lun 08 août 2022 - 15:08

Les rituels maçonniques au Temple de Salomon

De notre confrère germanique compact-online.de

Les rituels et les degrés de la franc-maçonnerie sont un livre assez secret pour un profane. Quelles allégories et métaphores les frères de loge utilisent-ils – et que représentent-ils ? Un extrait du magazine (allemand) COMPACT.

Le frère est escorté torse nu et les yeux bandés dans la salle du temple. Il porte une corde autour du cou. Bien qu’il soit déjà devenu un maître, les secrets les plus profonds lui sont jusqu’à présent restés cachés. Alors maintenant il est de nouveau aveugle, donc il est de nouveau lié.

Il est escorté de la chaise devant la Chaire du Maître. Trois frères qui ont déjà reçu des ordres supérieurs l’approchent de près. L’un met une règle à son cou, un autre frappe son côté droit de la poitrine avec une équerre, et le troisième frappe sa tête avec un maillet.

poignée de porte symbole maçonnique
poignée de porte, triangle, oeil, franc maçon, symbole, rayons

Le candidat s’effondre au sol, la jambe droite fléchie. Il est recouvert d’un tissu, qui est censé symboliser un tumulus, et une branche d’acacia est placée dessus – comme symbole d’immortalité. Maintenant, une tentative est faite pour ressusciter la personne apparemment morte, d’abord avec le mot apprenti Jakin et le mot compagnon Boaz. Comme cela échoue, le maître convoque les autres frères. Ils révèlent le nouveau Maître au mot de Moabon. Maintenant, le frère principal lève l’homme éveillé, passe son bras gauche autour de lui, lui chuchote le mot secret à l’oreille.

Énigmes kabbalistiques

Ce qui peut sembler un obscur théâtre de mystères pour les étrangers est un rituel très sérieux pour la franc-maçonnerie, qui est principalement basée en occident, avec laquelle un frère est initié au quatrième degré – le premier des hauts degrés selon le rite écossais. . (…)

Fondamentalement, la franc-maçonnerie peut être considérée comme un développement ultérieur de la Kabbale – la tradition mystico-gnostique du judaïsme qui a été presque oubliée aujourd’hui. L’image maçonnique de Dieu est celle d’un « grand architecte de l’univers » (principe créateur), symbolisé par le G majuscule au centre de l’équerre et du compas. La lettre représente également la géométrie en tant qu’expression de l’ordre le plus élevé.

Equerre et Compas
Equerre et Compas

La définition du « grand architecte » des frères de loge est presque identique à celle des Ain Soph (aussi En Sof ou Ein Sof) de la Kabbale : Une conscience primordiale créatrice qui est omnipotente et peut tout créer, mais peut aussi tout détruire . Selon les enseignements kabbalistiques, les dieux des autres religions ne sont que des formes matérialisées de ce principe créateur, qui peut être assimilé à la créativité, mais aussi à l’amour, l’amitié ou la moralité. Le but de l’initiation maçonnique (initiation) est de dépasser l’attachement à la réalité matérielle afin de se rapprocher le plus possible du principe originel, de degré en degré.

Dans le rituel décrit au début, le frère aux yeux bandés représente Hiram Abif, qui, selon le récit biblique, aurait été chargé de la construction du temple par le roi Salomon. La figure est probablement basée sur Imhotep, le grand maître bâtisseur des pyramides de l’Égypte ancienne. Selon la légende, Hiram devait ses extraordinaires talents d’architecte au fait qu’il connaissait un mot secret. (…)

L’initiation maçonnique

L’initiation classique de la maçonnerie de Saint-Jean est divisée en trois grades dits bleus : apprenti, compagnon et maître. Cette zone est intramondaine et remonte aux origines artisanales des loges. Le point ici est d’améliorer les capacités du frère dans la vie mondaine.

Symboliquement, on se rabat sur le trivium, les trois arts dits libéraux qui étaient enseignés dans les écoles triviales ou élémentaires au Moyen Âge (grammaire, arithmétique, géométrie). A l’initiation, ils représentent l’ouïe, la pensée et la parole correctes.

En effet, comme à l’école, les candidats à ces grades devraient également se voir confier des tâches mathématiques à résoudre. Quiconque a obtenu le diplôme de maîtrise est généralement chargé de former les diplômes inférieurs en conséquence. Outre la référence à l’artisanat, Johannismaurerei a un autre sens. Les trois degrés représentent également les trois périodes de la vie terrestre : enfant, adulte et vieillesse. Ceci est destiné à rejouer l’humain ici et maintenant sous une forme abrégée.

Dans la maçonnerie écossaise, les degrés de Saint-Jean servent de préparation aux degrés rouges, les degrés supérieurs. L’initiation d’un maître au quatrième degré présentée au début doit être comprise métaphoriquement comme la mort de l’ego mondain et la résurrection de l’homme en tant qu’être spirituel. Alors que les degrés bleus, selon la compréhension maçonnique, sont destinés à encourager le frère de loge à l’amélioration de soi, mais aussi au travail caritatif – c’est-à-dire pour permettre à soi-même et aux autres de mener une bonne vie terrestre – les degrés supérieurs sont destinés à lui permettre de secouer les chaînes de la vie terrestre et la grande pour se rapprocher le plus possible des architectes de l’univers. (…)

Les hautes notes

Pour la Haute Franc-Maçonnerie, le chemin pour devenir un Grand Architecte est synonyme de redécouvrir le Mot Secret. Cela ne doit pas être compris dans le sens d’un terme ou d’une expression spécifique, mais comme un état de développement spirituel le plus élevé possible. (…) Fin des extraits.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article dans le spécial COMPACT « Francs-maçons – Les conspirations d’une société secrète » . Ci-dessous la table des matières de cette édition :

Franc maçon.  Les conspirations d'une société secrète en spécial COMPACT

Frères de Loge
Architectes d’un Nouvel Ordre Mondial : Les Origines de la Franc-Maçonnerie
Dans le Temple de Salomon : Rituels, Degrés et Secrets des Loges
Frères Ennemis : La Guerre Cachée des Grandes Loges
Au Service de Sa Majesté : La Franc- Maçonnerie en Allemagne

Apostates
Weishaupt’s Lightbringer : The Illuminati Secret Society
Au nom de la rose : alchimie et mysticisme rosicruciens
Heralds of the Age of Aquarius : Occultists from Lévi to Crowley
Brotherhood of Death : The Secret Order of Skull & Bones
Sons of the Covenant : The Jewish Lodge B’nai B’rith
Une main lave l’autre : Rotarians’ International

Les révolutions
Les maîtres bâtisseurs de l’Amérique : George Washington et la fondation des États-Unis
L’argent des francs-maçons : Symbolisme de la loge sur les billets d’un dollar
Le triomphe du Grand Orient : La cour sanglante de la Révolution française Le
signal du Bosphore : La révolte des Jeunes Turcs
Insurrection des mencheviks : le frère Kerensky renverse le tsar

Message criminel
de l’enfer : Les meurtres rituels de Jack l’Éventreur Criminels
de guerre tabliers : Kitchener et les camps de concentration sud-africains
Loge d’Hitler Frère : Le banquier nazi Hjalmar Schacht
Le frère qui aimait la bombe : Harry S. Truman et
le masque maçonnique d’Hiroshima Services secrets : Le Terror Lodge Propaganda Due
Le Massacre des Templiers : Anders Behring Breivik, Oslo et Utøya
The Masonic Understander : Thriller : Dan Brown and the Secret Societies

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES