er février 1850.
  6. Tous les deux furent assassinés un vendredi. Lincoln fut assassiné un vendredi, mais mourut le lendemain, alors que Kennedy succombe le jour même de son assassinat.
  7. Tous les deux furent assassinés par derrière d’une balle dans la tête.
  8. Tous les deux furent assassinés en présence de leur épouse qui se tenait à côté d’eux.
  9. Les deux assassins venaient d’un État du sud.
  10. Les deux assassins furent abattus avant d’avoir été jugés.
  11. Les deux assassins, John Wilkes Booth et Lee Harvey Oswald, sont connus sous leurs patronymes complets. Ceux-ci contiennent le même nombre de lettres : quinze. Il s’agit ici d’une constatation a posteriori basée sur l’usage des historiens de désigner des personnages historiques par leurs noms complets. En fait, il est peu vraisemblable que Booth ait été connu comme « John Wilkes », et on sait que Oswald était appelé simplement « Lee ». Dans le même ordre d’idées, John Fitzgerald Kennedy n’a été connu sous ce nom qu’après son décès.
  12. On dit souvent que l’assassin de Lincoln (John Wilkes Booth) est né en 1839 et l’assassin de Kennedy (Lee Harvey Oswald) est né en 1939. Mais en réalité John Wilkes Booth est né le 18 mai 1838, et non en 1839.
  13. Booth tira sur Lincoln dans un théâtre puis se réfugia dans un entrepôt. Lee Harvey Oswald tira depuis un entrepôt puis se réfugia dans une salle de cinéma (theater en anglais). Outre l’approximation dans le mot « theatre », Booth ne s’est pas réfugié dans un entrepôt, mais fut tué alors qu’il se cachait dans une grange.
  14. Le théâtre où mourut Lincoln s’appelait le « Ford’s Theater ». La voiture dans laquelle Kennedy fut assassiné était une Lincoln. La Lincoln de Kennedy était fabriquée par Ford,
  15. Le secrétaire de Lincoln s’appelait Kennedy et celle de Kennedy s’appelait Lincoln. En fait, le secrétaire de Lincoln s’appelait John Nicolay. La secrétaire de Kennedy s’appelait Evelyn Lincoln, mais Lincoln est un nom très commun.
  16. Les successeurs de Lincoln et Kennedy s’appelaient Andrew Johnson et Lyndon Johnson. Ils étaient tous deux des démocrates du Sud.
  17. Andrew Johnson est né en 1808, Lyndon Baines Johnson est né en 1908.

Autres coïncidences

Des sources récentes, notamment avec l’apparition d’Internet, ont ajouté de nouvelles coïncidences à la liste. Certaines avérées, d’autres erronées, voire fantaisistes. Sur le web, Death.com, un site américain consacré au paranormal, propose jusqu’à 202 coïncidences.

  1. Stephen Douglas, concurrent de Lincoln et battu à l’élection présidentielle de 1860, était né en 1813 ; Richard Nixon, concurrent de Kennedy et battu à l’élection de 1960, était né en 1913.
  2. La semaine précédant son assassinat, Lincoln était à Monroe dans le Maryland, alors que la semaine précédant son assassinat, Kennedy était en compagnie de Marilyn Monroe. Cette coïncidence apparue récemment est facilement réfutée par les faits. Marilyn Monroe était morte depuis plus d’un an avant l’assassinat de Kennedy (elle décède le 5 août 1962), et il n’existe pas de ville nommée Monroe dans le Maryland.
  3. Robert et Edward sont les prénoms de deux des fils de Lincoln (Robert Todd Lincoln (1843–1926) et Edward Baker Lincoln (1846-1850)), et de deux des frères de Kennedy (Edward Kennedy et Robert Kennedy).

Réfutations

En 1992, le Skeptical Inquirer proposa à ses lecteurs un « challenge de coïncidences bizarres entre présidents ». Un des gagnants produisit seize coïncidences entre Kennedy et Álvaro Obregón, un ancien président mexicain. Un autre produisit des séries de coïncidences entre des paires de présidents américains.

Jonathan C. Smith auteur en 2009 de Pseudoscience and Extraordinary Claims of the Paranormal: A Critical Thinker montre le caractère aléatoire et non significatif de ces « synchrodestinées », et indique que l’on peut trouver autant de coïncidences entre les deux autres présidents assassinés, William McKinley et James Abram Garfield. Entre autres exemples, Garfield et McKinley étaient républicains, tous deux sont nés dans l’Ohio, et tous les deux furent assassinés en septembre en début de mandat.

A vous de jouer maintenant en cherchant des signes autour de vous.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES