jeu 02 décembre 2021 - 04:12

Convent du GODF 2021: Interrogations Existentielles

Autour de 2000 personnes assistaient, le 28-29-30 octobre au Convent du GODF de 2021, à Montpellier dans l’impressionnant Temple bâti pour cette occasion. Pour y assister, plusieurs options – soit être délégué de sa loge au GODF (en général le VM:.), soit être bénévole ou exposant. Près d’un million d’euros durent être dépensés afin de permettre aux loges de faire le point sur l’Ordre dont ils sont membres.

Trois jours, avec presque 12 heures par jour de discussions et de votes, c’est beaucoup. Probablement trop pour la majorité des délégués, la plupart ayant plus de 55 ans et certains, bien plus encore. Mais le programme est chargé : il tient à peine dans 5 pages de présentation, et le retard qui s’accumulera chaque jour pèsera progressivement un petit peu plus sur le prochain.

Mais sur quoi les participants votent-t-ils avec leurs « zappettes », ces petites télécommandes électroniques qui permettent de communiquer un avis sur les diverses motions, rapports et débats ? Les délégués votent sur la multitude de rapports financiers du GODF ; sur les prospectives d’évolution (rejetés) ; sur les divers rapports des commissions, comme celle sur le développement durable ou encore de la justice maçonnique, les questions sur la culture, modifications du règlement…

Bref, un ensemble de mesures et de propositions largement soporifiques, qui rappelle bien plus un rassemblement politique (et administratif) qui ambitionne un pouvoir perdu qu’un rassemblement maçonnique. Par exemple, lors du débat sur le développement durable, un délégué n’hésite pas à remettre en question la distribution massive (et gratuite) de bouteilles d’eau en plastique par milliers lors du convent pour abreuver les délégués, image selon lui d’un GODF qui n’arrive pas à être dans les actes ce qu’il prétend être dans la parole…

Pourtant, on agit bien là où on le peut : dans un âge ou l’influence du GODF sur les politiques des gouvernements successifs de la France est si réduite qu’elle pourrait tout autant être inexistante, au moins cette obédience pourra agir sur sa méthode de consommation d’eau. C’est un début…

Convent du GODF 2021

Car cet état de fait est accepté par une silencieuse, mais sage majorité. Le GODF n’a guère plus d’influence et les loges en sont réduites à accepter que la seule méthode de transformation sociétale sur laquelle les maçons peuvent désormais compter est à trouver auprès de leur propre étincellement sur leurs proches ; amis, famille, collègues…

Ce constat amène paradoxalement vers un tout autre chemin que peut-être, le GODF est-il silencieusement en train de prendre. Doucement, mais surement, le symbolisme et sa méthode de transformation individuelle, lente, mais pénétrante, profondément initiatique, commence à gagner des cœurs. Quand on a soi-même été frappé par la force de cet outil et sa capacité transformatrice pour le Bien et la Vertu, il est difficile de ne pas prôner ses qualités. De notables délégués me confiant même, en privé bien sûr, que ce chemin est le seul sur lequel le GODF peut compter afin de retrouver sa gloire passée.

Ce retour vers un chemin symbolique se traduit par une acceptation de plus en plus large de réflexions qui n’auraient jamais trouvé pignon sur rue au GODF. Bien sûr, une grande partie du travail reste à faire, mais l’interrogation existentielle est bel et bien en marche, menée par les hauts-grades, présents lors du Convent avec leurs stands, tentant de séduire tous ceux qui veulent bien écouter.

L’autre espoir de réponse à la crise organisationnelle et fonctionnelle du GODF – dont tous, de tous les bords admettent l’existence, mais proposent de diverses solutions – viendra peut-être du « Pole Jeunesse » du GODF, jeunesse qui aura peut-être une réplique à donner quant au statu quo stérile et lassant qui nous fait face. Leur brillance et leur soif de reconnaissance réussirent à convaincre de nombreux délégués et ils furent une lumière dans la pénombre du nombrilisme.

Combien de temps le GODF peut-il continuer comme cela ? Assurément très longtemps ; mais un jour, il se sera éteint, et il n’y aura personne pour se demander ce qu’il se sera passé. La réforme est non seulement nécessaire, elle est indispensable, mais semble impossible. Le GODF a toujours su faire vivre une chose et son contraire ; il le fait en acceptant des loges si symboliques qu’elles pourraient être christiques, et d’autres qui sont si laïques que l’on entend encore les cris « d’à bas la calotte » aux fins des tenues. Le GODF continue le paradoxe en se refusant sa propre rénovation si essentielle, mais toujours chimérique.

Affaire(s) à suivre…

A. Thalès
Âgé de 36 ans, passionné d’histoire, de sociologie, de philosophie et bien sûr d’ésotérisme, A. Thalès vous propose un chemin de recherches, de rencontres et de connaissances. Lecteur avide, titulaire de Master venant de deux universités, il tente d’unir les idées des sciences modernes avec les voies (et voix) de nos anciennes spiritualités.

Articles en relation avec ce sujet

4 Commentaires

  1. Que dire de cette nouvelle diatribe du pseudo Thalès qui ne voit que par sa petite vision restrictive et peu fraternelle. On ne peut que se demander ce qu’il fait en franc-maçonnerie (y est-il!?) et au Grand Orient?
    C’est terrible en trois jours d’un couvent particulièrement dense qui a montré que le GODF et ses représentants des loges sont ancrés dans la société, de n’avoir vu que des bouteilles d’eau en plastique!!!
    c’est faire abstraction du travail des commissions, celles de la laïcité, du développement durable etc.
    Ne pas avoir entendu le discours brillant du maire de Montpellier, digne d’un Franc-maçon sur la défense des valeurs humanistes, de la République, de laïcité. D’avoir négligé, le courage dont il a fait preuve en refusant une candidate voilée que voulait lui imposer une liste dans le cadre de sa coalition. De ne pas avoir non plus entendu l’obligation qu’il a faite aux associations de signer une charte de la laïcité, précurseur qu’il fût et cette année il a dénommé une école du nom de Samuel Paty. Peut être que Pitre à gore pardon Thalès dormait encore à huit heures, moment du discours.

  2. Je trouve l’analyse du frère Thalés très pertinente, en effet où est l’initiatique dans ce convent, c’est tout à l’honneur du GODF,de débattre sur les problèmes de société, mais pour un Ordre Initiatique il faut aussi débattre de la Tradition, sinon autant se déclarer comme un club politique et social, je précise que j’ai été initié en 1979 pour les quitter en 1993 pour une obédience plus spiritualiste.

    • le godf a une vue plus large que le simple repli sur soi de certaines obédiences, lorsque l’on conclut les travaux on s’engage à « exporter » les vérités acquises. Etre Franc maçon ce n’est pas privilégier un entre soi, c’est s’améliorer et améliorer l’humanité!!! le spiritualisme existe au GODF dans nos rituels, dans nos symboles mais un convent est un moment fort de notre obédience, pas une simple tenue classique cela dure près de trois jours.

  3. MTCF A. nous savons tous que la franc-maçonnerie ne se porte pas très bien au regard des attentes ! Ce n’est pas spécifique au GODF ! Les délégués des loges, au convent du GODF de Montpellier, ont, néanmoins, eu le courage d’avoir une parole de vérité en décidant de réfléchir à d’éventuelles réformes à l’aune des éléments prospectifs sur l’évolution du Monde et en confiant l’organisation de ce débat, non pas au conseil de l’ordre, mais aux loges elles-mêmes par l’intermédiaire des officiers du convent et de son président, le frère Koffi Sylvain Attoh-Mensah qui a réellement éclairé l’assemblée par sa gentillesse, son humour et son parler vrai.. Reconnaissons que d’habitude la langue de bois et l’autosatisfaction permettent de ne pas évoquer les sujets qui fâchent ! Quelle que soit notre appartenance maçonnique, nous formons une communauté fondée sur le travail en loge et la valorisation des hautes valeurs morales ! Notre devoir de maçon-ne est de la conforter ! C’est aussi, il me semble, le projet de 450.fm ! Cela suppose Vérité et Responsabilité ! c’est un accouplement qui n’est pas toujours facile à gérer mais qui nous concerne tous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES