mar 26 octobre 2021 - 04:10

Quelle sexualité ésotérique pour l’initié-e ? Partie I – pourquoi en parler ?

Si aujourd’hui, la sexualité est bien souvent vécue comme un interdit nécessaire à l’harmonie de la loge, on peut s’interroger sur le regard de ces “traditionnalistes”, alors que, dans les anciennes traditions, l’érotisme ésotérique faisait partie des « Mystères ».  

Au diable la fausse pudeur et les propos alambiqués, je vous propose d’essayer de répondre simplement à cette question : Quelle sexualité pour l’initié-e ?

Dans cette première partie, il s’agit avant tout d’expliciter cette démarche.

Plusieurs raisons expliquent la difficulté d’aborder en loge l’érotisme ésotérique : sans doute la pudeur, la complexité des approches, la confusion entre érotisme et pornographie, mais aussi notre propre difficulté à considérer la sexualité sous l’angle du « sacré ».

Aborder cette réflexion de façon sereine et dépassionnée suppose comme préalable d’éviter le piège des biais cognitifs accumulés par les croyances traditionnelles.

  • Les relents, toujours présents, de l’interprétation machiste de l’érotisme ésotérique : Le XXIème siècle n’est pas encore le siècle de la modernité.  Le phallus, le sexe masculin en érection, symbole du pouvoir phallique est omniprésent dans la mythologie contemporaine. Tourner la page du sexisme et prendre en compte la féminité nous semblent incontournables.
  • De la problématique du désir : on ne peut plus accepter la “diabolisation” du désir amoureux ; thème philosophique majeur depuis Platon, il prend aujourd’hui une envergure psychanalytique avec les travaux de Lacan et de Deleuze ; René Girard l’aborde dans l’analyse de la violence sociétale.
  • De l’érotisme ésotérique au mythe de la vie éternelle : Ce n’est pas pour rien que dans de nombreuses cultures l’expression « Petite Mort » désigne l’orgasme, représentation de l’entrée dans l’immortalité. Qui aujourd’hui peut encore fantasmer sur cette interprétation ?

Psychologiquement, les connaissances accumulées au XXème siècle mettent à mal l’approche traditionnelle de l’érotisme ésotérique qui peut se résumer dans ces deux versants :

  • L’érotisme ésotérique à connotation mystique où l‘initié-e  voit dans un Dieu le partenaire « extatique ». Aujourd’hui on le catégorise dans les délires mystiques qui confortent le peu de crédibilité du mysticisme comme démarche initiatique.
  • L’érotisme ésotérique vécu comme une recherche d’éternité où l’initié « capte » dans le ou la partenaire sexuel-le, la « puissance » nécessaire à son « immortalité ». Cet érotisme ésotérique est le fondement idéologique du pouvoir phallique et on voit bien combien il a été destructeur de la féminité.

Les raisons d’une réflexion renouvelée :

  • Réduire l’existence humaine au genre pseudo-masculin est un non-sens, fruit d’un obscurantisme conceptuel ; s’il ne peut y avoir un genre dominant, on sait aussi qu’il n’y a pas seulement deux genres mais une pluralité de variantes genrées. Une réflexion symbolique doit tenir compte de cette réalité en refusant les œillères du conformisme.
  • Le lien entre l’acte sexuel et le fonctionnement cérébral commence à être mieux connu ; cette connaissance renouvelle l’approche de la « cascade » : Amour, Désir amoureux, Pulsion sexuelle, Orgasme, Extase.
  • La connaissance de la physiologie de l’orgasme permet de comprendre les difficultés à obtenir un orgasme partagé qui, pour certains auteurs, pourrait être considéré comme un des objectifs d’un érotisme ésotérique.

Ces explications justifient, à mon sens, que la connaissance des conditions requises pour comprendre les « mystères » de l’érotisme ésotérique, puisse conforter une démarche initiatique authentique débarrassée des facilités du langage mythomaniaque.

Nous aborderons, dans une deuxième partie, l’historique des croyances et des connaissances sur l’acte sexuel et sa sacralisation, et, dans une troisième partie, une tentative de conceptualisation contemporaine de l’érotisme ésotérique.

Si vous le souhaitez, je vous invite à m’adresser votre ressenti .

Alain Bréant
Médecin généraliste, orientation homéopathie acupuncture initié en 1979 dans la loge "La Voie Initiatique Universelle", à l'orient d'Orléans, du GODF Actuellement membre de la RL "Blaise Diagne" à l'orient de Dakar - GODF Auteur sous le pseudonyme de Matéo Simoita de : - "L'idéal maçonnique revisité - 1717- 2017" - Editions de l'oiseau - 2017 - "La loge maçonnique" - avec la participation de YaKaYaKa, dessinateur - Editions Hermésia - 2018 - "Emotions maçonniques " - Poèmes maçonniques à l'aune du Yi King - Editions Edilivre - 2021

Articles en relation avec ce sujet

2 Commentaires

  1. bonjour ,
    Cela rejoint et peut être complété par les tenues blanches fermées d’Alain Héril (formateur en sexothérapie) sur “la sexualité et la spiritualité” .
    TAF

    • Bien sûr car cela permettrait une approche individualisée ; pour plus d’informations voir le site d’Alain Héril : https://alainheril.com/
      Par contre je ne connais pas son approche sur le thème “sexualité et ésotérisme” : merci d’avance pour des références !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES