lun 23 mai 2022 - 01:05

Joséphine Baker « panthéonisée » était aussi franc-maçonne !

De notre confrère frequenceterre.com – Animé par Pierre Guelff

Étrange et inquiétant que la plupart des médias occultent l’appartenance de Joséphine Baker à la Franc-Maçonnerie, dont elle mit en pratique les concepts hautement humanistes ! J’ai eu beau signaler, rappeler, insister auprès de certains confrères qui avaient publié ou préparaient des articles et reportages sur l’entrée de Joséphine Baker au Panthéon, c’est encore et toujours l’omerta à ce sujet.

Ainsi, on ne retient principalement de Joséphine Baker (1906-1975) qu’elle dansa et chanta au Casino de Paris les seins nus et la taille entourée d’une ceinture de bananes, et qu’elle fut agent du contre-espionnage et œuvra dans les services secrets de la « France Libre » (régime de résistance extérieure fondé à Londres par le général de Gaulle lors de la Seconde Guerre mondiale), s’acquittant de missions importantes pour transmettre, au risque de sa vie, des messages secrets (microfilm d’une liste d’espions nazis, entre autres) à l’adresse d’agents britanniques.

Par après, elle milita contre le racisme et pour les droits civiques de la communauté noire aux États-Unis.

Je me suis rendu au Château des Milandes dans le Périgord, une demeure de Joséphine Baker transformée en musée, afin de réellement me rendre compte de cet engagement humanitaire, elle qui, avec son mari, Jo Bouillon, accueillit douze enfants de toutes origines et qui, en 1963, participa à la Marche sur Washington organisée par Martin Luther King.

L’accueil de ces enfants abandonnés, « ma tribu arc-en-ciel », comme elle aimait dire, se fit dans le cadre de leur volonté de créer un « Village du Monde, capitale de la Fraternité universelle ».

Je fus étonné de ne pas y trouver des informations concernant l’appartenance de Joséphine Baker à la Franc-Maçonnerie, où elle fut initiée le 6 mars 1960 à la Grande Loge Féminine de France, et, avant de boucler la présente chronique de constater que le site dudit château n’en touchait toujours pas un mot.

Pourtant, il aurait été légitime de spécifier que Joséphine Baker mit en pratique durant des décennies les principes de fraternité chers à cette idéologie non dogmatique :

« Tous les hommes n’ont pas la même couleur, le même langage, ni les mêmes mœurs, mais ils ont le même cœur, le même sang, le même besoin d’amour. »

Bien avant l’accueil des enfants, et quasiment au début de sa carrière, lorsqu’elle faisait salle comble avec la « Revue Nègre » au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, qu’elle y dansait et se dandinait pratiquement nue dans un décor de savane, c’était une manière de dénoncer le colonialisme français, quand, après le succès de sa chanson J’ai deux amours, elle aida des œuvres caritatives et déclara qu’il n’existait qu’une seule race, « la race humaine », tout ceci témoignait des valeurs maçonniques.

Celles de la Grande Loge Féminine qui clame que « L’initiation est un véritable chemin de vie et une vision non restrictive du monde. »

Articles en relation avec ce sujet

6 Commentaires

    • Selon la source Wikipedia : Joséphine Baker est initiée, le 6 mars 1960, au sein de la loge maçonnique « La Nouvelle Jérusalem » de la Grande Loge féminine de France.

      Selon la secrétaire de la Loge lors de cette initiation, qui est une amie (99 ans) et toujours maçonne, tout ce qui est écrit est exact. Il s’agit donc bien d’une info. Tout comme il est exact qu’elle n’y est pas restée longtemps.

  1. Joséphine Baker, artiste franco-américaine, résistante, grande figure de l’antiracisme et franc-maçonne, entre aujourd’hui au Panthéon ce mardi. Notre TCS Joséphine Baker sera donc la sixième femme, mais première femme noire, à recevoir l’hommage de la Nation, après Sophie Berthelot, la physicienne Marie Curie, prix Nobel de physique puis de chimie, les résistantes Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Simone Veil, en 2018, À cette occasion, toutes els chaînes de télé font une en édition spéciale ! À ne manquer sous aucun prétexte…

  2. En tout cas si son appartenance à la FM n a pas été évoqué
    Ce qui à mon sens est incompréhensible. .
    Il n en reste pas moins que ses actions humanistes et ses nobles combats lui rendent cette légitimité.
    Et sur ce point il n y a rien a ajouter je pense.
    Elle a sa place bien mérité au Panthéon.
    Félicitations chère Madame.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES