dim 03 juillet 2022 - 13:07

Unité Laïque, nouvelle association militante, prend son essor.

Observant les mutations en cours dans notre société, plusieurs militants laïques ont décidé de regrouper leurs forces au sein d’une nouvelle association à vocation nationale, et dont le siège est actuellement basé à Valence. Pour nous francs-maçons certains visages ne sont pas inconnus. L’association est présente sur les grands réseaux sociaux. Une première réalisation, visible en intégralité sur Youtube, est un colloque en présence de Nicolas Daragon, maire de Valence et d’autres intervenants et élus locaux, ce 4 décembre, avec comme titre « La laïcité, idéal émancipateur et pratique quotidienne ».

L’association se présente comme suit.

« UNITÉ LAÏQUE

DÉCLARATION DE PRINCIPE

Une histoire qui nous engage

L’histoire, la géographie et le peuplement de la France ont contribué à l’édification d’une société présentant des caractères politiques, économiques, culturels et sociaux uniques.

Chaque pays peut certes faire état de ses particularismes et de l’empreinte laissée par un cheminement singulier. Peu sont ceux, pourtant, qui ont tracé une voie aussi originale que la France. Notre pays fut à la fois l’un des plus peuplés du monde jusqu’au début du 19ème siècle, l’une des plus anciennes entités politiques nationales et le premier porteur d’une forme d’organisation politique républicaine, revendiquée dès le 16ème siècle, en opposition à la forme impériale adoptée par la plupart des royaumes et des empires qui couvraient la surface du globe à la veille de la Révolution française.

À ces spécificités, les Français ajoutent d’avoir mené jusqu’à son terme une révolution qui a ébranlé le monde et jeté les bases d’un régime qui fut et reste le paradigme de la pensée des Lumières en action. On peut dire que les Français ont largement contribué à « l’invention » de la modernité politique, qui préside au régime sous lequel ils vivent depuis près de 250 ans.

Les caractéristiques de cette organisation sont :

    La souveraineté du peuple sans référence à une figure incarnée qui en serait le symbole ; chaque Français est porteur d’une parcelle de cette souveraineté.

    La construction collective d’un projet politique dans lequel s’inscrivent la souveraineté partagée et la liberté de chacun, acquise par l’émancipation de tous et pas seulement par un droit des individus, qui serait la raison ultime de l’organisation de la société.

    La séparation du religieux et du politique, destinée à garantir l’autonomie de chacun face à la propension des religions à contrôler le fonctionnement de la société.

Ce sont ces qualités qui déterminent la nature d’un régime avant tout politique, dont les membres sont citoyens par adhésion aux principes et aux idéaux et non parce qu’ils appartiendraient à une « race », à une ethnie ou qu’ils partageraient une religion. En Europe, l’exigence de liberté de conscience est née du viol systématique des esprits par l’Inquisition et de la dévastation des Guerres de religion. Ce principe est donc opposé à toute « liberté de croyance » qui donnerait les mains libres aux exigences des Églises. La liberté de conscience autorise le rire et la dérision à propos des croyances, et corrige la violence des passions religieuses par l’ironie platonicienne. C’est l’ensemble de ces caractéristiques qui modèle la République française et le Peuple français.

Cette construction politique unique a été progressivement inscrite dans les textes qui nous gouvernent, à partir de la Révolution française. On peut même la reconnaître dans une variété de décisions politiques et législatives qui remontent pour certaines au Moyen-âge, comme la transformation du roi des Francs (Rex francorum) en roi de France (Rex franciae) ou l’édit royal statuant que « le sol de France affranchit l’esclave qui le touche ». Citons aussi le dénouement des Guerres de religions qui vit le roi Henri IV redevenir catholique en subordonnant la foi à l’unité de ce que l’on pouvait déjà appeler la Nation.

Des idéaux et des principes sans égal

Sur la base de cet édifice national et républicain, en France plus qu’ailleurs en Europe, a émergé progressivement la figure d’un citoyen autonome, rationnel et politique, maître de son destin et prêt à donner corps à cette aspiration au bonheur que lui léguaient les philosophes, « une idée neuve en Europe». C’est à partir de cette histoire et de la volonté de rendre vivants ces idéaux que la Révolution, par l’empreinte indélébile qu’elle a laissée sur le peuple français, a engendré et inspiré les grands textes qui nous gouvernent encore :

    Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 ;

    Grandes lois d’émancipation civile de 1789-1793;

    Abolition de l’esclavage en 1794, renouvelée en 1848 ;

    Premier décret de séparation des Églises et de l’État de 1795 ;

    Lois scolaires laïques de 1879-1886 ;

    Fin du délit de blasphème et liberté d’expression par la loi du 27 juillet 1881 ;

    Séparation définitive des Églises et de l’État par la loi du 9 décembre 1905, assurant la liberté

    de conscience ;

    Préambule et premiers articles de la Constitution de 1946, repris dans la Constitution de

    1958 qui nous régit aujourd’hui ;

    Loi de défense de la laïcité scolaire du 15 mars 2004.

Ces innovations politiques remarquables ont été, des siècles durant, combattues tant de l’extérieur que de l’intérieur. Elles étaient et restent porteuses de danger pour tous les régimes et toutes les idéologies qui n’acceptent pas qu’un peuple se construise sans référence à un dieu transcendant ou à des fantasmes ethno-raciaux, ou que la liberté de chacun ne soit effective et réelle que lorsque tous sont émancipés. Depuis 1789 aucun des régimes politiques qui ont vu le jour n’a pourtant réussi à offrir une proposition démocratique plus convaincante et plus opératoire que la république laïque, démocratique et sociale qui nous gouverne.

Les objectifs d’Unité Laïque

 Unité laïque s’engage dans la défense, la promotion et le développement de la laïcité sur la base d’une Déclaration de principe. Cette Déclaration, qui s’attache à faire apparaître la profondeur historique de la République laïque et le caractère ambitieux et original des principes et idéaux de la laïcité, est le socle de notre engagement et le cadre de notre action.

Ce sont ces principes et leur application que défend, illustre et promeut l’association Unité Laïque. Nous sommes bien conscients qu’un idéal n’est jamais atteint ; mais il montre la voie. Les marins trouvent leur chemin sans erreur en se guidant aux étoiles, mais savent bien qu’ils n’atteindront jamais les étoiles. S’il est donc essentiel de critiquer nos manquements et de stimuler sans cesse notre capacité à donner vie à ces principes, il est encore plus important de rappeler que ceux-ci doivent être maintenus, étendus, défendus, plutôt que de vouloir les abandonner parce que nous peinons à les appliquer.


Unité Laïque s’engage pour l’édification d’une société humaniste où chacun reconnaît en l’autre, quelles que soient ses différences, un semblable, digne de fraternité. Pour cette raison, toute forme de racisme est combattue par Unité Laïque au nom de l’universalisme.


Unité Laïque s’engage pour la liberté de chacun en assurant celle de tous les êtres humains par l’émancipation vis-à-vis des contraintes culturelles, ethniques, sexuelles et religieuses. Des corps intermédiaires qui ne tirent leur légitimité que de l’habitude ou de la tradition tentent sans cesse de les leur imposer. Libre à chacun d’adhérer de son propre gré aux obligations qu’édictent de telles associations, mais à la condition de ne jamais aliéner la liberté des autres et de ne jamais déroger à la dignité humaine.

Unité Laïque défend l’idéal d’une société démocratique et pacifique dans laquelle il n’est nul besoin de recourir à la violence pour faire respecter les droits politiques, économiques et sociaux des citoyens qui la composent.

Dans ce combat, Unité Laïque accorde une importance fondamentale à la réhabilitation de l’école publique comme fabrique du citoyen laïque et républicain et à l’adhésion des jeunes Français à ces idéaux. Unité Laïque s’attache en outre à la défense de tous les citoyens menacés par le totalitarisme obscurantiste et intégriste.


Les conditions de la mondialisation, les évolutions cognitives engendrées par les révolutions technologiques, la dépersonnalisation des peuples sous la bannière de l’égocentrisme, la multiplication de revendications communautaires qui tendent vers une dictature des identités, rendent plus crucial que jamais le combat pour le maintien et le développement de l’idéal laïque et républicain.


Liberté, égalité, fraternité ; universalisme et émancipation ; projet politique commun d’une société solidaire, démocratique et sociale.
Tels sont les idéaux qui fondent la république laïque.

C’est à leur concrétisation que se consacre Unité Laïque dans le cadre national, mais aussi en Europe.
Nous nous réclamons du principe laïque, principe rassembleur et unificateur
entièrement tourné vers la liberté de conscience et l’émancipation. »

L’association est reconnaissable à son logo :

logo Unité Laïque

Contact : https://unitelaique.org/

Patrick Van Denhovehttps://www.lebandeau.net
Après une carrière bien remplie d'ingénieur dans le secteur de l'énergie, je peux enfin me consacrer aux sciences humaines ! Heureux en franc-maçonnerie, mon moteur est la curiosité, et le doute mon garde-fou.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES